11-07-2016  SOCIETE LIBRE

On le sait tous, la femme ne sait pas écrire

Faire une place aux femmes au Panthéon n'a pas été une mince affaire. Et encore, c'est une toute petite place, un placette. Mais on pensait, bêtement je vous l'accorde, que la littérature avait ouvert ses pages et lustré ses couvertures pour que la femme y prenne place et même toute sa place. Rassurez-vous amis gaulois un tantinet machos, il existe un dernier village qui résiste encore et toujours à cette invasion tout à la fois talentueuse et lettrée : l'Education Nationale.

Ministère émérite s'il en est, qui se fait fort de "réduire les inégalités, d'ouvrir le champ des possibles, de restaurer les valeurs de la République" et de mélanger un peu les genres histoire de faire comprendre qu'il n'y a aucune différence entre filles et garçons.

Ce qui est idiot, puisque tout le monde sait qu'il y a énormément de différences entre filles et garçons dont l'une des plus importantes est que les filles ne savent pas écrire. Vous en voulez une preuve ? Citez-moi le nom d'un auteur féminin dont l'oeuvre a été utilisée à l'épreuve anticipée de français du bac le 17 juin 2016 ? J'attends...

J'interrompe ce suspens intenable. 12 écrivains du XVIIIe et XXIe siècle ont été sélectionnés pour faire bûcher les élèves en 2016 : Voltaire, Samain, Heredia, Hugo, Cocteau, Zola, France (l'Anatole pas Gall), Eluard, d'Alembert, Verne, Robida, Serres. Que des hommes ! Alors, si ce n'est pas une preuve, je ne sais pas ce qu'il vous faut.

Franchement, s'il existait des écrivaines susceptibles de tenir la plume haute à cet aréopage bourré de testostérone et de talent, vous ne pensez pas que Najat Vallaud-Belkacem, ancienne ministre des droits de la femme et ci-devant ministre de l'Education Nationale n'aurait pas tenté d'en imposer au moins une ? Franchement...

Et je ne vous parle pas de ces sans-culottes de la littérature qui ont pris des pseudonymes masculins pour mieux infiltrer le talent des hommes comme George Sand (Amandine-Lucie-Aurore Dupin, baronne Dudevant) ou G. Bruno (Augustine Fouillée). Laissons ces Mata Hari des belles lettres de côté, je vous en prie.

Et je vous évite Françoise Bourdon parce qu'elle a écrit "Le Fils maudit" (ce qui en dit long), Amélie Nothomb parce que Belge et Christine Angot parce que répétitive.

Bon d'accord, je vous concède Simone de Beauvoir, Marguerite Duras, Marguerite Yourcenar et Madame de Lafayette. Mais cette dernière est surtout connue parce que le petit Nicolas n'aimait pas la "Princesse de Clèves". Rien en dehors de ce quatuor ! Comment ? Qui ? Annie Ernaux ? Connais pas. Colette ? Ah oui, je l'avais oubliée la mère de Claudine...

Nathalie Sarraute, Françoise Sagan, Louise Drevet, Marguerite Audoux, Alexandra David-Néel, Anna de Noailles, Catherine Pozzi, Marie Noël, Benoite Groult, Louise de Vilmorin, Irène Némirovsky, Simone Weil, Jeanne Tomasini, Gabrielle Wittkop, Francine de Selve, Françoise Mallet-Joris, Marie Rouanet, Janine Boissard, Claire Fourier, Françoise Chandernagor, Chantal Thomas, Hélène de Monferrand, Annie Degroote, Françoise Bourdin, Nancy Huston, Fred Vargas, Camille Laurens, Yasmina Reza, Viviane Moore, Tatiana de Rosnay, Valérie Valère, Olivia Rosenthal, Agnès Desarthe, Delphine de Vigan, Delphine de Vigan, Isabelle Desesquelles, Virginie Despentes, Anna Gavalda, etc

Liste à transmettre à la ministre de l'Education Nationale qui, au lieu de vouloir faire moderne en titillant la théorie des genres comme on tord son stylo, ferait mieux d'ouvrir la liste des auteurs aux femmes de Lettres.

Une façon simple de faire la révolution sans casser une chaise. Et la plus douce approche possible pour aider les élèves, filles et garçons de première, à comprendre que le talent n'a pas de sexe.

Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller sans transformation dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
On le sait tous, la femme ne sait pas écrire 
Faire une place aux femmes au Panthéon n'a pas été une mince affaire. Et encore, c'est une toute petite place, un placette. Mais on pensait, bêtement je vous l'accorde, que la littérature avait ouvert ses pages et ...  <a href="https://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=2382" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

D'autres articles de la rubrique : SOCIETE

99 992 abonnés et moi et moi et moi

Oui, après 16 années d'existence, notre lettre d'information associative Lettrasso atteindra bientôt 100 000 abonnés gratuits. Il n'en manque que huit. Quand 99 992 personnes s'abonnent à une lettre, c'est sans doute qu'elle apporte quelque chose. Lettrasso est là, dans le paysage, depuis 2002. Nous étions tous plus jeunes et certains n'étaient même pas nés. Alors bien sûr, entre

Lire la suite...

Comment j'ai raté un train qui n'est jamais parti

La SNCF n'aime pas les usagers, mais elle adore ses clients. L'aventure que je vais vous conter illustre très bien ce qui pourrait être une maxime et qui n'est, hélas, qu'un constat. Voici le récit de mon odyssée ferroviaire. Comme un bon petit soldat du rail, j'avais réservé mon billet à l'avance via la plateforme OUI. La différence de prix entre un TGV et un OuiGO étant ce

Lire la suite...

Et la neige est venue poser ses grandes ailes

Et la neige est venue poser ses grandes ailes sur le manteau frileux d'une nature en sommeil. Et l'homme d'aujourd'hui, dans sa tour de verre, paralysé sera, devant le naturel. Tel un grain de sable, le flocon bloquera nos machines, se moquera de nos applications, de notre assurance, de notre morgue. Resteront, suspendus et fragiles, les sourires des enfants sous les bonnets de

Lire la suite...

Génération Bataclan : du rififi dans le commémoratif

Deux jours après la tragique soirée du 13 novembre 2015, une association dénommée "Génération Bataclan" est créée. Elle se donne comme objet de regrouper les personnes physiques ou morales qui sont en faveur de l'édification d'une statue commémorative. Une "oeuvre mémorielle citoyenne", selon le terme utilisé par son président, qui aurait été érigée boulevard Voltaire, sur le

Lire la suite...

Et mon attente finira par payer

Cette semaine, l'envie est à l'écrémage. Vous livrer une succession de petites nouvelles aérées façon purée en sachet plutôt que l'article parfois plus lourd à digérer. Passe ton chemin Parmentier, bienvenue à toi Oh Vico, Roi de la patate en poudre. Après la crème, ne pas oublier l'oeuf qui donne le petit goût inimitable. Et surtout, laisser quelques grumeaux de poudre. Comme pour

Lire la suite...
Si les articles suivants ne s'affichent pas, veuillez rafraîchir la page en cliquant sur Rafraîchir la page

Depuis 1999 au service des associations

Inscrivez votre association dans l'Intranet et rejoignez les 29 050 associations inscrites

L'annuaire des 29 050 associations inscrites dans l'Intranet du site

Pour déposer gratuitement vos offres d'emploi ou bien les consulter

L'annuaire BlogAsso : 259 sites internet sélectionnés

Présentation de toutes les subventions allouées par l'Etat aux associations