L’entrepreneuriat responsable de l'ESS : responsable en France et irresponsable ailleurs ?

17-06-2014 ESS LIBRE
Pur Projet est un collectif d'entrepreneurs sociaux animés par le désir d'accompagner les entreprises à préserver les écosystèmes dont dépend leur activité par une approche intégrée de la gestion des ressources naturelles.

Un beau site Internet nous invite à partager l'enthousiasme que suscite l'Insetting (in English in the texte), activité qui consiste à compenser les impacts socio-environnementaux d'une entreprise.

Pur Projet est né sous l'impulsion de Tristan Lecomte, fondateur d'Alter Eco, entreprise pionnière du commerce équitable, et repose sur la dynamique de son réseau composé de 50 organisations soit plus de 150 000 planteurs répartis dans 30 pays du Sud.

Bref, on est dans l'entrepreneuriat responsable jusqu'au cou, du vrai, du lourd. Et tout irait bien dans le meilleur des mondes (comme les visages heureux des petits producteurs péruviens sur les tablettes de "chocolat équitable") si une association : Les Amis de la Terre France, n'avait publié un rapport sur l'une des activités de Pur Projet, la compensation carbone forestière équitable.

REDD : Reducing Emissions from Deforestation and Forest Degradation
Le REDD est une initiative internationale et transnationale lancée en 2008. Elle vise à la réduction des émissions liées à la déforestation et à la dégradation des forêts dans les pays en développement par une gestion durable des forêts et du renforcement des stocks de carbone forestier dans les pays en développement.

En d'autres termes, on peut dire que les pays riches polluent et que les pays pauvres doivent assumer notre incurie.

L'association Les Amis de la Terre France pointe, dans son rapport, les aberrations du système mis en place. Les négociations internationales reposent largement sur le principe des "responsabilités communes (pays riches et pays pauvres) mais différenciées". Elles reconnaissent ainsi que les pays industrialisés, sont historiquement responsables des changements climatiques et qu'ils doivent être les premiers à se mobiliser. Mais, dans les faits, ce n'est pas du tout comme cela que les choses se passent...

Comme l'explique Sylvain Angerand, coordinateur des campagnes pour les Amis de la Terre : "Pour permettre à des entreprises comme Vinci ou GDF-Suez de continuer à polluer, Pur Projet demande aux personnes les plus pauvres de modifier leur façon de vivre en interdisant, par exemple, de défricher une parcelle de forêt pour se nourrir."

La lutte contre la déforestation constitue certes un enjeu majeur pour stabiliser le climat, mais elle ne doit pas être prétexte à créer de nouveaux "droits à polluer" (ou crédits carbone) qui permettraient à des entreprises ou des pays de "compenser" leurs émissions de carbone par la plantation ou la conservation de forêts dans les pays du Sud.

C'est lors de leur mission que les Amis de la Terre ont constaté, que loin de s'attaquer aux causes profondes de la déforestation, Pur Projet en exacerbe les conséquences en plaçant les communautés dans une situation d'insécurité foncière.

Toujours selon Sylvain Angerand, "les communautés d'Anaso Pueblo, de Canaan et de la Morada n'ont pas été pleinement informées avant la création des concessions de conservation du Biocorridor de Martin Sagrado, dont Pur Projet a obtenu le transfert exclusif des droits sur le carbone".

Bref, Pur Projet sait parfaitement que les communautés établies depuis très longtemps dans ces forêts ne disposent d'aucun titre foncier. Et que prévoit explicitement le contrat de concession ? Une expulsion manu militari par la police nationale et les forces armées. C'est beau l'entrepreneuriat responsable...

En savoir plus
Pour bien comprendre en quoi consiste le crédit carbone, nous vous conseillons outre la lecture du rapport, les très nombreuses parutions de l'association Les amis de la terre sur ce sujet absolument scandaleux. Carbone contre nourriture - le rapport des Amis de la terre

Le site www.purprojet.com



Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique