27-12-2016  SOCIETE LIBRE

Moresnet neutre ou l'histoire d'un mouchoir de poche

Un conte de Noël, tel aurait pu être l'histoire de Moresnet neutre. Mais, de conte nenni, et sans déni, il est dit que Moresnet neutre fut. Prussiens et Bataves ne s'entendirent pas, en 1816 après la défaite de Napoléon, dans la fixation de leur frontière commune. Ils laissèrent donc là, tel un mouchoir de poche oublié, un petit triangle de terre de 3 km² qui prit le nom de Moresnet neutre. Et neutre, il le fut pendant un siècle.

Et c'est ainsi que les 250 habitants du village initial de Moresnet, qui n'avaient rien demandé, se virent placer à la tête d'un pays pour eux tout seuls. Et qui plus est, un pays riche.

En effet, sur le territoire communal, se trouvait depuis fort longtemps, la plus importante mine de zinc d'Europe. La gestion administrative de l'enclave dépend du commissaire royal hollandais et du commissaire royal prussien. Pour le reste, les habitants sont libres. Ils sont, par exemple, exemptés de service militaire, ce qui à l'époque est un cadeau de plusieurs années. Cette "liberté" donna des ailes à tous les réfractaires des pays voisins qui s'empressèrent de s'installer dans ce petit paradis.

Ainsi, ce petit village de 250 âmes en 1816 vit sa population passer à 2572 habitants en 1858. Cerise sur le gâteau, les impôts imposés par les puissants voisins n'augmentent pas, ce qui fait que par la simple augmentation de la population, ils baissent jusqu'à devenir anecdotiques. Sans compter que les héritiers et légataires ne paient pas de droits de succession. Bref, du travail, peu ou pas d'impôts et pas de service militaire : le bonheur !

Qui dit Etat, dit langue et l'Espéranto fut un moment envisagé comme langue officielle. Il fut même question de baptiser le nouvel Etat "Amikejo" qui se traduit par "lieu de l'amitié" dans la langue universelle élaborée par le génial Ludwik Lejzer Zamenhof en 1887.

Pour son malheur, cet Etat de poche se situait à l'intersection de voisins bien turbulents, sans compter les naissances... Ainsi, en 1830, la ville de Bruxelles se soulève et entraîne avec elle ce qui allait devenir un pays amateur de frites, de moules et d'humour : la Belgique. Qui, à peine née, revendique déjà une cogestion de Moresnet neutre.

Ainsi, dès 1855, le nouvel Etat belge avertit son voisin prussien : "Désormais Moresnet neutre fait partie intégrante de notre territoire et, par conséquent, les Belges qui y résident demeurent soumis à leurs obligations de service militaire, une fois !" Magnanimes, les Belges reconnaissent le même droit à la Prusse vis-à-vis de ses propres ressortissants. Et c'est comme ça que le service militaire refit son apparition à Moresnet neutre.

Le 8 août 1914, l'armée allemande pénètre dans Moresnet neutre et s'essuie les pieds sur le traité de 1816 et sur les habitants du mouchoir de poche. Libéré par l'armée belge en novembre 1918, les droits de souveraineté changent de mains et le célèbre Traité de Versailles met un terme à l'existence du pays neutre de Moresnet.

Les descendants des habitants de ce pays qui fut, sinon libre, du moins neutre, disent de leurs pères qu'"ils n'ont pas traversé les frontières, ce sont les frontières qui les ont traversés".

En savoir plus
Lire l'excellent ouvrage de David Grégoire Van Reybrouck : Zinc chez Actes Sud (8.50 euros)

Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller sans transformation dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Moresnet neutre ou l'histoire d'un mouchoir de poche 
Un conte de Noël, tel aurait pu être l'histoire de Moresnet neutre. Mais, de conte nenni, et sans déni, il est dit que Moresnet neutre fut. Prussiens et Bataves ne s'entendirent pas, en 1816 après la défaite de ...  <a href="https://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=2407" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

D'autres articles de la rubrique : SOCIETE

99 992 abonnés et moi et moi et moi

Oui, après 16 années d'existence, notre lettre d'information associative Lettrasso atteindra bientôt 100 000 abonnés gratuits. Il n'en manque que huit. Quand 99 992 personnes s'abonnent à une lettre, c'est sans doute qu'elle apporte quelque chose. Lettrasso est là, dans le paysage, depuis 2002. Nous étions tous plus jeunes et certains n'étaient même pas nés. Alors bien sûr, entre

Lire la suite...

Comment j'ai raté un train qui n'est jamais parti

La SNCF n'aime pas les usagers, mais elle adore ses clients. L'aventure que je vais vous conter illustre très bien ce qui pourrait être une maxime et qui n'est, hélas, qu'un constat. Voici le récit de mon odyssée ferroviaire. Comme un bon petit soldat du rail, j'avais réservé mon billet à l'avance via la plateforme OUI. La différence de prix entre un TGV et un OuiGO étant ce

Lire la suite...

Et la neige est venue poser ses grandes ailes

Et la neige est venue poser ses grandes ailes sur le manteau frileux d'une nature en sommeil. Et l'homme d'aujourd'hui, dans sa tour de verre, paralysé sera, devant le naturel. Tel un grain de sable, le flocon bloquera nos machines, se moquera de nos applications, de notre assurance, de notre morgue. Resteront, suspendus et fragiles, les sourires des enfants sous les bonnets de

Lire la suite...

Génération Bataclan : du rififi dans le commémoratif

Deux jours après la tragique soirée du 13 novembre 2015, une association dénommée "Génération Bataclan" est créée. Elle se donne comme objet de regrouper les personnes physiques ou morales qui sont en faveur de l'édification d'une statue commémorative. Une "oeuvre mémorielle citoyenne", selon le terme utilisé par son président, qui aurait été érigée boulevard Voltaire, sur le

Lire la suite...

Et mon attente finira par payer

Cette semaine, l'envie est à l'écrémage. Vous livrer une succession de petites nouvelles aérées façon purée en sachet plutôt que l'article parfois plus lourd à digérer. Passe ton chemin Parmentier, bienvenue à toi Oh Vico, Roi de la patate en poudre. Après la crème, ne pas oublier l'oeuf qui donne le petit goût inimitable. Et surtout, laisser quelques grumeaux de poudre. Comme pour

Lire la suite...
Si les articles suivants ne s'affichent pas, veuillez rafraîchir la page en cliquant sur Rafraîchir la page

Depuis 1999 au service des associations

Inscrivez votre association dans l'Intranet et rejoignez les 29 050 associations inscrites

L'annuaire des 29 050 associations inscrites dans l'Intranet du site

Pour déposer gratuitement vos offres d'emploi ou bien les consulter

L'annuaire BlogAsso : 259 sites internet sélectionnés

Présentation de toutes les subventions allouées par l'Etat aux associations