Conseil en gestion de trésorerie pour les associations

18-3-2008
Comment développer et assurer la gestion de la trésorerie de votre activité associative ? Comment maintenir la croissance de vos ressources ? Comment trouver ou cultiver de nouvelles sources de financement ? Combien de casquettes vous faudrait-il pour assurer tous ces postes ? Et pourtant, nul ne peut nier qu’un trésorier se doit d’être aujourd’hui, à la pointe de ces postes qui semblaient encore de moindre importance hier. C’est votre qualité de responsable associatif qui vous conduit à prendre en compte ses obligations, c’est votre responsabilité d’y répondre avec les bonnes solutions.

Impliqué depuis dix ans dans le domaine associatif et ancien expert-comptable, Monsieur Eric DIVRY a pu constater le manque de trésoriers réellement formés dans les associations, fonction de plus en plus complexe en raison de l’évolution de la règlementation en vigueur.

C’est pourquoi il a décidé de créer une structure spécialisée pour ce secteur en évolution continue, la société CGTA, (Conseil en Gestion de Trésorerie d’Associations).

Son activité comprend des missions principales concernant la gestion de la trésorerie d’associations et des missions annexes particulières.

Les missions principales proposées se décomposent en quatre phases :
- une phase d’évaluation des besoins,
- une phase de gestion de la trésorerie,
- une phase de prévision de la trésorerie,
- une phase de recherche de sources nouvelles de trésorerie.

La première phase est une phase de prise de connaissance de l’association, sa structuration, son mode de fonctionnement, ses données financières. Avant d’apporter un conseil au trésorier dans un monde de plus en plus complexe, il est important de bien définir les besoins et les demandes de l’association.

La deuxième phase consiste à apporter un conseil ou une aide auprès de trésoriers d’associations quant à la gestion au quotidien de leur trésorerie, définition des flux de trésorerie et gestion des dépenses et recettes. Dans cette phase, il est déterminé à court terme, les encaissements et décaissements de trésorerie en fonction de l’activité de l’association. De plus, il sera possible de formaliser selon les règles cette gestion au quotidien.

Dans une troisième phase, le conseil ou l’aide au trésorerier se situe à plus long terme. L’intervention consistera à effectuer un plan de trésorerie afin de prévoir sur plusieurs mois la trésorerie dont l’association aura besoin. Pour cela, il est envisagé les moyens à mettre en œuvre pour réaliser ce plan de trésorerie prévisionnel. A travers la création du plan de trésorerie, on recherchera à optimiser les flux pour négocier au mieux auprès des établissements bancaires, les découverts ou placements. Ce plan de trésorerie prévisionnel permettra également l’étude de projets futurs.

La quatrième phase consiste à mettre en place les moyens de trouver ou développer des pistes nouvelles de sources de financement. L’assistance apportée peut aider à effectuer des demandes de subventions ou des montages financiers de projets.

Parallèlement, la société CGTA propose des missions annexes plus ciblées, qui peuvent être juridiques ou administratives. IL peut s’agir de conseils lors de la gestion administrative du personnel tant au regard du code du travail que d’ordre purement légal au regard du droit comptable ou des règles fiscales. Une recherche de textes législatifs peut être également une mission annexe.

Oui, mais pour quel tarif ?
La tarification de toutes ces missions a été intelligemment conçue afin de permettre à toutes les associations d’en bénéficier sans être prisonnières d’un budget inadapté.



Depuis 1999 au service des associations

Inscrivez votre association dans l'Intranet et rejoignez les 29 065 associations inscrites

L'annuaire des 29 065 associations inscrites dans l'Intranet du site

Pour déposer gratuitement vos offres d'emploi ou bien les consulter

L'annuaire BlogAsso : 261 sites internet sélectionnés

Présentation de toutes les subventions allouées par l'Etat aux associations