29-09-2008   LIBRE

Les associations sont satisfaites du futur service civique

Depuis la suppression du service militaire en 1996, une partie importante de la société française ne sait plus comment maintenir l'idée républicaine du brassage social et culturel que proposait (souvent très mal) le dit service. Comment faire pour maintenir l'idée d'un creuset républicain au sein d'une jeunesse qui ne sait plus (et pour cause) ce qu'il y a entre la famille et l'école ? Pour illustrer ce malaise, il faut savoir que depuis 2003, douze propositions de loi (visant toutes à combler le vide laissé par la fin de la conscription) ont été présentées à l'Assemblée nationale, sans jamais se concrétiser.

Le rapport demandé à Luc Ferry sur la mise en œuvre du futur service civique a été présenté le 10 septembre dernier au président de la république.

Les associations nationales et la CPCA (Conférence Permanente des Coordinations Associatives) adhèrent largement aux propositions et à la vision de Luc Ferry.

Voici le communiqué des associations dans son intégralité :

Rapport Ferry - 75 000 jeunes en Service Civique : un objectif ambitieux et réaliste, auquel les associations adhèrent !
Les principales propositions de Luc Ferry sont en phase avec les principes que nous avions soutenus dans un texte collectif transmis à Luc Ferry dans le cadre de son rapport :
1. Oui à un service civique qui réponde à la générosité et à l'envie d'engagement des jeunes, et reconnaisse leur pouvoir d'action !
2. Oui à un service civique qui se donne les moyens de faire vivre le brassage social !
3. Oui à une véritable étape de vie à temps plein d'au moins 6 mois, condition pour que cette expérience permette à chacun de progresser dans son parcours et soit un réel tremplin citoyen et professionnel !
4. Oui à un service civique ambitieux, visant 75 000 jeunes (10% d'une classe d'âge), mais soucieux de monter en puissance progressivement pour assurer la qualité des missions et de l'encadrement des jeunes
5. Oui à un pilotage du dispositif innovant, associant fortement la société civile, et mobilisant, éventuellement au sein d'une fondation, des associations, des entreprises partenaires, les collectivités locales et l'Etat.

Le Président de la République et le gouvernement ont maintenant entre les mains un rapport opérationnel qui doit déboucher sur une décision politique ferme d'ici la fin 2008. Une suite doit rapidement être donnée à l'actuel « service civil volontaire », si l'on veut rebondir sur l'expérimentation réussie menée par des associations et des collectivités locales.

Nos organisations resteront très vigilantes sur les points suivants :
1. L'Etat doit être le financeur majoritaire du futur service civique (au moins 50% du financement) et ce, de manière pluriannuelle. Sans cet engagement financier clair de l'Etat, preuve d'une réelle volonté politique et d'un réel engagement national, les collectivités locales et le secteur privé (entreprises et fondations) ne s'engageront pas.
2. Le service civique est une étape de vie à temps plein consacrée à l'intérêt général. Il diffère en cela de l'engagement bénévole, réalisé quelques heures par semaine en marge d'une autre activité. S'il perd son caractère « temps plein » et si l'Etat ne soutient pas la prise en charge financière des jeunes pendant leur service, il ne concernera que l'élite sociale de notre jeunesse.
3. Les 10% des jeunes visés par ce service civique doivent être représentatifs de la diversité de la jeunesse de France. Le service civique doit être accessible à tous, et donc proposer des missions diversifiées, reposer sur un système d'information et de communication touchant tous les milieux, et s'assurer que les conditions matérielles sont réunies pour que tous les jeunes puissent s'engager (notamment par une indemnité mensuelle) et choisir, s'ils le souhaitent, un projet dans un autre territoire.

Si le service civique proposé par le gouvernement respecte ces principes et les principaux axes du rapport Ferry, il saura fédérer largement parlementaires de tous bords, élus locaux, organisations de jeunesse, associations et autres acteurs de la société civile : tous, au premier rang desquels nos organisations, sont convaincus de la valeur essentielle d'un service civique ambitieux pour construire notre société de demain et sont prêts à se mobiliser pour en assurer sa réussite.

Signataires : AFEV, AFIJ, AFVP, Anacej, Animafac, Cotravaux, Croix-Rouge Française, FAGE, JOC, Ligue de l'enseignement, MRJC, UFCV, Unis-Cité.
Avec le soutien de la CPCA (Conférence Permanente des Coordinations Associatives).
Contact presse du collectif : Unis-Cité, Stephen Cazade, 01 53 41 81 43 ou 06 76 07 41 00,
scazade@uniscite.fr

Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller sans transformation dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Les associations sont satisfaites du futur service civique 
Depuis la suppression du service militaire en 1996, une partie importante de la société française ne sait plus comment maintenir l'idée républicaine du brassage social et culturel que proposait (souvent très mal) le dit ...  <a href="https://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=1146" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

D'autres articles de la rubrique :

Alertez les bébés !

Nous empruntons ce titre à une chanson de Jacques Higelin. Une récente enquête menée par une association de consommateurs montre la présence d'une trentaine de conservateurs et substances allergènes dans 27 lingettes et 7 laits de toilette pour bébé. Les résultats indiquent, par ailleurs, la présence de ces molécules dans 94 % des cas. Des allergènes ont été retrouvés en

Lire la suite...

Ce qui attend les associations en 2014

Sans être devin, nous sentons tous que l'année 2014 risque d'être assez difficile à traverser... Chômage qui ne baisse pas, croissance en berne, pauvreté en hausse, les "indicateurs" comme se plaisent à dire les experts patentés sont tous au rouge. Indicateurs qui se retrouvent de plus en plus souvent dans les queues des restos du coeur qui, pour la première fois de son

Lire la suite...
Si les articles suivants ne s'affichent pas, veuillez rafraîchir la page en cliquant sur Rafraîchir la page

Depuis 1999 au service des associations

Inscrivez votre association dans l'Intranet et rejoignez les 29 065 associations inscrites

L'annuaire des 29 065 associations inscrites dans l'Intranet du site

Pour déposer gratuitement vos offres d'emploi ou bien les consulter

L'annuaire BlogAsso : 262 sites internet sélectionnés

Présentation de toutes les subventions allouées par l'Etat aux associations

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]