Mise au point sur le contrôle des associations humanitaires

14-04-2008
Un nombre croissant de français s’engage dans des associations humanitaires. Ces associations emploient un très grand nombre de bénévoles de plus en plus de professionnels. Au demeurant, au regard de cette implication et de l’importance des dons réalisés par les français, une exigence particulière de professionnalisme s’impose dans l’action de ces organisations non gouvernementales.

Si ces ONG remplissent aujourd’hui un rôle crucial à l’étranger, symbolisant les liens de solidarité qui existent entre les citoyens français et les sociétés civiles des pays en développement, leurs actions ont également des répercussions sur la politique étrangère de la France.

M. Marc Le Fur (député UMP - Côtes-d’Armor) attire l’attention de M. le ministre des affaires étrangères et européennes sur le contrôle des associations humanitaires et la mise en oeuvre de leurs projets de solidarité internationale à l’étranger. Il lui demande des précisions sur les contrôles existant sur ces ONG et les suites qui y ont été données en 2006 et 2007.

Réponse très complète du ministre publiée au JO le 08/04/2008
Le milieu associatif français est un milieu très contrôlé : il existe de nombreuses procédures et des certifications tant sur le plan de la gestion financière qu’opérationnelle. De plus, certaines associations humanitaires adhèrent volontairement à des codes de conduites concernant leurs pratiques ou leur gestion, qui restent soumises au contrôle de la Cour des comptes.

Les contrôles de l’État - contrôles préalables - contrôles liés au statut « association loi 1901 » :
Les « ONG » françaises sont des associations françaises déclarées et inscrites auprès de la préfecture de leur département et disposent du statut de personne morale créée dans le cadre législatif français. Si une association agit de manière contraire à la loi française, l’État, via le préfet, peut dissoudre l’association.

Ainsi, l’État a tout pouvoir de contrôle pour savoir si l’ONG française agit dans le bon respect de la législation française. De manière plus générale, une ONG française est tenue aux mêmes obligations que toutes les personnes morales en France (respect du droit du travail, etc.). contrôles de gestion financière : La loi n° 91-772 du 7 août 1991 relative au contrôle des comptes des organismes faisant appel à la générosité publique rend obligatoire la production de certificats de comptes des ONG les plus importantes (commissaires aux comptes).

La reconnaissance d’utilité publique :
Selon la loi de 1901, une association peut demander une procédure de reconnaissance d’utilité publique (RUP). La reconnaissance d’utilité publique, accordée par décret en Conseil d’État, concerne les associations dont la mission d’intérêt général ou d’utilité publique s’étend aux domaines philanthropiques, social, sanitaire, éducatif, scientifique, culturel, etc. Pour son obtention, les associations doivent satisfaire cinq conditions : une pratique d’au moins trois ans comme association déclarée ; des ressources en adéquation avec leur objectif (budget d’au moins 45 734 EUR) l’adhésion d’au moins 200 membres ; l’intervention sur un plan national ; des statuts conformes au modèle approuvé par le Conseil d’État.

La demande, accompagnée des statuts, doit être faite auprès du ministère de l’intérieur. Celui-ci fait procéder, s’il y a lieu, à l’instruction du dossier. Dans ce cas, la demande est transmise au Conseil d’État pour avis. Les associations reconnues d’utilité publique peuvent recevoir des donations et des legs. Au-delà de ses effets proprement juridiques, la reconnaissance d’utilité publique est perçue par le monde associatif comme un label conférant à l’association qui en bénéficie une légitimité particulière dans son domaine d’action.

Près d’une dizaine d’associations sont reconnues d’utilité publique chaque année, leur nombre étant proche de 2 000. Contrôles liés aux demandes de fonds publics : pour l’obtention de fonds publics dans le cadre de projets ou dans le cadre de l’envoi de volontaires à l’étranger, les ONG doivent fournir un certain nombre de documents, garanties supplémentaires de leur bon fonctionnement et de leur bonne gestion financière.

Subvention de financement de projets humanitaires :
au niveau du ministère des affaires étrangères et européennes, deux organismes octroient principalement des subventions aux ONG de solidarité internationale :
- la délégation à l’action humanitaire (DAH),
- la mission d’appui à l’action internationale des ONG (DGCID / MAAIONG).

La DAH demande, avant toute subvention, une copie du dépôt des statuts de l’association, de sa déclaration en préfecture, de l’annonce au Journal officiel ainsi qu’une remise du rapport d’activité annuel et du rapport du commissaire aux comptes ;

Pour la MAAIONG, les projets doivent lui être soumis selon un cahier de charges et un format précisés sur le Manuel de procédure (vade-mecum) disponible sur le site France-Diplomatie. Les projets cofinancés doivent être portés par des ONG françaises justifiant de trois ans d’existence, d’une véritable vie associative (tenue régulière d’assemblées générales, CA, ressources privées, membres,...), et d’expériences dans l’action internationale.

Les projets quant à eux doivent être d’une certaine ampleur, s’inscrire dans la durée, avoir fait l’objet d’un accord avec un partenaire local (au sud), si possible issu de la société civile, être en cohérence avec les politiques locales, témoigner d’une bonne connaissance du contexte politique, économique et social du pays, préciser les conditions d’appropriation, de pérennisation et de viabilité par rapport aux bénéficiaires et aux partenaires locaux, être assortis de budgets précis (ressources et dépenses).

La demande de cofinancement auprès du MAEE ne peut excéder 50 % du budget total du projet et l’association requérante doit apporter au minimum 15 % de fonds propres d’origine privée.

Procédure d’attribution des subventions :
- 1re étape : les propositions de subventions sont prises, chaque mois, en pré-comité technique, après une instruction de plusieurs semaines, ayant pris en compte les avis de l’ambassade de France dans le pays concerné et des services techniques et géographiques du ministère.
- 2e étape : toutes les subventions proposées doivent être entérinées par le comité des subventions, qui se réunit chaque mois, présidé par le directeur général de la coopération et du développement (DGCID) et auquel participent tous les services financiers.
- 3e étape : toute subvention doit ensuite faire l’objet d’une convention de financement assortie des pièces administratives demandées pour toute demande de fonds publics (dossier COSA, statuts de l’ONG, comptes d’exploitation et de résultats, budget, composition du CA, rapport d’activités...).

Cette convention présente le projet et les budgets prévisionnels du projet, elle est signée par les services financiers du MAEE, le contrôle financier et par l’ONG.

Suivi et évaluation :
A la fin de l’année, toute subvention accordée doit impérativement faire l’objet d’un compte-rendu technique et financier, les sommes non dépensées devant être remboursées.

Tout écart supérieur à 10 % au budget prévisionnel joint à la convention de financement doit être dûment explicité. Dans le cas contraire, l’administration se réserve le droit de demander le remboursement des sommes avancées.

Un renforcement accru des méthodes de contrôle des documents est à l’étude, en concertation avec d’autres services du MAEE. Le ministère peut procéder à un audit de l’ONG cofinancée à tout moment et doit avoir accès à toutes les pièces afférentes au projet (factures...).

Les projets cofinancés à plus de 300 000 EUR font l’objet d’une évaluation externe obligatoire. Les dossiers de subvention d’un montant supérieur à 23 000 EUR doivent prévoir la production d’indicateurs de résultat, qui seront renseignés et communiqués après réalisation du projet.

A noter concernant la MAAIONG qu’un poste « spécifique » (chargé de mission transversale) a été créé pour assumer, entre autres, l’analyse des documents financiers et comptables des ONG, et qu’une procédure de déconcentration des crédits aux ambassades a été mise en place (elle concerne désormais huit pays pour un montant de 7 MEUR en 2008) qui est de nature à faciliter le contrôle des activités et des projets des ONG françaises et de leurs partenaires locaux.

L’agrément des associations au titre du volontariat de solidarité internationale (VSI) :
Les associations souhaitant être agréées au titre du volontariat envoient directement à la MAAIONG un dossier comprenant :
- une lettre de demande,
- les statuts de l’association,
- un dossier technique sur les activités de l’association,
- les 3 derniers bilans financiers.
La MAAIONG pré-instruit cette demande en vérifiant que l’association répond bien aux exigences fixées par le décret n° 2005-600 du 27 mai 2005.

La MAAIONG envoie aux associations répondant à ces critères un dossier de candidature, communiqué aux représentants des ministères et des associations à la Commission du volontariat. Les demandes d’agrément sont étudiées et font l’objet d’un avis de cette commission. Le nouveau dispositif législatif et réglementaire régissant le volontariat de solidarité internationale issu de la loi n° 2005-159 du 23 février 2005, du décret d’application du 27 mai 2005 et des arrêtés des 1er et 24 décembre 2005, définit le cadre et les conditions d’allocation des aides de l’État aux associations agréées au titre du volontariat de solidarité internationale.

Il fixe en particulier les plafonds des montants forfaitaires des aides du ministère des affaires étrangères et européennes aux associations agréées :



Les modalités de renouvellement des conventions de volontariat conclues entre les associations et le MAEE sont définies suivant les dispositions de la loi n° 2005-159 du 23 février 2005 et au décret n° 2005-600 pris pour son application qui formalisent l’agrément donné par le MAE pour l’envoi de volontaires de solidarité internationale et en marquent le renouvellement dans le cadre des nouvelles dispositions législatives et réglementaires.

L’agrément en cours a été donné aux associations pour une durée de deux ans.

Le contrôle a posteriori de la Cour des comptes :
En application de l’article 31 de l’ordonnance du 23 septembre 1958, la Cour des comptes exerce une compétence de plein droit sur les organismes qui reçoivent des concours financiers de l’État. Cette compétence a été étendue par l’article 45 de la loi du 12 avril 1996 portant DDOEF.

Aux termes de l’article L. 111-7 du code des juridictions financières, la Cour des comptes peut exercer dans des conditions fixées par voie réglementaire un contrôle sur les organismes qui bénéficient du concours financier de l’État, d’une autre personne morale soumise à son contrôle ainsi que de la Communauté européenne.

Elle assure en outre le contrôle du compte d’emploi des ressources collectées dans le cadre de campagnes nationales par des OSBL.

L’adhésion à des normes déontologiques du milieu associatif humanitaire :
Après les crises du Rwanda et de la Yougoslavie, une multitude d’organisations nouvelles ont brusquement fait leur apparition. Dans ce contexte, le code de conduite de 1995 s’est attaché à établir des normes communes.

Il est constitué de dix principes de comportement, fondés sur les principes humanitaires fondamentaux (humanité, neutralité, indépendance, impartialité), mais aussi sur des règles de base témoignant du professionnalisme et de l’expérience des ONG adhérentes.

La charte de Coordination Sud réunit 120 ONG françaises de l’urgence et du développement, basée également sur l’engagement volontaire autour de valeurs et principes communs.

Même principe de respect volontaire et non contraignant d’un certain nombre de règles de mise en oeuvre techniques et/ou déontologiques. Beaucoup d’ONG ont leur propre charte définissant leur principe d’action. S

Sur le plan de la gestion, le Comité de la charte et du don en confiance réunit plus de cinquante associations et fondations qui adhèrent volontairement à cet organisme de droit privé.

Elles s’engagent alors solennellement non seulement à respecter la charte de déontologie, mais aussi à se soumettre à un contrôle continu.

La norme ISO 9001 est liée au système de management de qualité. En France, l’ARC et l’AFM ont obtenu ce statut.

Concernant les associations humanitaires oeuvrant à l’international, un groupe de travail informel réunissant les entités en relation avec les ONG (au sein du MAEE, la mission d’appui à l’action internationale des ONG, la délégation à l’action humanitaire et la délégation à l’action extérieure des collectivités locales, en liaison avec l’AFD) a été mis sur pied.

Il est notamment chargé de procéder au recensement des différentes méthodes d’évaluation des ONG existantes en vue de l’établissement d’une grille commune de lecture de nature à améliorer le contrôle des ONG partenaires ainsi que des programmes financés ou cofinancés par le ministère des affaires étrangères et européennes.

Ce travail se fera en concertation avec les ONG et un certain nombre d’organismes français ou européens ayant une expertise dans ce domaine. Le comité de la charte ainsi que des organismes comme l’FNOR, bureau Véritas et SGS France seront associés à cette réflexion.

Publicité


Partenaire

Depuis 1999 au service des associations

Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Conflit d'intérêts et associations : un couple souvent explosif

Le service central de prévention de la corruption explique ainsi la notion de conflit d'intérêts : "une situation dans laquelle une personne qui agit pour un organisme public ou

Des nouvelles de la Sacem pour les petites associations

Nous le savons tous et l'avons encore constaté pour ce Téléthon, grand moment d'actions associatives, ce sont les associations qui contribuent à l'animation des villes et des

Membres de droit et droit de veto, où est le droit ?

Lorsque nous créons une association, nous précisons souvent, voire même très souvent, quelques membres de droit dans le conseil d’administration. Nous avons tous des amis à

La responsabilité financière du dirigeant bénévole associatif

La nouvelle assemblée nationale s'intéresse assez peu à la vie associative. Les questions écrites au gouvernement, autrefois source inépuisable d'informations, sont d'une rareté

Mise à disposition des documents internes à l'association à la demande des membres

Le culte du secret est souvent l'art de dissimuler. Dans certaines associations, le simple fait qu'un membre ose demander la communication d'un document comptable devient un crime

L'établissement des comptes annuels des associations va changer

Dans leur immense majorité, les associations n'ont pas l'obligation de se conformer au plan comptable associatif pour la gestion de leur comptabilité. Mais, si le droit est de

Du changement dans les critères de non-lucrativité des associations

S'il y a un sujet qui passionne les dirigeants associatifs, c'est bien celui-ci. Il est vrai que la baisse des subventions a obligé ceux-ci à diversifier leur financement. De

Responsabilité et obligation de moyens au sein d'une association

L'obligation de moyens est une obligation dite de "prudence et de diligence" alors que l'obligation de résultat est une obligation dite "déterminée". Exemple souvent cité : le

DADS-U ou DSN pour votre association en 2018 ?

La DSN - Déclaration Sociale Nominative - est une extraction mensuelle de la paie, destinée à informer les organismes et administrations chargés de la protection sociale des

La recherche du juste motif dans la révocation d'un dirigeant

On parle très souvent de la révocation ad nutum d'un dirigeant sans trop savoir ce que ce terme recouvre. En fait, le droit préfère utiliser le "juste motif" pour expliquer la

Une commune peut-elle prêter de l'argent à une association ?

Une commune peut tout à fait accorder une subvention, avec ou sans convention, à une association à partir du moment où cette dernière correspond aux critères fixés par la

La procédure d'exclusion d'un membre d'une association : la jurisprudence

L'exclusion d'un membre, au sein d'une association, est un moment extrêmement difficile à vivre qui peut même mettre l'avenir de la structure en jeu, si elle se passe mal. Raison

Emplois francs et associations : une explication s'impose

Le 14 novembre dernier, Emmanuel Macron, en visite dans le Nord de la France a annoncé le lancement d'une politique qui encourage les entreprises ou les associations à embaucher

De l'importance de soutenir les associations de consommateurs

La semaine dernière, nous avons publié l'article : "Après les contrats aidés, les associations de consommateurs sont touchées" (1) qui présente la difficile situation financière

Les activités interdites pour les assurés sociaux pendant un arrêt de travail

Personne n'est à l'abri du petit coup de main donné à un voisin ou à une association pendant un arrêt de travail. Il est parfois difficile de refuser. Mais au fait, que dit la

La franchise des cotisations sociales à l'occasion d'une manifestation sportive

On le sait assez peu et pourtant les associations, clubs et sections de clubs omnisports à but non lucratif employant moins de 10 salariés permanents ont droit à une franchise des

Ce que la réforme du Code du travail apporte aux associations

On savait que cette réforme allait bousculer en profondeur les relations entre l'employeur et l'employé. Nous découvrons qu'il ne s'agit pas d'une simple secousse, mais bien d'un

Contrat de travail et chèque emploi associatif

Le chèque emploi-associatif a été une évolution majeure pour faciliter la gestion de nos associations. De plus, grâce à sa simplicité d'utilisation, il a favorisé l'emploi et

Ouvrir un café-bar associatif

Il en existe beaucoup plus qu'on ne le pense. Et si rien ne les distingue, a priori, l'oeil exercé remarquera malgré tout quelques différences avec un bar classique. A commencer

La recevabilité de la constitution de partie civile d'une association

Un véritable coup de tonnerre ! Enfin une décision de justice qui vient, à point nommé, expliquer aux dirigeants que nous sommes, les conditions réelles de la recevabilité d'une

Bien définir le représentant légal d'une association

Nous ne le répéterons jamais assez. Le représentant légal d'une association n'est pas obligatoirement le président du bureau, comme beaucoup le croient, ni celui du conseil

Associations : il faut stipuler une condition suspensive dans un contrat de travail

Si les associations étaient rémunérées en temps d'attente de subventions à venir, notre secteur économique serait sans aucun doute le premier de France. Il arrive, hélas de plus

Service civique : deux nouveaux points de droit

Créé en 2010, le Service Civique a pour ambition de permettre à tous les jeunes qui le souhaitent (de 16 à 25 ans et jusqu'à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap) de

Les procédures à suivre pour obtenir des renseignements sur une association

Nos visiteurs nous demandent souvent des renseignements sur certaines associations. La plupart du temps, nous les orientons vers le Journal Officiel Associations. Mais, pour bien

Estimer la valeur des aides en nature que reçoit votre association

Votre association a de la chance, elle vient de recevoir un don, ou de se voir prêter un local ou encore de bénéficier d'une prestation de service à titre gracieux ou, "last but

Associations : faites attention au paracommercialisme

La baisse drastique des subventions oblige nos structures à rechercher d'autres moyens de financement. Et que faire d'autre, sinon se lancer dans une activité commerciale ? Le

Le bénévole chômeur sous surveillance

Le bénévolat est encore autorisé en France. Le chômeur indemnisé, qui effectue quelques heures en tant que bénévole dans une association, peut encore le faire. Certes, Pôle emploi

Comment créer une association avec une direction collégiale

Si vous souhaitez créer une association et la structurer sans renouveler la traditionnelle troïka président, secrétaire et trésorier, cet article est fait pour vous. L'association

Les petites tracasseries de la réduction Fillon pour les associations

Depuis l'instauration du pacte de responsabilité et de solidarité (1), la réduction Fillon a changé de nom, mais pas de finalité. Il s'agit toujours, pour les employeurs soumis à

Associations : attention à ne pas abuser de la succession de CDD

L'utilisation d'un contrat à durée déterminée plutôt que le contrat à durée indéterminée a tendance à devenir une habitude, et pas seulement parmi les associations. Mais ces

La société dans tous ses états

Allons-nous vers une réforme entrepreneuriale du modèle associatif ?

Poser la question, c'est déjà y répondre disait le philosophe et il avait bien raison. Le rabibochage récent entre une petite partie (mais qui se veut représentative de

Je ne sais pas ce que j'ai aujourd'hui, j'ai envie de vivre

Cela pourrait être une réplique de Nina, la célèbre Mouette de Tchekhov, voire un soupir de Elena, la belle d'Oncle Vania. Mais, ce n'est qu'une question devenue presque banale

La Poste a perdu le goût de lettre

L'être ou pas, là s'impose la question, à un moment où s'efface la lettre devant le mail. La société anonyme à capitaux 100% publics, La Poste S.A. est, depuis 2010, devenue un

Ne dites pas à ma mère que je suis fumeur elle me croit alcoolique

Cela a commencé par la suppression de la cigarette dans les albums de Lucky Luke à partir de 1984 sous la pression américaine. Je ne sais pas pour vous, mais voir le héros de

Balance Ton Salarié Abusivement

On ne peut s'empêcher de penser que ce qui se passe en ce moment dans notre pays reflète mal la crise profonde qui le traverse. Sommes nous à l'aube d'un grand bouleversement ou

Quand j'achète un produit, j'achète le monde qui va avec

Nous aurions pu donner à ce titre une forme interrogative. Mais ce que nous ignorions, il y a encore 20 ans, est aujourd'hui connu de nous tous. Consommer n'est plus un geste

A chacun sa croix

Le week-end dernier nous a offert un grand défoulement grâce au mot dièse #BalanceTonPorc qui est devenu au fur et à mesure des réactions mitigées, un #Metoo beaucoup plus

S'il te plait dessine-moi un truc connecté

Il y a encore quelques années, ce qui faisait vendre un produit, c'était d'appliquer le logo "Vu à la télé" sur sa publicité. Aujourd'hui, il faut que le même produit soit

L'histoire du dernier de cordée et de la lettre de licenciement à télécharger

Dimanche soir, j'étais devant mon poste comme plus de 9 millions de Français. Notre président s'adressait à nous, l'événement était d'importance. Je n'ai pas vraiment tout compris

A horse! A horse! My kingdom for a horse!

Il était le roi des fantômes et un cavalier élégant. Mais il eut donné son royaume pour pouvoir remonter à cheval. Alors qui mieux que Shakespeare pour accompagner M. Rochefort

Dieu est universel n'en déplaise à la littérature

Si l'athéisme est une croyance, alors la calvitie est une coiffure me disait un chauve de ma connaissance. Vaste programme en tout cas que de tenter de définir ce qu'est

Une histoire de bouses brothers

Au mois de mai 2013, nous avions écrit un article titré : "Une vache de surprise attend la France". Il s'agissait, pour notre journaliste, de dénoncer l'implantation d'une ferme

Coeur de loup

L'année 1989 est encore dans les mémoires de ceux qui l'on vécue. Il faut dire que la géopolitique nous a offert un tel festival de bouleversements cette année là... De la chute

La fainéantise est un vilain défaut

Selon le dictionnaire, la fainéantise est le vice du fainéant. Fait néant. En deux mots le fainéant se révèle plus complexe qu'un simple addicte à la sieste. Un fait néant

La bonne nouvelle dont personne ne parle

Et si nous commencions cette rentrée par une bonne nouvelle ? De ces bonnes nouvelles dont personne ne veut parler parce qu'elles ne font pas vendre, et pourtant... D'autant plus

Marges ou grèves

Le Canard enchaîné titrait cette semaine : "Code du travail : que demandent les patrons ? Oh juste quelques Medefications !" Difficile de taper plus juste. Après la réforme par

J'en ai marre ! Neymar Neymar... répondit l'écho

J'aime le foot, ce jeu d'apparence simple. Simple de figurer les cages avec des casquettes ou des sacs, simple de trouver un ballon même en papier comme je l'ai vu au Brésil,

C'est vous qui avez fait ça ?

C'est vous qui avez fait ça ? La question sonne comme une gifle. L'oreille en bourdonne presque. Les regards se croisent sans ciller. La tension entre les deux hommes est aussi

La mélancolie, c'est un désespoir qui n'a pas les moyens

Dans sa chanson l'Orage, Brassens nous contait son aversion pour le beau temps : "Le beau temps me dégoûte et me fait grincer les dents, le bel azur me met en rage, car le plus

Tant va le cachalot qu'à la fin il s'échoue

Confucius contait à ses disciples le proverbe suivant : "Si tu tapes une cruche contre ta tête et que tu entends un son creux, n'en déduit pas forcément que c'est la cruche qui

Une minute vingt-sept de malheur

Oui je sais, nous sommes en plein mois de juillet, les routes du Tour s'enflamment pour Bardet et les plages pour le soleil. J'ai pourtant cherché un sujet sympa, genre la poignée

A quels enfants allons-nous laisser le monde ?

Jaime Semprun (1) était aussi bon éditeur que solide essayiste. C'est en 1997 qu'il a retourné la célèbre question : "Quel monde allons-nous laisser à nos enfants ?" Nous lui

Deputy Watch : la face cachée de nos députés en un clic

La demande de transparence de la vie politique est une évidence. Nous voulons savoir qui sont ces élus qui nous gouvernent et surtout, nous souhaitons connaître à la fois leur

Guédelon un château hors du temps

A Treigny, dans l'Yonne, il y a une tribu de doux dingues qui, depuis 26 ans, construisent un château médiéval. Mais attention, un vrai de vrai avec les outils de l'époque, la

Comme une histoire de scoubidous

Je suis tombé, dans une de mes dérives numériques - de celles que l'on commence à la recherche d'une info et que l'on termine à deux heures du matin, ivre de fatigue, sans savoir

L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne

Un grand merci à Pierre Desproges pour l'emprunt de ce titre à l'un de ses aphorismes préférés. Il y en a tellement d'autres... inégalable et intemporel, libre dans la vie comme

Une étreinte de 1938 ans

Noués, comme émanent l'un de l'autre, racines plus que corps, ils sont dans le silence de leur étreinte depuis plus de 1938 ans. Découvert en 1914, ce couple était devenu un

De Moby Dick à Maudit Bic, l'enjeu des maux

"Disons donc, pour être brefs, que la baleine est un poisson qui souffle un jet d'eau et qui a une queue horizontale. Quoique condensée, cette définition est le résultat d'une

Oh bonne maire

Proche de la rivière Allier, la commune de Saint-Priest-Bramefant n'avait jusqu'à présent pas fait de vagues. Pas le moindre larcin ou excès de vitesse à signaler. Certes, le

En attendant de vos nouvelles, je prends congé

Fatou Diome est née sur la petite île de Niodior au sud-ouest du Sénégal. A 13 ans, elle quitte son village pour suivre ses études ailleurs au Sénégal, tout en finançant cette vie

Un peu d'ESS dans nos associations

La nouvelle convention nationale 2017 des personnes en situation de handicap

Dans un contexte économique encore fragile, le taux de chômage des demandeurs d'emploi bénéficiaires de l'obligation d'emploi (DEBOE) est deux fois plus élevé que la moyenne

Comment va la jeunesse en 2017 ?

Quand la jeunesse va, tout va ? Est-ce que ce qui s'applique au bâtiment peut convenir à notre jeunesse ? Pas sûr. Et par définition, la jeunesse ne va pas bien. Ce n'est pas son

Le droit à l'erreur, un projet de loi pour simplifier les démarches administratives

Le droit à l'erreur est le juste contraire de l'adage : "Nul n'est censé ignorer la loi". Dans les faits, c'est la possibilité pour un administré, qu'il soit personne physique ou

Quel avenir pour la Garantie Jeunes ?

La garantie jeunes est un dispositif mis en place le 21 janvier 2013. Il a été généralisé sur l'ensemble du territoire, le 1er janvier 2017, après une période d'expérimentation

Le flou artistique de la mise en place du Pass Culture

Le Pass Culture est une proposition de campagne phare de l'actuel président de la République et a été réaffirmée depuis par le Premier ministre et la ministre de la Culture. Il

Les associations d'aide aux victimes d'attentats sont inquiètes

Créé en février 2016, le secrétariat général à l'aide aux victimes visait à assurer la prise en charge des victimes d'actes de terrorisme mais aussi d'accidents collectifs et de

La vie associative a un avenir selon le Premier ministre

Autant les coupes sévères dans les différents budgets de subventions à nos structures sont des actes concrets, autant le communiqué du Premier ministre du 6 novembre 2017, sur sa

Après les contrats aidés, les associations de consommateurs sont touchées

La paire de ciseaux est rutilante. Notre barbier président a le geste sûr. Sa main ne tremblera pas. L'Etat nouveau ne reculera devant aucun sacrifice, même de baisse de

Le bilan 2016 du Dispositif Local d'Accompagnement des associations

Hasard du calendrier ou geste intentionnel ? Au moment où est publié le bilan 2016 du DLA, l'Etat boucle son budget 2018. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il ne sera pas

Le Conseil d'Etat a tranché : la reconduction d'un contrat aidé n'est pas un droit

Bien sûr, on le pressentait. Mais, ne pas le faire aurait été une faute. Et le collectif animé de plusieurs associations représentatives (1) dont Pouvoir citoyen et le Collectif

Harcèlement sexuel au travail : comment se défendre

Le secteur associatif n'est pas exempt de cas de harcèlements sexuels, hélas... Si le mot dièse #balancetonporc a fait réagir, c'est que son écho frappe au-delà des cercles

Le service civique au secours du manque généré par la suppression des contrats aidés

Contrats aidés suite... Depuis le début du mois de septembre, certaines municipalités nous remontaient des situations alarmantes sur le devenir du service civique. En effet, il

Avenir des contrats aidés : un rétropédalage hasardeux

Le 21 septembre dernier, alors que les polémiques enflaient autour des récentes annonces du gouvernement (ISF, Code du travail, APL, etc.) il devenait urgent d'allumer un

Convention d'assurance chômage : du changement pour octobre 2017

La convention d'assurance chômage, agréée par l'arrêté du 4 mai 2017 (1), a modifié (entre autres) le régime des cotisations des employeurs. Une légère augmentation de la

De l'appel à la générosité publique à l'appel public à la générosité

Depuis le 11 mai 2017 et le décret d'application 2017-908 du 6 mai 2017 (1), l'ordonnance 2015-904 du 23 juillet 2015 s'applique et la "sollicitation active du grand public dans

Le bilan 2017 de l'emploi associatif sanitaire et social

Avec 35 064 établissements et plus d'un million de salariés, le secteur associatif sanitaire et social privé et non lucratif est un mastodonte. Mais il est aussi un thermomètre

Enfin un Haut-commissaire pour l'ESS

Alors que le gouvernement ne semblait pas montrer un intérêt particulier pour l'ESS et les associations, voici qu'il nomme, le 4 septembre dernier, un Haut-commissaire à l'ESS.

Se former à la maison avec un MOOC

On en parle depuis 5 ans. Notre premier article sur le sujet date de 2013. L'appellation MOOC (massive open online course) est aujourd'hui acceptée car elle figure dans le

Les contrats aidés ont besoin de notre aide

Dans son programme électoral, le candidat Macron se disait être "favorable aux contrats aidés mais uniquement dans le privé." En d'autres termes, il pensait que ce type de contrat

Le Dispositif Local d'Accompagnement fête ses 15 ans d'existence

Créé en 2002 pour aider les petites et moyennes associations employeuses, le Dispositif Local d'Accompagnement (DLA) couvre aujourd'hui aussi bien les besoins des structures

Certaines denrées alimentaires ne peuvent être données aux associations

On le savait mais cela va mieux en l'écrivant. Les dons de denrées alimentaires entre un commerce de détail alimentaire et une association d'aide alimentaire doivent obéir à

Modalités de valorisation des dons alimentaires aux associations

Le don alimentaire n'est pas un processus complexe, bien au contraire. Non seulement il permet d'inscrire l'activité de l'entreprise donateur dans une démarche solidaire, mais il

Service Civique : un vrai succès et quelques alertes cachées

L'Agence du Service Civique se frotte les mains. L'attraction qu'exerce le service civique sur la jeunesse ne cesse de progresser. En 2016, pas moins de 92 000 volontaires ont

Du chambardement pour la validation des acquis de l'expérience

La validation des acquis de l'expérience permet à toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, et qui justifie d'au moins 1 an

Suppression de la réserve parlementaire : un manque à gagner pour les associations ?

Le projet de loi dit de moralisation de la vie politique propose, dans son chapitre 3, de supprimer la réserve parlementaire. Une proposition qui revient régulièrement sur le

Associations agréées : le montant pour des aides à la formation civique et citoyenne

A l'exception justifiée des actions à caractère religieux ou politique, de nombreux secteurs sont éligibles au service civique. Il s'agit de missions d'intérêt général effectuées

Les associations compétentes pour une action de groupe en matière environnementale

L'action de groupe a été introduite en France le 17 mars 2014 par la loi relative à la consommation. Il s'agit d'une procédure de poursuite collective qui permet à des citoyens,

L'ESS hérite de Nicolas Hulot

Qui a dit : "l'économie sociale et solidaire est une économie d'avenir, souhaitant qu'au lieu de travailler plus, on travaille mieux. L'ESS est un tissu très important que l'on

Notre horizon associatif sous une pluie de décrets

Au moment de l'élection présidentielle, il est de coutume pour le gouvernement sortant, de faire paraître de très nombreux décrets pour permettre l'application de lois votées

Macron ne rime visiblement pas avec association

Le gouvernement sortant avait déjà eu une légère tendance, en 2014, à pousser la vie associative sous le tapis en supprimant l'ancien ministère des Sports, de la Jeunesse, de