ESS Vie Associative Education Populaire les grandes oubliées du remaniement

03-04-2014 ACTUASSO LIBRE
Au grand jeu des chaises musicales du nouveau gouvernement, il y a manifestement un perdant. Des perdantes devrions-nous dire : l'Economie Sociale et Solidaire, la Vie Associative et l'Education Populaire sont en effet les grandes absentes de ce remaniement.

L'ancien ministère des Sports, de la Jeunesse, de l'Éducation populaire et de la Vie associative dont hérite Najat Vallaud-Belkacem se nomme désormais ministère des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports. (1)

On sait que ce gouvernement de "combat" doit réaliser à marche forcée, 50 milliards d'économie. Nous avons désormais une petite idée des secteurs concernés...

Et nous sommes consternés !

Nous avons écrit le 14-02-2014 : Le label grande cause nationale 2014 va à l'engagement associatif - médaille en chocolat ? Nous étions encore en dessous de la réalité...

En savoir plus
On ne peut que rapprocher cette "absence" d'une situation encore plus alarmante : La vraie menace qui pèse sur les associations - Lettrasso du 01-04-2014

(1) Faut-il rappeler que ce ministère se nommait ministère des Sports, de la Jeunesse et de la Vie associative depuis 2005 (sous le ministère de Jean-François Lamour). Exit donc ! On ne retrouve la mention "vie associative" que sur le site www.associations.gouv.fr (et encore dans un diaporama qui précise en accompagnement de la photo de Najat Vallaud-Belkacem qu'elle est "aussi" ministre chargée de la vie associative).

De plus, on peut réellement se demander pourquoi le droits des femmes (qui mériterait un ministère à part entière, car il y a du travail à accomplir en la matière...) se trouve "raccroché" aux sports et à la jeunesse.



Depuis 1999 au service des associations

Communic'Asso : pour communiquer auprès des associations

Logiciel comptable pour associations : Comptasso-win TXA

Votre site internet complet à un prix associatif

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]