Comment se porte le civis monsieur le ministre

25-10-2004  LIBRE
M. Jean-François Régère député UMP de la Gironde a posé le 11 mai 2004 la question qui fâche au minitre de l'emploi et au ministre de l'insertion professionnelle des jeunes. En substance, cela donne un peu près cela : Pourriez-vous me donner le nombre de contrat CIVIS signés depuis la mise en place de ce plan (11 juillet 2003) destiné à remplacer les contrats Emplois jeunes ? La réponse est : 324 réellement signés et 245 conventions en attentes qui sont à comparer aux centaines de milliers de CEJ.

Question publiée au JO le : 11/05/2004 page : 3404
M. Jean-François Régère souhaite appeler l'attention de M. le ministre de l'emploi, du travail et de la cohésion sociale sur le contrat d'insertion à la vie sociale (CIVIS). Ce type de contrat, créé par un décret du 11 juillet 2003, permet de façon originale à un jeune âgé de 18 à 22 ans d'être embauché par contrat à durée déterminée de trois ans maximum par une association conduisant des activités d'utilité sociale. Quasiment un an après l'effectivité de cette mesure d'accompagnement à la mise en oeuvre d'un projet social ou humanitaire dans des associations, il souhaiterait qu'il puisse l'informer sur le nombre de contrats conclus à ce jour, ainsi que sur les perspectives d'évolution et d'avenir de ce contrat de travail. - Question transmise à M. le secrétaire d'Etat à l'insertion professionnelle des jeunes.

Réponse publiée au JO le : 24/08/2004 page : 6679
L'attention du Gouvernement est appelée sur le nombre de contrats d'insertion dans la vie sociale (CIVIS) qui ont été passés depuis le lancement de ce dispositif et sur ses perspectives d'évolution. Entre le 1er juillet 2003 et le 15 juin 2004, ce sont 324 contrats qui ont été signés. Il faut y ajouter 245 conventions en cours d'instruction à la mi-juin, ce qui permet de penser que le chiffre de 500 contrats sera atteint, voire dépassé à la fin du mois de juillet. Le CIVIS s'adresse à des jeunes de dix-huit à ving-deux ans porteurs d'un projet personnel, à vocation sociale ou humanitaire, qui peuvent ainsi être embauchés par une association conduisant des activités d'utilité sociale. Le démarrage de ce dispositif s'est opéré très progressivement. Pour autant, il répond à des besoins identifiés tant pour les jeunes bénéficiaires que pour les associations susceptibles de les embaucher.

On ne sait pas quelle tête a bien pu faire le ministre, mais la réponse vaut à elle seule son pesant d'or. Et si ce n'était les ravages qu'ont pu causer l'application stupide d'une mesure morte née (le volet activités d'utilité sociale du CIVIS est mis en veille dans le projet de loi de finances 2005), on pourrait presqu'en rire...



Depuis 1999 au service des associations

Inscrivez votre association dans l'Intranet et rejoignez les 29 064 associations inscrites

L'annuaire des 29 064 associations inscrites dans l'Intranet du site

Pour déposer gratuitement vos offres d'emploi ou bien les consulter

L'annuaire BlogAsso : 261 sites internet sélectionnés

Présentation de toutes les subventions allouées par l'Etat aux associations