Tapez sur les associations, il en restera toujours quelque chose...

26-02-2013  LIBRE
La mode depuis quelques années est de contester les subventions versées aux associations. Que ce genre d'attaques proviennent de groupuscules qui se donnent des titres ronflants peut être considéré comme comique, bien que la répétition finisse par lasser... Mais ce genre de discours laisse circuler dans la population, l'idée que décidemment, il y a quelque chose de pourri au royaume associatif.

Notre excellent confrère associationmodeemploi.fr a écrit un article, la semaine dernière, digne d'éloges : "Désinformation : Un observatoire des subventions... ignorant du monde associatif !" (1).

C'est une attaque en règle contre la bêtise, que cet article du site association mode d'emploi. Attaque d'autant plus justifiée que la cible n'en est pas à son coup d'essai.

L'observatoire des subventions, tel est son nom. Observation à charge, cela s'entend. Cet observatoire n'est rien d'autre que la vitrine d'une association créée en 1990 : Contribuables Associés (2).

L'oppression fiscale est le cheval de bataille de cet organisme qui se veut bien sûr totalement apolitique et libre de toute considération économique orientée. Ils ne souhaitent qu'une seule chose : obliger l'Etat à gérer en "bon père de famille".

Gestion qui suppose de taxer les allocations familiales, de supprimer les aides publiques, les subventions, de diminuer les dotations de l'Etat à la santé et l'éducation (le privé fera cela très bien...) et tout ce qui de près ou de loin ressemble à une redistribution des richesses par l'impôt.

Pourquoi accorder de l'importance à ce genre d'illuminés ?
Tout simplement parce qu'ils ne se contentent pas de proférer des conneries, ils en font aussi. Tout comme le discours répété des Lepen finit par faire passer l'idée que l'étranger est sans doute responsable de tous nos maux, les articles à charge des Contribuables Associés permettent à des députés (nombreux) d'adhérer sans problème à ses propos de comptoir. Ces mêmes députés qui, par des amendements de dernière minute, orientent des lois fiscales que les Contribuables Associés plébiscitent fortement.

Ensuite, on découvre, comme l'été dernier, que des journaux "sérieux" comme le Figaro se permettent de signer des articles dignes des "Crapouillots" du siècle dernier. Articles qui sont à leur tour repris par les chaîne de télévision dont TF1, avec un Jean-Pierre Pernaut tout en nuance, est une chambre d'écho de première importance, eu égard au public visé...

L'article du Figaro : Ces très "chères" associations ! (3)
En voici quelques extraits : 34 milliards d'euros de subventions sont accordées chaque année par l'État et les collectivités locales à 250.000 associations. Action sociale des administrations, festivals culturels, clubs sportifs, défense des minorités... À l'heure des restrictions budgétaires, enquête sur l'étonnante opacité qui entoure le financement public des associations.[...]

[...]Parfois, un montant vraiment plus élevé que les autres attire l'oeil. C'est le cas de l'Association nationale de formation professionnelle des adultes (Afpa) à laquelle l'État a donné très précisément 225.912.988 euros. Près de 226 millions d'euros! «Une aberration juridique», précise Viviane Tchernonog, l'une des rares chercheuses qui travaillent sur les associations, au CNRS et à l'université de Paris 1, car l'Afpa, bras armé de la formation professionnelle en France, n'a rien à faire dans ce document aux côtés d'une amicale bouliste ou d'une troupe de théâtre de rue. «Elle ne devrait pas figurer là, relève Mme Tchernonog, l'erreur devrait bientôt être corrigée.» Les subventions, elles, sont bien réelles!Aucune explication, aucune synthèse ne viennent égayer la monotonie de cet interminable répertoire. Toute l'aberration du système est là, dans cette accumulation d'informations inutilisables, ce saupoudrage de données, cette fausse transparence qui masque une volonté d'entretenir l'opacité.[...]


Nous vous laissons découvrir la suite de cet article.

Nous soutenons donc pleinement le site associationmodeemploi.fr dans la dénonciation de ce qu'il convient de nommer une véritable désinformation avec des buts recherchés de plus en plus transparents. Ne laissons pas ce genre de discours circuler sans réagir...

En savoir plus
(1) Désinformation : Un observatoire des subventions... ignorant du monde associatif !

(2) Observatoire des subventions

(3) Ces très «chères» associations - Le Figaro du 29-06-2012

Qui connait le jaune budgétaire ? - Lettrasso du 10-02-2009

La liste de toutes les subventions pour toutes les associations - Lettrasso du 19-04-2011

Faut-il sauver le mécénat ? - Lettrasso du 26-06-2012

Les associations coûtent trop cher - Lettrasso du 03-07-2012



Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique

Please enable / Bitte aktiviere JavaScript!
Veuillez activer / Por favor activa el Javascript! [ ? ]