La finance participative : les premiers chiffres 2013-2014

23-02-2015 ESS LIBRE
Nous étions parmi les premiers à alerter les associations sur l'intérêt, pour elles, de trouver de nouveaux financements avec l'aide de la finance participative. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elles ne se précipitent pas encore sur un mode de financement, dont on ne cessera de répéter, qu'il est l'avenir pour beaucoup de structures.

Pour aider ces dernières à sauter le pas, rien n'égal les chiffres. Les premiers qui nous parviennent sont ceux qui émanent du ministère de la culture et de la communication aidé par l'association Financement Participatif France. Et les chiffres sont éloquents.

Le volume des fonds collectés en France, toutes plateformes confondues, en 2013 est de 78,3 M€ contre 27 M€ en 2012.

Pour le seul premier semestre 2014, ce montant s'élève déjà à 66,4 M€ dont 56 % de dons collectés par les plates-formes de prêts, 29 % par les plates-formes de dons et 15 % par les plates-formes de prises de participation.

En 2013, la culture représentait 22 % des fonds collectés, toutes plateformes confondues, soit 17,22 M€. Au premier semestre 2014, 17,65 % soit déjà 11,72 M€.

Les projets culturels sont portés principalement par les plates-formes de dons, avec ou sans contreparties :
- 68,9 % des fonds collectés par celles-ci en 2013 soit 13,78 M€ ;
- 59 % au premier semestre 2014, soit 11,65 M€.

Ces projets concernent tous les domaines de la culture :
- patrimoine,
- arts plastiques et visuels,
- spectacle vivant,
- industries de la culture et des médias.

Ainsi, plus de 60 % des projets financés par des dons avec contreparties étaient de nature culturelle ; c'est le cas aussi de près de 40 % des projets financés par des dons sans contreparties. Enfin, le don moyen par financeur s'est élevé à 52 € pour la première catégorie de dons, contre 61 € pour la seconde.

Au-delà de la mise en place d'un cadre juridique sécurisé (1), la ministre de la culture et de la communication encourage un mouvement afin d'assurer la relève générationnelle d'un "mécénat populaire" déjà en plein essor, comme en témoigne notamment le succès des appels au don de la Fondation du patrimoine ou du programme "Tous mécènes" du musée du Louvre.

En savoir plus
Du projet associatif à son financement : la finance participative - Lettrasso du 29-04-2014

La finance participative, l'avenir financier des associations ? Lettrasso du 10-12-2013

(1) L'ordonnance n° 2014-559 du 30 mai 2014 relative au financement participatif et le décret n° 2014-1053 du 16 septembre 2014 relatif au financement participatif, entré en vigueur le 1er octobre 2014, contribuent positivement au développement de ce mode de financement à la fois ancien et novateur de la création culturelle. Ces textes placent la réglementation française au niveau de celle de pays comme les États-Unis, le Royaume-Uni et l'Italie. La finance participative a son ordonnance - Lettrasso du 09-06-2014

L'association Financement Participatif France regroupe près de quarante plates-formes opérant en France et a pour objectif la représentation collective, la promotion et la défense des droits et intérêts des acteurs du financement participatif - notamment auprès des autorités de réglementation - pour faire progresser le financement de projets par les citoyens, en particulier en France. financeparticipative.org

La cagnotte solidaire : un petit don pour une grande cause



Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]