La langue de bois sportive

23-12-2008  LIBRE
Lorsque vous inscrivez votre enfant dans un club de foot, vous payez 70 euros par an au titre des frais d'inscription et de cotisation. Sur ce montant, 76 % sont reversés par le club à la Fédération Nationale de Football. Si le principe d'une contribution obligatoire de tout club sportif local à sa fédération nationale n'est pas contesté, le niveau de réversion est néanmoins sujet à caution. Outre le fait qu'il majore le coût de l'inscription pour les adhérents et qu'il grève ainsi sévèrement le budget des familles dont les enfants pratiquent un sport, il réduit sérieusement la capacité d'investissement et le budget de fonctionnement des clubs sportifs locaux, aux moyens financiers souvent restreints.

Comment réformer ces pratiques pour éviter les dérives, notamment en matière de surenchère du prix des abonnements sportifs, mais aussi pour rendre plus transparente la gestion de l'argent du sport et les mouvements financiers entre les modestes clubs locaux et les fédérations nationales aux importantes capacités matérielles ?

M. Jacques Lamblin (député UMP - Meurthe-et-Moselle ) attire l'attention de M. le secrétaire d'État chargé des sports, de la jeunesse et de la vie associative sur cette situation pour le moins paradoxale.

Réponse du ministre publiée au JO le 16/12/2008
De nombreux clubs sportifs doivent reverser une partie du montant de la licence de leurs adhérents aux comités départementaux, aux ligues régionales et aux fédérations.

La licence sportive permet à son titulaire de participer au fonctionnement et aux activités de la fédération qui la délivre.

Elle doit être distinguée de l'adhésion à un club ; cette dernière permet seulement de pratiquer une activité sportive au sein d'un club alors que la licence donne la possibilité à ses titulaires de participer aux compétitions sportives sur l'ensemble du territoire.

Conformément à l'article L. 131-6 du code du sport, « la licence sportive est délivrée par une fédération sportive ou en son nom. Elle ouvre droit à participer aux activités sportives qui s'y rapportent et, selon les modalités fixées par ses statuts, à son fonctionnement ».

Chaque fédération décide, en assemblée générale, de la répartition des reversements des licences à chaque niveau territorial.

Ainsi, et si une fédération n'outrepasse pas les prérogatives prévues démocratiquement dans ses statuts, il ne peut lui être fait grief de prélever une partie du montant desdites licences.

Notre avis...
En dehors du passé sportif du secrétaire d'État chargé des sports, de la jeunesse et de la vie associative, rien ne peut expliquer un langage aussi langue de bois pour répondre à une question aussi verte et qui méritait d'être posée...



Depuis 1999 au service des associations

Communic'Asso : pour communiquer auprès des associations

Logiciel comptable pour associations : Comptasso-win TXA

Votre site internet complet à un prix associatif

Please enable / Bitte aktiviere JavaScript!
Veuillez activer / Por favor activa el Javascript! [ ? ]