Comment vont les associations ?

24-07-2012  LIBRE
La vox populi déclare que lorsque le batiment va, tout va. Outre le fait que ce secteur ne se porte pas au mieux ce qui préfigure un avenir mitigé, on sait que l'on peut adapter cet adage à d'autres activités. Pour notre part, nous avons naturellement choisi les associations. Peut-on dire : quand les associations vont bien tout va ? La réponse semble évidente : oui on peut le dire. Alors comment vont les associations ?

C'est encore avec le concours de l'association Recherches & Solidarités que nous vous proposons ce suivi semestriel qui confronte les associations à la conjoncture.

Comment les Français décident de créer de nouvelles associations ? Comment évolue l'emploi associatif ? Comment fluctue le moral des responsables associatifs ?

3 axes de travail qui permettent de mettre en lumière l'état du secteur associatif.
Cette deuxième édition (1) montre bien les tendances dans une actualité particulièrement dense. C'est en janvier 2012 que paraissait la première édition de ce suivi de conjoncture qui sert aujourd'hui de référence quant à la méthodologie mise en oeuvre.

Ce qu'il faut savoir...
Le nombre des créations d'associations reste orienté à la baisse, montrant un certain repli sur soi des Français, et une moindre volonté de construire de nouveaux projets en commun.

L'emploi associatif s'est stabilisé depuis deux trimestres (4ème trimestre 2011 et 1er trimestre 2012), excepté dans l'aide à domicile (- 0,4%) et la culture (-2,3%). De même les régions Midi-Pyrénées (-0,4%), Bourgogne (-0,3%) et Haute Normandie (-0,3%) ont souffert plus que les autres.

Globalement, les dirigeants considèrent que leur situation financière est convenable dans une proportion de 60%, mais que la ressource humaine bénévole n'est satisfaisante que dans une proportion de 40%. Néanmoins, ils font face, trouvent des solutions et s'adaptent, et 68% d'entre eux estiment que la situation générale de leur association est plutôt bonne.

En creux, cela signifie que plus de 30% des associations souffrent aujourd'hui, ce qui interpelle fortement : surtout si l'on considère que 11% des responsables se disent en véritable détresse, ce qui correspond à environ 90.000 associations en France.

Les responsables des associations employeurs sont beaucoup moins nombreux à se dire satisfaits de la situation financière vécue depuis décembre : ils sont en effet à peine plus de 40% dans les associations employant plus de cinq salariés, contre 65% dans les associations non employeurs. Ces derniers sont en revanche beaucoup plus préoccupés par les difficultés concernant le bénévolat.

La ressource humaine bénévole est le premier souci des responsables et il se renforce de 4 points (44% contre 40%) depuis la fin de l'année 2011. Il s'agit ici du nombre et de la disponibilité des bénévoles, de leur renouvellement, et aussi de la motivation et de l'investissement des dirigeants.

Pour demain, seulement 39% des responsables d'associations employeurs et 53% des responsables d'associations non employeurs se disent confiants quant à la situation de leur association. Et pourtant, fidèles à cette volonté observée tout au long de nos enquêtes, et de plus en plus conscients du rôle qu'ils jouent dans une société en difficulté, ils sont 60% à envisager de nouveaux projets ou une extension de l'activité de leur association.

En savoir plus
(1) Enquête menée entre le 10 et le 31 mai 2012, auprès de 985 responsables associatifs, représentatifs de tous les secteurs d'activité et des différentes tailles d'associations (Sous la direction de Cécile BAZIN, Roger SUE et Jacques MALET de Recherches & Solidarités)

Les associations face à la conjoncture 2ème édition – juin 2012 - Format PDF

Publicité



Depuis 1999 au service des associations

Communic'Asso : pour communiquer auprès des associations

Logiciel comptable pour associations : Comptasso-win TXA

Votre site internet complet à un prix associatif

Please enable / Bitte aktiviere JavaScript!
Veuillez activer / Por favor activa el Javascript! [ ? ]