Manifeste pour le droit à la scolarité des enfants en situation de handicap

06-09-2004
A l’initiative et avec l’APAJH (Association Pour Adultes et Jeunes en situation de Handicap), les organisations les plus représentatives de parents d’élèves de l’enseignement public et des personnels de l’Éducation nationale, ont décidé d’exiger, ensemble, une politique volontariste et ambitieuse de scolarisation des jeunes en situation de handicap. La société française n’est pas spontanément intégratrice. Par ce Manifeste, il est réaffirmé le droit à l’École pour tous, clé essentielle d’accès aux savoirs, à l’autonomie, à la citoyenneté, à une vie sociale et professionnelle harmonieuse. Tout enfant, tout adolescent, quelle que soit sa situation physique, sensorielle, mentale, psychologique est éducable avec toutes les implications que ce postulat induit... L’heure n’est plus à l’interrogation sur le droit à la scolarisation. Elle est à la mise en place de tous les moyens pour faire de ce droit une réalité tangible pour tous dans notre pays.

Bien que le dispositif législatif et réglementaire existe, les élèves en situation de handicap ne sont pas, en France, à égalité de droits avec tous les autres. Leur scolarisation en milieu ordinaire est loin d’être partout une réalité et par ailleurs, du côté des établissements et services spécialisés, les inégalités géographiques persistent. La continuité éducative trop souvent imparfaite encore, est particulièrement déficiente pour les élèves en situation de handicap. Trop de familles se retrouvent chaque année sans solution adaptée à leur enfant, trop d’enfants ne sont pas ou peu scolarisés. Et pourtant, le droit à l’École est, pour tous les citoyens, l’une des clés essentielles d’accès à l’autonomie, à la citoyenneté et à une vie sociale et professionnelle harmonieuse.

L’institution scolaire est donc au cœur de ce combat pour l’égalité des droits : à elle de faire en sorte que ce principe fondamental ne soit pas une simple référence mais une réalité tangible pour chacun.

Un droit ne se divise pas ; tous les citoyens sont égaux face à lui. Garantir un droit, c’est faire en sorte que les singularités de chacun, les différences de situations soient prises en compte et compensées. C’est une des raisons pour lesquelles il faut que soit adoptée et inscrite dans la loi, l’expression ”personne en situation de handicap” qui signifie très clairement que le handicap est le résultat de l’interaction entre une déficience et le milieu dans lequel évolue la personne et que l’on s’engage enfin, à adapter l’environnement et non la personne.

Tous les enfants, tous les jeunes ont leur place à l’Ecole, ceux en situation de handicap comme les autres. C’est donc le devoir de l’institution de créer et de développer les adaptations et les compensations individuelles nécessaires.

Sources et suite : http://www.apajh.org/actualites/info459



Depuis 1999 au service des associations

Communic'Asso : pour communiquer auprès des associations

Logiciel comptable pour associations : Comptasso-win TXA

Votre site internet complet à un prix associatif