29-05-2017  ESS LIBRE

L'ESS hérite de Nicolas Hulot

Qui a dit : "l'économie sociale et solidaire est une économie d'avenir, souhaitant qu'au lieu de travailler plus, on travaille mieux. L'ESS est un tissu très important que l'on sous-estime et que l'on regarde parfois avec condescendance alors que c'est une économie d'avenir" ? C'est Nicolas Hulot, alors candidat à la primaire d'Europe Ecologie-Les Verts pour la présidentielle de 2011. La loi ESS n'existait pas encore, mais l'homme avait déjà la vista.

Déjà en charge de la transition écologique et solidaire avec un rang de ministre d'Etat, Nicolas Hulot hérite donc en supplément de la promotion et du développement de l'économie sociale et solidaire.

C'est le décret 2017-1071 du 24 mai 2017 (1) qui précise les nouvelles attributions du ministre. "Le ministre d'Etat, ministre de la transition écologique et solidaire, prépare et met en ½uvre la politique du Gouvernement dans les domaines du développement durable, de l'environnement, notamment de la protection et de la valorisation de la nature et de la biodiversité, des technologies vertes, de la transition énergétique et de l'énergie, notamment en matière tarifaire, du climat, de la prévention des risques naturels et technologiques, de la sécurité industrielle, des transports et de leurs infrastructures, de l'équipement et de la mer.
Il élabore et met en ½uvre la politique de lutte contre le réchauffement climatique et la pollution atmosphérique.
Il promeut une gestion durable des ressources rares. Il est chargé des relations internationales sur le climat. A ce titre, il conduit les négociations européennes et internationales sur le climat et veille à la mise en ½uvre des accords conclus, en concertation avec le ministre de l'Europe et des affaires étrangères.
Il est chargé de la promotion et du développement de l'économie sociale et solidaire.
Il participe à l'élaboration des programmes de recherche, d'enseignement et d'encouragement de l'innovation concernant ses attributions.
"

Nicolas Hulot n'aura pas trop de 24h par jour pour gérer un tel portefeuille. Mais comment font ces gens ? Certes, il est assez cohérent que l'ESS trouve sa place dans cette "transition écologique et solidaire". Mais même si le ministre a autorité sur le "délégué à l'économie sociale et solidaire" (introuvable à ce jour), il a perdu la main sur le portefeuille de l'économie, ce qui n'est pas une bonne nouvelle.

Bref, il est urgent d'attendre le résultat des législatives qui, de toute façon, brasseront de nouveau les cartes. L'ESS risque alors de se retrouver à côté de la vie associative... qui à ce jour n'a même pas droit à un strapontin.(1)

En savoir plus
(1) Erreur, nous n'avions pas l'information au moment de boucler. Le décret 2017-1080 du 24 mai 2017 relatif aux attributions du ministre de l'éducation nationale précise que "Il élabore et met en oeuvre la politique en faveur de la jeunesse et du développement de la vie associative. A ce titre, il veille notamment au développement de l'engagement civique et, pour le compte de l'Etat, à l'efficacité de l'action conduite par l'agence du service civique. " C'est donc le ministre de l'éducation nationale qui hérite de la vie associative, ce qui est nouveau. Il est vrai que c'est un ministère qui laisse pas mal de temps libre.

Décret n° 2017-1071 du 24 mai 2017 relatif aux attributions du ministre d'Etat, ministre de la transition écologique et solidaire

Lire l'entretien de Philippe Jahshan, président du Mouvement associatif, avec un journaliste de l'Humanité... Comme une légère impression de s'être fait avoir.
Dommage que les associations n'aient pour l'heure pas d'interlocuteur au gouvernement

Brève en copie partielle autorisée
Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
L'ESS hérite de Nicolas Hulot 
Qui a dit : "l'économie sociale et solidaire est une économie d'avenir, souhaitant qu'au lieu de travailler plus, on travaille mieux. L'ESS est un tissu très important que l'on sous-estime et que l'on regarde parfois <a href="https://www.loi1901.com/breves_associatives.php?moteur1=1002" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

D'autres articles de la rubrique : ESS

Les jolies colonies de vacances à la sauce Travel

Nous avons écrit le 16 avril 2018, un article pour faire le point sur la directive européenne "Travel" qui, après sa transposition en loi française (1), a retiré l'exemption d'une dérogation à l'obligation de s'immatriculer et de justifier d'une garantie financière. Les colos sont maintenant des "agences de voyages" comme les autres et les enfants, des "consommateurs" avertis. Mais

Lire la suite...

ESS : mais à quoi sert le Haut-Commissaire à l'Economie Sociale et Solidaire ?

Le seul fait marquant à ce jour du mandat de Christophe Itier, ci-devant Haut-Commissaire à l'Economie Sociale et Solidaire, est sa nomination. Depuis, on peut s'interroger sur ce que fait cet homme de ses journées de travail. Bien sûr, son agenda public nous montre que les entretiens se succèdent. Il semble même avoir une préférence marquée pour rencontrer ceux qui tiennent les

Lire la suite...
Si les brèves suivantes ne s'affichent pas, veuillez rafraîchir la page en cliquant sur Rafraîchir la page

Depuis 1999 au service des associations

Inscrivez votre association dans l'Intranet et rejoignez les 29 062 associations inscrites

L'annuaire des 29 062 associations inscrites dans l'Intranet du site

Pour déposer gratuitement vos offres d'emploi ou bien les consulter

L'annuaire BlogAsso : 262 sites internet sélectionnés

Présentation de toutes les subventions allouées par l'Etat aux associations

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]