Paris met fin aux subventions à la sauvette

27-11-2001  LIBRE
La collectivité parisienne apporte son concours financier à plus de 3.000 associations dont près de 260 reçoivent plus de 500.000 F. Parmi elles, 12 associations bénéficient d'une subvention de plus de 20 MF. Le montant total est estimé à 1,35 milliard de francs (y compris les subventions au logement social) auquel il convient d'ajouter les garanties d'emprunt, les mises à disposition de matériels, de personnels ou de locaux.



Selon le rapport élaboré par deux cabinets d'audit, Andersen et Scet, certaines associations subventionnées par la ville à hauteur de plus de 500 000 F par an ne rendraient aucun compte de l'usage de cet argent. Des subventions seraient mêmes votées ''à la sauvette'' par les élus, souligne Christian Sautter, adjoint chargé du développement économique et des finances.

L'appréciation du rapport sur la politique de financement des associations sur la période 1998-2000 est la suivante: « des dysfonctionnements importants, comparables à ceux relevés sur d'autres politiques transversales : pilotage défaillant et contrôle insuffisant ».

Une réforme de la procédure d'instruction et d'attribution des subventions est aussi engagée. La création d'un guichet unique contribuera à uniformiser les demandes faites aux associations pour l'instruction de leur dossier. Enfin, les subventions (sans délibération spécifique) seront purement et simplement supprimées dès le budget 2002. Désormais, toutes les informations relatives aux associations (budget prévisionnel, rapport d'activité et état des comptes) seront soumises au Conseil de Paris.





Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]