28-07-2009  SOCIETE LIBRE

Une petite histoire d'été qui fait froid dans le dos...

Antony est une jolie petite ville du département des Hauts-de-seine (92). Elle servira de cadre à notre récit. Antony donc, est également une sous-préfecture. C'est un point important. Madame Marlène S. a été enseignante de français (agrégée de lettres modernes), elle a fait toute sa carrière dans la fonction publique dont une grande partie au lycée de Châtenay-Malabry à 2 pas de la sous-préfecture d'Antony.

Elle est aujourd'hui à la retraite et réside à Bagneux (92). Elle s'est donc adressée tout naturellement à la sous-préfecture d'Antony afin d'obtenir un passeport. Opération banale s'il en est. Ce qui l'est moins, c'est que ce passeport lui a été refusé sous prétexte que cette dame n'a pas fourni la preuve de sa nationalité française malgré la présentation de sa carte d'identité nationale.

Et c'est là qu'UBU pointe son nez...

Madame S. est née à Metz le 12 octobre 1936 de parents français. Metz est une ville française. Madame S., en tant que fonctionnaire est OBLIGATOIREMENT française (il faut être français pour accéder à la fonction publique). Elle a reçu tout au long de sa vie professionnelle, des lettres de nomination et des bulletins de salaires. Peut-on imaginer qu'elle tente d'abuser la République française en osant demander un passeport français alors qu'elle est une étrangère ? Peut-on envisager que la fonction publique n'ait jamais eu vent de cette horrible supercherie ?

Madame S. est mariée à un fonctionnaire dont elle a eu 3 enfants. Comme souvent, deux filles de Madame S. sont à leur tout fonctionnaires de l'Education nationale. Bref, toute une famille au service de la laïcité, de la gratuité et de l'obligation scolaire.

Née en France, de parents français (même si le père n'a été naturalisé français qu'en 1929 car Polonais d'origine et la mère née en Allemagne, mais française d'origine) qui ont eu le temps pour la mère d'être titulaire de la croix du combattant et décoré de la légion d'honneur pour le père...

Madame S. a cru que le sol se dérobait sous ses pieds quand le fonctionnaire (comme elle) lui a demandé de prouver sa nationalité française pour obtenir ce fameux passeport.

Que faut-il faire pour être français en France en 2009 ? La sous-préfecture d'Antony nous a répondu que ce genre de situation était aujourd'hui très courante et que prouver sa nationalité française n'avait rien de déshonorant...

Je n'ose imaginer ce qui arriverait à un homme marié à une italienne dont le père est né hongrois en Hongrie...

En savoir plus
Cette histoire a été racontée par le journaliste Guy Konopnicki dans l'hebdomadaire Marianne (numéro 640). Cette histoire édifiante est celle de sa soeur !

Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller sans transformation dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Une petite histoire d'été qui fait froid dans le dos... 
Antony est une jolie petite ville du département des Hauts-de-seine (92). Elle servira de cadre à notre récit. Antony donc, est également une sous-préfecture. C'est un point important. Madame Marlène S. a été ...  <a href="https://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=1324" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

Découvrir 10 autres articles



Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]