La bonne démarche des observatoires locaux de la vie associative

26-02-2013  LIBRE
Le sens de l'action des Maisons des associations peut se résumer en deux mots : ressources et synergies par le soutient à l'action des associations locales par le conseil, la formation, le soutien logistique…. Mais il y a aussi la volonté d'instaurer un jeu collectif par la mutualisation des ressources, la réflexion et la concertation, la construction de propositions.

Le rôle du Réseau National des Maisons des Associations - RNMA, c'est d'aider les Maisons des associations à réaliser ces objectifs. Mais encore faut-il bien connaître le terrain associatif. Or le caractère très disparate des données relatives aux associations au niveau local rend difficile la mise en place d'une réponse globale aux besoins de ces associations.

Il faut bien reconnaître que les moyens d'analyser le tissu associatif local manquent cruellement. Cela entraîne trop souvent des lois ou des discours en profond décalage avec la réalité rencontrée sur le terrain.

C'est bien l'objectif que nous poursuivons (avec le site association1901.fr) en lançant l'appel des petites associations de proximité (Pour que les petites associations ne comptent plus pour des prunes...).

De son côté, le RNMA a décidé en 2007 d'impulser la création d'observatoires locaux de la vie associative afin de doter ses membres d'un outil commun de connaissance des associations locales. En effet, comment aider efficacement les associations sans vraiment connaître leurs évolutions ? Comment anticiper les changements sans une observation régulière et méthodique du tissu associatif local ?

Pour mener à bien ce projet ambitieux, le RNMA a convié les maisons des associations à définir collectivement leurs besoins, à construire et expérimenter des outils et méthodes permettant d'y répondre et à mettre en œuvre des démarches d'observation des associations de leur territoire.

Eviter les pièges...
Le RNMA a su progressivement élaboré un cadre garantissant la qualité technique et déontologique de la démarche d'observation malgré les difficultés rencontrées sur le terrain.

Car des expériences visant à observer et étudier la vie associative locale existent dans différentes villes. Mais ces initiatives restent limitées car non concertées, pas ou peu utilisables en dehors du cadre où elles ont été produites et sans points de comparaison, notamment parce qu'elles ne reposent pas sur une base méthodologique commune.

Le RNMA a su très adroitement éviter un autre piège : la remise en cause de la légitimité des données collectées. En effet, les associations locales se méfient des raisons pour lesquelles on cherche à obtenir des chiffres. Le changement de municipalité, les rivalités locales donnent souvent à penser aux associations que les motivations des enquêtes ne sont pas toujours limpides...

Le RNMA a donc préféré, pour éviter les enjeux de pouvoirs et les pressions commerciales, faire appel à la compétence de partenaires nationaux, au premier rang desquels le Laboratoire d'économie sociale du CNRS.

Et le résultat est là. Cela fonctionne plutôt bien. La démarche d'observation s'adresse à tous ceux qui s'intéressent à l'évolution du monde associatif comme les élus, les acteurs publics, les centres de ressources, les réseaux associatifs, les universités, les différents acteurs associatifs.

Pour 2013, le RNMA continue d'appuyer les territoires qui souhaitent initier de telles démarches d'observation et continue le renforcement du réseau des Maisons des associations.

En savoir plus
Les observatoires locaux de la vie associative - Réseau National des Maisons des Associations (RNMA)



Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique

Please enable / Bitte aktiviere JavaScript!
Veuillez activer / Por favor activa el Javascript! [ ? ]