Envolée de l-épargne solidaire en 2003

06-07-2004  LIBRE
Finansol, le collectif des finances solidaires, notait une croissance régulière du secteur des finances solidaires depuis 5 ans. L'Observatoire des finances solidaires, que l'association a mis en place l'année dernière, constate aujourd'hui un véritable bon du secteur et notamment de l'épargne solidaire. 116 000 souscripteurs solidaires placent désormais leur épargne sur les produits labellisés
Finansol (unique gage de solidarité et de transparence des placements solidaires) contre 39 000 en 2002. L'encours de ces produits a lui aussi augmenté de 76% en un an, pour atteindre 536 millions d'euros. 2003 est donc bien l'année de l'éveil des épargnants solidaires.

Cette nouvelle tendance a été favorisée par plusieurs éléments :
1. Les lois sur l'épargne salariale (loi Fabius en 2001, reformée par la loi Fillon en 2003), pour lesquelles Finansol a motivé la création d'une option solidaire, ont engendré un nouveau type de produits d'épargne solidaire. Ainsi, les salariés des entreprises bénéficiant d'un plan d'épargne salariale peuvent choisir, parmi les différents fonds qui leur sont proposés, des Fonds Commun de Placements d'Entreprises solidaire (FCPE Solidaire) dont 4 sont déjà labellisés Finansol. Ces produits innovants répondent aux attentes des épargnants : ils offrent une bonne sécurité, un rendement financier équivalent aux produits classiques de même catégorie avec une plus value sociale (5 à 10 % des encours sont investis dans des projets solidaires). En 2003, plus de 55 000
épargnants ont choisi ce type de placements.

2. La démocratisation de l'épargne solidaire rendue possible grâce à l'émergence de nouveaux produits bancaires : les livrets solidaires. Simples d'utilisation, ils permettent de garder son argent disponible, d'avoir un rendement financier stable (entre 2 et 3% par an) et de soutenir des causes d'intérêt général. En effet, l'épargnant peut, selon le type de produits qu'il choisit, partager une partie de ses intérêts avec un grand choix d'ONG ou mettre à disposition une partie de son épargne pour des projets financés par les IFS (Institutions Financières Solidaires). Cet acte citoyen n'est désormais plus réservé à des militants avertis. En 2003, le nombre de souscriptions vers ces produits a été multiplié par 5.

Finansol, dont une des missions prioritaires est la promotion des finances solidaires, s'était fixée pour objectif, début 2003, de tripler l'ensemble des indicateurs du secteur (nombre d'épargnants solidaires, montant de l'encours, nombre de projets financés) d'ici à la fin 2005. En constatant aujourd'hui le triplement du nombre de souscripteurs solidaires, elle se félicite d'avoir partiellement atteint son objectif en un an seulement.

En savoir plus
Le site : http://www.finansol.org



Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]