La crise de la politique du logement

01-03-2004  LIBRE
Le Président de la FNARS*, Monsieur Jean-Marie Rabo ainsi que les représentants du collectif ALERTE devant les restrictions budgétaires dont font l'objet les politiques de l'habitat et les dernières dispositions ministérielles, ont décidé de faire part de ses plus vives inquiétudes au Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin. Cette lettre lui a été adressée le 11 février 2004. Devant l'importance de cette crise, et les grâves répercussions que cela aura tant au niveau des citoyens dans le besoin que des associations qui se sont engagées en fonction des annonces faites à l'automne par ce même Premier Ministre, nous nous permettons d'en publier l'intégralité ci-dessous.

Monsieur le Premier ministre,

Le 15 décembre dernier, avec les représentants du collectif ALERTE, puis à l'occasion des voeux du Président de la République, nous avons pu échanger sur les préoccupations des associations de solidarité. La crise du logement, les restrictions budgétaires dont font l'objet les politiques de l'habitat et les dernières dispositions ministérielles sont plus particulièrement sources de vives inquiétudes.

Ainsi, en est-il de la volonté annoncée de réduire l'aide aux organismes logeant à titre temporaire des personnes défavorisées (ALT). Alors que le financement de l'ALT augmente de 26 % en 2004, la circulaire du 5 décembre 2003 vise à contenir les dépenses dans une limite voisine de ”90 % des prestations versées en 2003”. Certaines directions départementales commencent à arrêter ou réduire leurs conventions.

Or, nombre de nos associations se sont engagées dans la gestion de ce dispositif, le plus souvent à la demande des services déconcentrés de l'Etat appelant même à assouplir certaines règles, ce que conteste cette circulaire. Ainsi en est-il des demandeurs d'asile qui ne disposent pas d'un titre de séjour de plus de trois mois.

Cette circulaire ne peut conduire les associations qu'à restreindre le nombre d'appartements ALT laissant ”dans l'impasse” et à la rue celles et ceux qui ne peuvent faire valoir leur droit à un accès au logement social, dans un contexte de grave pénurie. Dans le cadre du plan hivernal, une telle restriction des financements des structures d'urgence risque de s'avérer catastrophique.

L'absence de revalorisation des aides personnelles au logement et les mesures d'économie annoncées soulèvent également les plus vives inquiétudes. Elles n'aboutissent qu'à accroître le taux d'effort des ménages et contribuent à augmenter le nombre des impayés de loyer et des procédures d'expulsion.

Lors de votre intervention au colloque ”Propriété pour Tous”, vous avez fait du ”renforcement de la solidarité envers les plus démunis” l'une des quatre priorités de votre Gouvernement quant à la politique du logement. Aussi, nous sollicitons votre intervention pour que cette circulaire sur l'ALT soit ajournée et que la revalorisation des aides au logement intervienne rapidement.

Il s'agit là, nous semble t-il, de préalables indispensables à la bonne préparation du grand débat national sur le logement des plus démunis que vous avez annoncé pour l'automne.

Jean-Marie Rabo


Le site de la FNARS : http://www.fnars.org/
*La Fnars est une fédération regroupant des organismes et associations autonomes qui ont en commun l'inaltérable volonté d'aider les plus démunis et de faire bouger la société pour faire reculer l'exclusion. Elle n'est pas un mouvement de pensée ni un rassemblement philosophique ou politique.




Depuis 1999 au service des associations

Inscrivez votre association dans l'Intranet et rejoignez les 29 065 associations inscrites

L'annuaire des 29 065 associations inscrites dans l'Intranet du site

Pour déposer gratuitement vos offres d'emploi ou bien les consulter

L'annuaire BlogAsso : 260 sites internet sélectionnés

Présentation de toutes les subventions allouées par l'Etat aux associations