Pour éviter la mort du train jaune et autres nouvelles

28-09-2015 SOCIETE LIBRE
La Cerdagne, ou Cerdanya en catalan, est un fossé d'effondrement se présentant comme une large vallée pyrénéenne à cheval entre la France et l'Espagne. Elle est irriguée, depuis 1904, sur la partie française, par un canari jaune propulsé par l'énergie électrique sur les 63 km de la ligne de Cerdagne entre Villefranche-de-Conflent à Latour-de-Carol. Qu'il soit canari ou train jaune, le parcours que ce train de légende emprunte est beau à couper le souffle.

Du TGV aux trains
Un Etat libéral, c'est bien connu, aime rationaliser. Par exemple, il va investir 8,3 milliards d'euros pour réaliser les lignes à grande vitesse (LGV) Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax, et vendre au privé la ligne du Train jaune par manque de moyens financiers pour l'entretenir.

La LGV sera construite malgré l'avis négatif de la commission d'enquête publique. Le train jaune sera vendu malgré l'opposition radicale des usagers et personnels de la ligne. Dans les deux cas, l'Etat libéral n'oppose que silence, mépris et arrogance.

Du train aux cars...
Libéraliser le transport de passagers sur longue distance n'a d'autre objectif que de fragiliser un peu plus la SNCF afin de préparer son démantèlement dans quelques années. Alors que l'on interdit (à juste titre) Uberpop pour concurrence déloyale, on libéralise le "car Macron".

Or, l'autocariste n'a pour seules contraintes que de fournir un véhicule, un chauffeur, s'acquitter des péages et du carburant. L'entretien des routes, la construction des gares routières pour accueillir les cars et l'augmentation de la pollution ne concernent en rien l'autocariste qui n'est qu'un prestataire privé. Ce qui n'est pas le cas de la SNCF qui doit financer bien plus que la locomotive et son chauffeur...

Sans compter les accidents de la route qui ne manqueront pas d'endeuiller les familles utilisatrices, comme ce fut le cas sur l'autoroute A6 à la hauteur de Beaune, un certain 31 juillet 1982 (53 morts). Sinistre qui avait conduit l'Etat à retirer le droit aux cars de rouler les jours de grand trafic. Autorisation que la loi Macron vient de redonner aux compagnies d'autocaristes.

... et finir à pieds sans rien
La loi interdit toute diffusion d'images d'enfants mineurs dans les médias d'information. Et pourtant, la photo de l'enfant mort de Bodrum, la tête ballottée par les vagues de la Méditerranée, a fait la une de la quasi totalité des médias. Quelqu'un a-t-il saisi le CSA et porté plainte ?

A-t-on utilisé sciemment cette photo dans l'espoir de faire basculer une opinion plutôt rétive vers l'acceptation du "quota européen" de migrants ? Les Français, malgré ce battage médiatique indigne, n'ont pas bougé. Silence dans les gares. Silence aux frontières. Silence dans les mairies. Un silence de mort...

Les affamés meurent sous les yeux des obèses, le budget "chat" des uns dépasse le budget "enfant" des autres, on traque les chômeurs comme les sans-papiers, on oppose, on dérégule, on anesthésie, on dévitalise les peuples. Alors pourquoi vouloir sauver un train, fut-il jaune ?

En savoir plus
www.sauverletrainjaune.fr

La page Facebook du train jaune

La pétition : Le Train Jaune, propriété publique interdite au privé !

Il faut sauver le Train Jaune - Le blog de Michel Abhervé

Un taxi pour Uber



Depuis 1999 au service des associations

Communic'Asso : pour communiquer auprès des associations

Logiciel comptable pour associations : Comptasso-win TXA

Votre site internet complet à un prix associatif