Emploi-jeunes

18-09-2001 ACTUASSO LIBRE
Dans son rapport pour 2001, Jean-Claude Boulard , député socialiste, affirme que l'État devrait ”mettre en oeuvre un système d'aide dégressive” pour pérenniser les emplois-jeunes du secteur associatif.

Selon le rapporteur de la loi à l'origine des Emploi-jeunes, leur pérennisation pourrait ainsi se concevoir, à condition que l'État mette en oeuvre un système d'aide dégressive”.

”Il serait absurde de parler de solvabilisation pour des secteurs tels que l'éducation nationale ou la police”, précise-t-il.

M. Boulard dresse un bilan sommaire des emplois-jeunes dans son rapport, en notant qu'à la fin du mois d'août 2000 254 500 emplois avaient été créés et donné lieu à 263 800 embauches.

Le nombre des embauches est devenu supérieur à celui des emplois créés en raison du remplacement des jeunes ayant prématurément quitté le dispositif.

Selon le ministère, d'ici la fin de l'année 2000 plus de 280 000 jeunes auront bénéficié du programme. Les associations, collectivités locales et établissements publics ont réalisé à eux seuls 160 000 de ces embauches, soit plus de 57% du total.

L'éducation nationale a embauché quant à elle 83 000 emplois-jeunes, la police 20 000 et la Justice 800, selon le rapport, citant le ministère de l'Emploi et de la solidarité.



Depuis 1999 au service des associations

Communic'Asso : pour communiquer auprès des associations

Logiciel comptable pour associations : Comptasso-win TXA

Votre site internet complet à un prix associatif

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]