Gernica masqué

10-02-2003  LIBRE
Gernica, le célèbre tableau de Picasso décrivant les horreurs de la guerre était encore exposé jusqu'au 27 janvier dernier à l'entrée du Conseil de sécurité.

Guernica, ce tableau qui symbolise toute la colère de Picasso face aux horreurs de la guerre, était parfaitement à sa place dans ce lieu (théoriquement) dédié au maintien de la paix. Pourtant, depuis 10 jours maintenant, cette toile est dissimulée par un grand rideau bleu... C'est ce que nous apprend le site culturel américain ArtDaily, qui rapporte également l'explication d'un diplomate :
selon lui, ce tableau n'aurait pas constitué un décor approprié (sic).

Pour l'ambassadeur des Etats-Unis à l'ONU, John Negroponte, ou pour Colin Powell, ou pour Tony Blair enfin, pour tous les va-t-en guerre qui circulent dans les couloirs de l'Onu, il est visiblement difficile d'appeler une guerre de leurs voeux entourés de femmes, d'enfants et d'animaux hurlant d'effroi et témoignant de leurs souffrances sous les bombardements comme le tableau le montre si bien.

Une idée, il n'y a qu'à le débaptiser. Je propose un nouveau nom : Dommages colatéraux.



Depuis 1999 au service des associations

Communic'Asso : pour communiquer auprès des associations

Logiciel comptable pour associations : Comptasso-win TXA

Votre site internet complet à un prix associatif

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]