Les associations : un secteur qui résiste à la crise

22-02-2011  LIBRE
L'Acoss - Agence centrale des organismes de Sécurité sociale - pilote le réseau des Urssaf. Elle est chargée d'assurer la gestion commune de la trésorerie des différentes branches du régime général. A ce titre, elle a également en charge l'élaboration d'un programme de publications statistiques : Acoss Stat.

Ces publications synthétiques, s'inscrivent dans le programme de diffusion de l'information collectée et analysée par l'Acoss depuis 2005. Ses statistiques sont donc très fiables. Et l'annonce, début février, de la sortie du bilan 2009 de l'activité associative en France avait de quoi nous réjouir.

Et le bilan est bon.
En 2009, le secteur associatif concentre près de 10 % de l'emploi du secteur privé. En 2009, 153 000 établissements associatifs (représentant 131 000 entreprises) ont employé 1,7 million de salariés et distribué 32 milliards d'euros de salaires.

Le secteur associatif employeur s'est fortement développé en 11 ans, affichant une augmentation de 16 % du nombre d'établissements et une hausse de l'emploi de 30 % (400 000 emplois supplémentaires, soit une croissance deux fois plus élevée que celle du secteur privé).

En 2009, les associations représentent ainsi 8,7 % des établissements du secteur privé, 9,5 % des effectifs (8,3 % en 1998) et 6,8 % de l'assiette salariale.

Un secteur d'embauche dynamique...
Les déclarations d'embauche des associations sont ainsi restées dynamiques en 2009, enregistrant une hausse de 3 % pour les contrats de plus d'un mois, alors que celles-ci reculaient de près de 10 % dans l'ensemble du secteur privé.

Par ailleurs, le dispositif du chèque emploi associations (CEA), destiné à faciliter les embauches dans les petites associations a concerné près de 100 000 salariés en 2009, soit 13,0 % de plus qu'en 2008.

... malgré la diminution du nombre d'emplois aidés
En 2009, on estime à environ 90 000 l'effectif salarié employé dans une association dans le cadre d'un contrat d'accompagnement dans l'emploi (CAE) ou d'un contrat d'avenir (CA), soit plus de 5 % de l'emploi associatif. Mis en place en 2005, ces contrats aidés du secteur non marchand ont progressivement remplacé les contrats emploi solidarité (CES) et les contrats emploi consolidé (CEC).

La baisse du nombre total de ces contrats enregistrée en 2008 et 2009 (- 13 % par an dans les associations, après + 14 % en 2007 et + 16,5 % en 2006) a contribué à freiner la croissance de l'emploi associatif.

Hors emplois aidés non marchands, les effectifs salariés des associations ont augmenté de 2,8 % en 2008 et 2009, après + 1,7 % en 2007 et + 1,1 % en 2006.

Des structures de petite taille
Comme l'ensemble des entreprises du secteur privé, les associations sont en majorité de très petites structures : 70,6 % d'entre elles comptent au maximum 5 salariés.

Néanmoins, celles-ci ne concernent que 8,8 % des salariés du secteur associatif. A l'inverse, 1,8 % des entreprises associatives emploient plus de 100 salariés et regroupent 48,0 % du total des effectifs et plus de la moitié de l'ensemble de la masse salariale versée.

Plus d'associations au soleil ?
Dans certains départements de la moitié Sud de la France, tels que les Hautes Pyrénées, la Creuse, les Hautes Alpes, le Lot, la Haute Loire et le Cantal, les associations emploient entre 15 et 18 % des salariés du secteur privé (contre 9,5 % au niveau national).

La part de l'emploi associatif dépasse même 34 % en Lozère. A l'inverse, d'autres départements, notamment franciliens (6,6 % en moyenne) affichent un taux d'emploi associatif nettement moins important. Au total, les zones où l'emploi associatif est élevé sont pour la plupart rurales et ont une population âgée importante.

Et le salaire dans tout ça ?
Le salaire moyen par tête (SMPT) s'établit à 1 600 € par mois dans les associations, inférieur de plus de 600 € au niveau moyen de l'ensemble du secteur privé. Cette différence s'explique notamment par les niveaux de qualification relativement faibles dans le secteur associatif, ainsi que par l'importance des emplois à temps partiel ou de courte durée (Insee, 2009) en particulier dans le secteur de l'aide à domicile.

Plus des deux tiers des effectifs salariés des associations relèvent des secteurs de l'action sociale, de la santé ou de l'enseignement. Au sein du secteur de l'action sociale, les associations d'aide à domicile sont à l'origine de près d'un quart des emplois créés depuis 1998 dans le secteur associatif.

En savoir plus
Acoss Stat N°121 - 16 Février 2011 - Format PDF - Les associations en 2009 : Un secteur qui résiste à la crise

Publicité

Partenaire

Depuis 1999 au service des associations

Inscrivez votre association dans l'Intranet et rejoignez les 29 059 associations inscrites

L'annuaire des 29 059 associations inscrites dans l'Intranet du site

Pour déposer gratuitement vos offres d'emploi ou bien les consulter

L'annuaire BlogAsso : 260 sites internet sélectionnés

Présentation de toutes les subventions allouées par l'Etat aux associations

Please enable / Bitte aktiviere JavaScript!
Veuillez activer / Por favor activa el Javascript! [ ? ]