La différence entre structures associatives existe : l'INSEE l'a rencontrée

04-04-2016 ACTUASSO LIBRE
Nous avons fait tellement d'articles pour dénoncer des lois qui imposent à la majorité des associations un fonctionnement qui ne devrait concerner que quelques-unes, que l'on ne peut faire autrement que de crier victoire devant l'enquête de l'INSEE (1). Victoire bien amère, mais on a les victoires que l'on peut... 12% ! Seules 12 % des associations emploient des salariés ! Cela ne représente que 161 000 structures sur 1 300 000 associations actives, soit neuf associations sur dix qui fonctionnent sans salarié.

Ainsi donc, l'essentiel des associations s’appuie uniquement sur des bénévoles pour mettre en oeuvre leur action, ce qui suppose des structures légères et à faible budget.

De plus, l'enquête révèle (mais nous le savions déjà) que l'emploi salarié associatif est très concentré dans l'action sociale, humanitaire ou caritative, l'hébergement social ou médico-social et la santé. Trois domaines qui regroupent 60 % des emplois salariés, alors même qu'ils ne représentent que 21 % des associations employeuses.

L'emploi à temps partiel (et mal payé) est la tendance forte des associations employeuses : la moitié des emplois des associations est à temps partiel. Cette part atteint 70 % dans les domaines du sport et de la culture, tandis qu'elle avoisine 30 % dans la gestion des services économiques et l'hébergement social.

90 % des ressources financières sont concentrées dans les associations employeuses
Les ressources courantes du secteur associatif s'élevaient à 104 milliards d'euros en 2013, dont 94 milliards pour les associations employeuses. Les domaines d'activité qui emploient le plus grand nombre de salariés ont les ressources courantes les plus élevées. Ainsi, l'hébergement social ou médico-social, la santé et l'action sociale, caritative ou humanitaire représentaient environ 50 % du budget des associations. Leur premier mode de financement provient de recettes d'activités publiques (respectivement 61 %, 47 % et 36 %). Le budget des associations d'enseignement constituait quant à lui 14 % du total, dont 45 % résultait de recettes d'activités privées.

Salariat et fonds pour quelques-unes et bénévolat pour toutes
Le bénévolat est une ressource essentielle pour la quasi-totalité des associations, employeuses ou non employeuses, quel que soit le domaine d'activité. En 2013, le nombre de participations bénévoles s'élève à 23 millions, dont 21 % dans les associations employeuses. Le nombre d'heures bénévoles correspondrait à 467 000 emplois en équivalent temps plein dans les associations non employeuses et 213 000 dans les associations employeuses, soit 15 % du volume de travail des salariés de ces dernières.

Nous ne pouvons qu'espérer que les "FONDA, HCVA" et autres "Mouvement associatif" reconnaissent enfin pour qui ils roulent et cessent de se penser représentatifs et de parler au nom de toutes les associations. Ils ne représentent que 12% des 1 300 000 associations, autrement dit, ils ne représentent qu'eux-mêmes.

En savoir plus
(1) L'enquête Associations a été réalisée par l'Insee fin 2014, suite à une des recommandations principales du rapport "Connaissance des associations" du CNIS de décembre 2010. Il s'agit de la première enquête de la statistique publique couvrant l'ensemble du monde associatif et ayant les associations comme unités enquêtées.
Lire la totalité de l'enquête - INSEE Première N°1587 de mars 2016, signée par Lise Reynaert et Aurélien d’Isanto

Publicité



Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique

Please enable / Bitte aktiviere JavaScript!
Veuillez activer / Por favor activa el Javascript! [ ? ]