Briser la chaîne des faux espoirs

02-07-2007
Internet a ses bons et mauvais côtés. En l’occurence, l’histoire que nous allons vous raconter commence bien pour finir mal. Le mail comme vecteur de solidarité, l’idée est belle... mais dépasse systématiquement ceux qui s’y risquent. La petite Noëlie (née le 15 octobre 2002), était atteinte d’une leucémie rare dite Leucémie Aiguë Mégacaryocytaire (L.A.M. 7), en termes moins techniques, un cancer du sang. Les parents à la recherche d’une greffe de moelle osseuse, seule technique suceptible de soigner leur petite fille, décident d’utiliser Internet et plus précisement le mail à partir de juin 2003, pour trouver un donneur compatible.

Malgré cet appel, le donneur ne fut pas trouvé et la petite Noëlie bénéficia d’une greffe grâce à du sang de cordon ombilical en provenance des Etats-Unis. Malheureusement, la petite fille mourut le 1er juin 2004.

Le site HoaxBuster.com (spécialisé dans la dénonciation de fausses rumeurs sur Internet) publia le même mois cet appel :
Nous sommes au regret de vous informer que la petite Noëlie est décédée le 1er juin. Plusieurs mois après la mise en ligne de notre article, la chaîne continue, malgré tout, de circuler. Par égard pour les parents de Noëlie, nous espérons que chacun saura agir avec discernement afin de respecter leur douleur...

Malgré cela, le mail des parents de Noelie, relayé par des milliers d’internautes, continuait de passer de boites en boites, à tel point que cette demande engorge les hopitaux concernés et les établissements français du don et qu’ils ne savent plus comment gérer cette histoire. Il est donc primordial de briser la chaîne !

Si vous recevez un email qui est envoyé soit par un médecin du CHU de Nantes, de Rennes, de Rouen ou d’Angers, soit par une personne de l’EFS de Bois Guillaume et qui vous demande d’aider la petite Noëlie (qui devient Aurélie ou Noémie selon les cas), ne relayez surtout pas cet appel.

Bien sûr, aucun CHU ne peut se permettre d’envoyer par email ce genre de demandes, encore moins l’EFS. Il s’agit donc bien d’un faux basé sur une histoire, hélas, vraie.

On ne peut pas imaginer les effets néfastes allant à l’encontre de son but initial provoquée par ce type de mail.

L’agence de la biomédecine alerte sur le danger de l’envoi un masse de tels messages :
”En effet, ils peuvent provoquer involontairement un afflux brutal d’appels téléphoniques ou de visiteurs vers les centres d’accueil. Ceux-ci n’y étant pas préparés, ils ne peuvent pas alors assurer une qualité d’accueil suffisante, voire même retarder la convocation en vue d’un prélèvement éventuel de donneurs déjà informés et dont le premier entretien médical a déjà été programmé.”

L’EFS a d’ailleurs été contrainte de mettre en place une plate forme spéciale pour répondre au surcroit d’appels.

Merci donc de ne pas faire suivre ce message et surtout d’alerter les personnes qui continuent de transférer la chaîne sans en comprendre les enjeux qu’elles doivent impérativement s’informer avant de penser à bien faire.

En savoir plus
Le site des parents de Noelie
L’article sur HoaxBuster
www.agence-biomedecine.fr
www.efs.sante.fr



Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]