Autisme et packing : étrange thérapie

08-06-2010  LIBRE
L'autisme est une terrible maladie qui désigne un ou des troubles envahissants du développement affectant la personne dans plusieurs domaines dont des anomalies de la communication orale, des anomalies des interactions sociales et des centres d'intérêts restreints.

Le packing est une technique de traitement de l'autisme, utilisée en France. Elle consiste à envelopper les enfants et adolescents autistes gravement malades de linges froids voire glacés (1).

Utilisée depuis plusieurs années, cette technique pourtant fortement controversée, a été autorisée par le Haut Conseil de la Santé publique en 2010, qui n'écarte cependant pas la possibilité de risques psychiques.

D'après le journal Le Figaro, en date du 24 mars 2010, Thomas a 18 ans. Son autisme a été diagnostiqué il y a quatre ans. Pendant deux ans, à l'insu de ses parents, dans un hôpital de Bordeaux, il a subi des séances de packing. Il nous dit aujourd'hui qu'il a souffert non seulement parce qu'on voulait emprisonner son esprit mais aussi parce qu'il nous pensait complices des médecins , raconte encore sous le choc Catherine, sa maman.

Répandue en France, sans toutefois s'appuyer sur des chiffres officiels, la pratique serait utilisée dans quelque 300 hôpitaux de l'hexagone, selon M'Hammed Sajidi, président de l'association Vaincre l'autisme - mouvement Léa pour Samy - qui a demandé une enquête parlementaire sur le sujet.

Très décriée, cette méthode barbare, sans validation scientifique et sans évaluation de ses risques ou bénéfices, selon nombre de professionnels et d'associations, n'a pourtant pas justifié d'interdiction dans le dernier avis du Haut conseil de la santé publique publié en février.

De très nombreux députés souhaitent en savoir plus sur cette méthode, savoir si elle est réellement encore pratiquée aujourd'hui et surtout ce que compte faire le Gouvernement pour l'éviter.

Réponse Mme la ministre de la santé et des sports publiée au JO le 01/06/2010
Le « packing » est une méthode qui consiste à envelopper un enfant atteint d'autisme et présentant de très graves troubles du comportement, dans des serviettes humides froides puis dans des couvertures pour un réchauffement rapide, en présence de plusieurs soignants.

L'utilisation de cette technique dans la prise en charge de l'enfant autiste divise les professionnels en raison de l'absence actuelle de preuve scientifique de son efficacité.

Afin de mesurer plus précisément l'efficacité des traitements par « packing » chez les enfants souffrant de troubles autistiques avec troubles graves du comportement, une recherche biomédicale, financée dans le cadre des protocoles hospitaliers de recherche clinique (PHRC), a été autorisée en mai 2008 suite à un avis favorable du comité de protection des personnes.

Par ailleurs, la commission sécurité des patients du Haut Conseil en santé publique (HCSP) a été saisie pour se prononcer sur l'innocuité ou le risque de cette technique et les conditions de sécurité à mettre en oeuvre dans son utilisation.

L'avis du HCSP, rendu le 2 février 2010, conclut que la méthode du « packing » pratiquée de façon encadrée selon un protocole précis ne comporte pas de risque somatique.

Il rappelle la nécessité d'une évaluation du type de celle menée actuellement pour déterminer les bénéfices éventuels de ce traitement.

En savoir plus
(1) Développée par le psychiatre américain controversé M. A. Woodburry en France dans les années 1960-70, la technique du packing (ou séances d'enveloppements humides initialement froids) est proposée en France (elle n'est utilisée ni aux Etats-Unis, ni en Espagne) pour le traitement des enfants et adolescents autistes les plus gravement malades, ou qui présentent des troubles graves du comportement (hyperactivité, instabilité grave, auto- ou hétéro-agressivité, stéréotypies envahissantes, anorexie grave, insomnie rebelle notamment). La technique du packing est basée sur le réchauffement thermique cutané rapide (de l'ordre de cinq minutes selon des vérifications par thermomètres cutanés obtenu en enveloppant le corps de l'enfant dans des serviettes de bain (deux pour le tronc, une pour chaque bras et jambe) mouillées froides. Seuls les membres supérieurs et inférieurs et le tronc sont enveloppés ; la tête et le visage ne sont pas concernés. Les serviettes sont recouvertes d'une alaise et de deux couvertures pour faciliter le réchauffement de l'enfant. Ces tissus d'une température proche de +10 à +15°C en début de séance se réchauffent très rapidement pour avoisiner la température du corps jusqu'à la fin de la séance. Seule la température superficielle est transitoirement diminuée, le patient n'est jamais placé en hypothermie. (source wikipedia).

L'autisme méconnu des médecins en France

VAINCRE L'AUTISME - Mouvement Léa pour Samy



Depuis 1999 au service des associations

Inscrivez votre association dans l'Intranet et rejoignez les 29 061 associations inscrites

L'annuaire des 29 061 associations inscrites dans l'Intranet du site

Pour déposer gratuitement vos offres d'emploi ou bien les consulter

L'annuaire BlogAsso : 260 sites internet sélectionnés

Présentation de toutes les subventions allouées par l'Etat aux associations

Please enable / Bitte aktiviere JavaScript!
Veuillez activer / Por favor activa el Javascript! [ ? ]