Les petites nouvelles du printemps qui font bourgeonner l'espoir

19-04-2016 SOCIETE LIBRE
Il se dégage de ce printemps des allures de carnaval. Etre contre, être pour, masques rieurs ou tristes, c'est selon. Des nuits magnétiques de République à l'effondrement de la côte des politiques, le fond de l'air est printanier. Et mai arrive dans son manteau de symboles... En attendant, réjouissons-nous de petites nouvelles qui font du bien. De celles qui n'ont l'air de rien mais qui, sous la poussée du temps, donnent de l'or à nos regrets.

Lire, ainsi coule la source de la transmission. Lire, aimer lire, découvrir, sourire, vivre. Journal papier va de l'arbre ne plus naître. Bonne pâte, il se coule déjà dans nos tablettes. Numérique pour frondaison préservée, lire est une canopée.

La bibliothèque nationale de France (BnF) lance la presse locale ancienne en ligne Typiquement la nouvelle dont tout le monde se moque. En dehors de quelques nostalgiques des chiens écrasés sous le poids de la poussière, pas de quoi pavoiser... Et pourtant, un accès gratuit à plus de 29 000 journaux publiés en France depuis l'origine jusqu'à 1944, dont plus de 1 400 sont numérisés, je ne sais pas pour vous, mais moi cela m'enchante.

73 départements sont couverts !
Les départements absents ont une bonne excuse : l'inventaire de la presse locale ancienne de ces départements n'est pas terminé. Certains ne sont même pas encore répertoriés dans la bibliographie de la presse française. Mais cela viendra et bientôt tous les départements seront accessibles.

Ainsi, pouvoir découvrir le "Journal de Guienne" paru à Bordeaux de septembre 1784 à septembre 1790, le "Messager de Fontainebleau" (avec les nouvelles et les paquets de la Cour, permettez...) de 1623 ou encore l'éphémère "Annales patriotiques de Marseille - Des effets de la Révolution en Provence" de 1790. Cela ne vous fait pas rêver ? Nous, si ! Les journaux d'intérêt local parus en France, des origines à 1944

Une plateforme gratuite pour lire la presse dans les collèges et lycées
Pour sortir certains de nos jeunes des théories du complot "Illuminati" et d'autres encore plus gores, quoi de mieux que de leur offrir des arguments pour contester le contestable. C'est encore et toujours le rôle de la presse, que de permettre le temps de l'analyse et une salutaire distanciation.

Dans un premier temps, la plateforme se composera d'une quinzaine de titres de la presse écrite nationale et étrangère avant d'être étendu notamment à la presse quotidienne régionale et aux hebdomadaires. Elle sera accessible progressivement à partir des mois de mai-juin 2016 avant de l'être dans tous les établissements à partir de la rentrée de septembre 2016.

Les élèves et les enseignants pourront accéder à cet outil depuis leurs collèges et leurs lycées respectifs ce qui leur permettra de lire les articles de la presse du jour sur ordinateur ou sur tablette. Ce service sera consultable en se connectant au wifi de l'établissement mais sans possibilité de téléchargement ou d'impression. lireLactu.fr

Illettré de Cécile Ladjali (Actes Sud)
Léo a 20 ans, il travaille dans une imprimerie à deux pas de chez lui (la cité Gagarine qui ne met pas nécessairement la tête dans les étoiles). Jeune actif, il gagne sa vie, il a belle allure, et pourtant il est dans sa bulle, solitaire, avance tête basse, fuit les regards. Il se ferme aux autres, et à lui-même. Depuis des années, il a dressé des murs autour de lui. Léo est illettré.

Son illettrisme le dévore de l'intérieur, l'isole. La honte se fait de plus en plus pesante. Comment survivre entre le vide de l'illettrisme et le plein de l'intelligence et du sentiment amoureux ? L'histoire de la descente aux enfers d'un homme oublié des "belles lettres". Il faut lire ce roman.

Il faut lire ce roman au moment où l'Agence Nationale de Lutte contre l'Illettrisme (qui ne sert à rien et consomme 1.2 millions d'euros par an d'argent public) va être transformée en "Agence de la langue française" qui risque bien d'être tout aussi inutile. On ne peut que déplorer l'absence d'une réelle volonté politique pour lutter contre ce fléau.

Il faut lire ce roman alors que des centaines d'associations se battent sur le terrain, l'Agence Nationale de Lutte contre l'Illettrisme n'a même pas été capable de créer ou d'aider à la création d'une fédération représentative. Et ces forçats de l'apprentissage de la lecture se retrouvent bien seuls pour s'opposer aux régions et départements qui jouent avec les subventions comme d'autres avec la rhétorique.

Il faut lire ce roman parce qu'il y a en France 2.5 millions de personnes illettrées dont 750 000 jeunes.

En savoir plus
Illettré de Cécile Ladjali (Actes Sud)

La lutte contre l'illettrisme ne fait plus recette

Illettrisme, ce fléau abominable qui ne cesse de prospérer !

Illettrisme grande cause nationale et abandon local

Illettrisme : et si on se donnait les moyens enfin ?



Depuis 1999 au service des associations

Inscrivez votre association dans l'Intranet et rejoignez les 29 062 associations inscrites

L'annuaire des 29 062 associations inscrites dans l'Intranet du site

Pour déposer gratuitement vos offres d'emploi ou bien les consulter

L'annuaire BlogAsso : 262 sites internet sélectionnés

Présentation de toutes les subventions allouées par l'Etat aux associations

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]