21-03-2017  SOCIETE LIBRE

Une histoire de fanfare, de club des coeurs solitaires et d'un Sergent Poivre

Nous le pressentions, et cela est arrivé. MonOncledAmérique, ce journaliste américain qui collabore avec Lettrasso de temps en temps ne pouvait pas ne pas nous envoyer sa vision des élections présidentielles françaises. Lui qui peine à se remettre de l'arrivée de Donald Trump à la tête de son pays, il nous promet une série d'articles sur les moeurs de notre vie politique. Quant au titre, les adorateurs des FabFour lui en seront gré, sans aucun doute.

"Je suis un combattant balafré qui ne baisse pas la tête devant les balles", a dit le candidat Fillon dans une métaphore militaire un peu déplacée par temps d'état d'urgence. Pour sa défense, il faut reconnaître qu'il a survécu à une entrevue avec le juge Tournaire. Ce n'est certes pas Verdun, mais pas non plus une partie de plaisir.

Ce candidat aura marqué cette élection de toute la force de son combat contre les évidences. La chèvre de M. Seguin n'est qu'une aimable plaisanterie face à l'incroyable ténacité d'un homme dont les travers s'effeuillent comme une marguerite : je t'aime un peu, beaucoup, à la folie.... plus du tout.

En fait, il est l'auteur involontaire de la devise de cette invraisemblable campagne : "Et alors ?" Deux petits mots tout simples devenus bien malgré eux, le leitmotiv de cette élection. Les costumes ? "Et alors ?" Le dédit sur la mise en examen ? "Et alors ?"

Il n'est pas le seul, Marine Le Pen est du même bois. Accusée des mêmes faits que Fillon, elle vous balance un "Et alors ?" de toute beauté. Elle est convoquée par les juges : "Et alors ?" Elle n'ira pas, voilà tout. C'est Cahuzac qui doit regretter de ne pas y avoir pensé plus tôt...

Et si les citoyens, gagnés par ce cynisme venu d'en haut, se mettaient à leur tour à utiliser la rhétorique du "Et alors ?"
- Je mets mon fric au Delaware pour ne pas payer d'impôts ? "Et alors ?"
- Je vire 1000 salariés alors que ma boîte gagne de l'argent ? "Et alors ?"
- Je travaille systématiquement au black pour gruger le fisc ? "Et alors ?"
- Je balance un cocktail Molotov sur une bagnole de flics ? "Et alors ?"
- Je vends de la drogue à des gamins paumés ? "Et alors ?"
- J'ai violé la fille de la voisine ? "Et alors ?"

Quand la classe politique s'affranchit de tout code éthique et que dans un isolement total, elle exige pour les autres la tolérance zéro qu'elle refuse de s'appliquer à elle-même, c'est qu'"il y a quelque chose de pourri au royaume du Danemark" ("Something is rotten in the state of Denmark" l'Hamlet de Shakespeare).

Et le Maître Anglais nous a appris que, face à la pourriture, la réaction est toujours la même : le rejet. Dans cette élection présidentielle, le rejet porte cravate et beaux costards. Et même si la candidate "antisystème" n'est guère plus reluisante, le discrédit est tel que, pour la première fois, Marine Le Pen pourrait faire mentir les sondages et gagner au deuxième tour de la présidentielle... "Et alors ?"
Texte de "Mononcledamérique" - Traduit de l'américain par Lettrasso

En savoir plus
Je vous rajoute, en P.S. ce petit traité de philosophie :
"I read the news today oh boy,
About a lucky man who made a grade,
And though the news was rather sad,
Well, I just had to laugh.
I saw the photograph. .
...... // .....
They'd seen his face before, But nobody was really sure if he was from the House of Lords.
"



Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller sans transformation dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Une histoire de fanfare, de club des coeurs solitaires et d'un Sergent Poivre 
Nous le pressentions, et cela est arrivé. MonOncledAmérique, ce journaliste américain qui collabore avec Lettrasso de temps en temps ne pouvait pas ne pas nous envoyer sa vision des élections présidentielles françaises. ...  <a href="https://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=2419" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

D'autres articles de la rubrique : SOCIETE

99 992 abonnés et moi et moi et moi

Oui, après 16 années d'existence, notre lettre d'information associative Lettrasso atteindra bientôt 100 000 abonnés gratuits. Il n'en manque que huit. Quand 99 992 personnes s'abonnent à une lettre, c'est sans doute qu'elle apporte quelque chose. Lettrasso est là, dans le paysage, depuis 2002. Nous étions tous plus jeunes et certains n'étaient même pas nés. Alors bien sûr, entre

Lire la suite...

Comment j'ai raté un train qui n'est jamais parti

La SNCF n'aime pas les usagers, mais elle adore ses clients. L'aventure que je vais vous conter illustre très bien ce qui pourrait être une maxime et qui n'est, hélas, qu'un constat. Voici le récit de mon odyssée ferroviaire. Comme un bon petit soldat du rail, j'avais réservé mon billet à l'avance via la plateforme OUI. La différence de prix entre un TGV et un OuiGO étant ce

Lire la suite...

Et la neige est venue poser ses grandes ailes

Et la neige est venue poser ses grandes ailes sur le manteau frileux d'une nature en sommeil. Et l'homme d'aujourd'hui, dans sa tour de verre, paralysé sera, devant le naturel. Tel un grain de sable, le flocon bloquera nos machines, se moquera de nos applications, de notre assurance, de notre morgue. Resteront, suspendus et fragiles, les sourires des enfants sous les bonnets de

Lire la suite...

Génération Bataclan : du rififi dans le commémoratif

Deux jours après la tragique soirée du 13 novembre 2015, une association dénommée "Génération Bataclan" est créée. Elle se donne comme objet de regrouper les personnes physiques ou morales qui sont en faveur de l'édification d'une statue commémorative. Une "oeuvre mémorielle citoyenne", selon le terme utilisé par son président, qui aurait été érigée boulevard Voltaire, sur le

Lire la suite...

Et mon attente finira par payer

Cette semaine, l'envie est à l'écrémage. Vous livrer une succession de petites nouvelles aérées façon purée en sachet plutôt que l'article parfois plus lourd à digérer. Passe ton chemin Parmentier, bienvenue à toi Oh Vico, Roi de la patate en poudre. Après la crème, ne pas oublier l'oeuf qui donne le petit goût inimitable. Et surtout, laisser quelques grumeaux de poudre. Comme pour

Lire la suite...
Si les articles suivants ne s'affichent pas, veuillez rafraîchir la page en cliquant sur Rafraîchir la page

Depuis 1999 au service des associations

Inscrivez votre association dans l'Intranet et rejoignez les 29 050 associations inscrites

L'annuaire des 29 050 associations inscrites dans l'Intranet du site

Pour déposer gratuitement vos offres d'emploi ou bien les consulter

L'annuaire BlogAsso : 259 sites internet sélectionnés

Présentation de toutes les subventions allouées par l'Etat aux associations