La petite maison dans la prairie... radioactive

26-08-2014 SOCIETE LIBRE
Nous l'appellerons Charles Ingalls comme dans la série télévisée. Monsieur Ingalls possède avec sa femme une modeste bâtisse située dans la Haute-vienne. Il s'agit en fait d'une ancienne station service réaménagée en petite maison sur une jolie prairie située en contrebas.

La famille vit heureuse dans ce petit coin charmant depuis 17 ans. Un beau matin du mois de mars 2014, le téléphone sonne. La famille est en train de prendre son petit déjeuner comme d'habitude. Une voix sèche leur intime l'ordre de quitter leur maison avant le 21 mars, c'est à dire dans 15 jours. La raison : suite à un contrôle inopiné, il s'avère que la jolie prairie est pleine de radon, 50 fois plus que la moyenne autorisée.

Le radon est un gaz radioactif qui donne gratuitement le cancer des poumons à tous ceux qui ont la malheureuse idée de le respirer un peu trop souvent. Et en 17 ans, cela en fait des "respirations malheureuses..."

D'autant plus de respirations que Madame Ingalls a eu la mauvaise idée d'exercer le métier d'assistante maternelle à domicile. Ce sont 22 enfants de 16 familles différentes qui ont joint leur respiration à celle de la famille Ingalls entre 2000 et 2014. Bref, on peut imaginer la panique de ces familles.

Quand Areva était encore la Cogema...
... elle exploitait des mines d'uranium dans le secteur. Et depuis la fermeture du dernier gisement en 2003, elle est tenue de faire des contrôles réguliers sur les anciens sites afin d'en mesurer le taux de radioactivité. En passant devant la maison des Ingalls, le compteur Geiger s'est affolé et toute la famille a été priée de trouver une autre prairie pour y reconstruire sa petite maison.

C'est l'association Sources et rivières du limousin qui est à l'origine de cette information. SRL pour les intimes s'inquiète à juste titre en pensant que le cas de cette famille Ingalls n'est peut être pas isolé et qu'il y a sûrement d'autres maisons sur d'autres prairies... Dans combien de d'écoles, de commerces peut-on inhaler du radon à s'en faire péter les poumons dans le limousin ? C'est une bonne question qu'il faudrait poser à Aréva car (comme souvent) le pollueur est aussi le contrôleur. Et les données récupérées lors des contrôles sont gardées secrètes par Aréva. Il faut vraiment que les mesures obtenues cassent le Geiger pour que l'information soit délivrée aux victimes.

L'association Sources et rivières du limousin précise que ce sont 27 millions de tonnes de déchets issus des mines qui sont "entreposés" (posés serait plus juste) dans le limousin. Sans compter plusieurs centaines de milliers de fûts hautement radioactifs.

En attendant ce qui risque bien d'être encore un scandale sanitaire de plus, la famille Ingalls a été relogée en appartement. Nous avons appris qu'une maison toute neuve était en construction pour les accueillir. Et, cerise sur le gâteau, c'est Areva qui paie. Une telle bienveillance de la part d'une multinationale aussi peu coutumière du fait me ferait froid dans le dos...

En savoir plus
L'association Sources et rivières du limousin



Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique