Le statut des bénévoles en mission

07-04-2008  LIBRE
Qui a dit : ”Je veux transmettre la valeur de l'engagement et pour cela valoriser le bénévolat, un bénévolat régulier, qui n'est pas synonyme d'incompétence ou d'amateurisme. Je propose qu'une année de bénévolat dans une association ou dans un club donne droit à un stage de formation gratuit ; que 20 heures de bénévolat effectuées régulièrement chaque mois donnent droit à 10 % de points en plus aux examens ; que dix ans de bénévolat donnent droit à une année de cotisations de retraite. Je veux que la société valorise ceux qui se dévouent pour elle et sanctionne ceux qui ne respectent, ni la loi, ni les autres, ni eux-mêmes”. Réponse : Nicolas Sarkozy le 15 mars 2007 quelques semaines avant le premier tout de la présidentielle. Belle profession de foi de la part d'un candidat aujourd'hui président de la république.

M. Jérôme Lambert (député PS - Charente) demande à Mme la ministre de la santé, de la jeunesse et des sports quand seront mis en oeuvre ces belles propositions sur le bénévolat.

Réponse de la ministre publiée au JO le 01/04/2008
Le Président de la République souhaite voir mieux reconnu le rôle des associations dans la vie de notre pays, et singulièrement celui des bénévoles. Une large réflexion doit être menée sur la place et le rôle des associations et leurs relations avec les pouvoirs publics.

Une mission a été installée à cette fin.

Sans attendre, un travail interministériel important a été engagé afin de déboucher sur des évolutions permettant de mieux reconnaître l'engagement bénévole.

L'élaboration d'un statut des bénévoles a fait l'objet de différents travaux et échanges avec des représentants du monde associatif.

Il ressort de ceux-ci que ce projet, par bien des aspects, heurte la nature même du bénévolat, qui est un don de temps librement consenti et gratuit, et que la grande diversité des formes que revêt le bénévolat rend très difficile la définition d'un tel statut.

Toute forme de rétribution, directe ou indirecte du bénévolat, bute sur cet obstacle. En revanche, la reconnaissance du bénévolat se traduit actuellement par la mise en oeuvre du livret d'épargne civique.

Destiné à accompagner le bénévole pendant toute la durée de son engagement, celui-ci lui permettra de bénéficier, notamment, de stages de formation gratuits pour un an de bénévolat dans une association, de la prise en compte de l'engagement associatif et d'une véritable reconnaissance de l'expérience associative.

Publicité



Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique

Please enable / Bitte aktiviere JavaScript!
Veuillez activer / Por favor activa el Javascript! [ ? ]