Association merveilles du togo - france

15 101 visiteurs depuis le 06-04-2012

Notre actualité

LA DIASPORA TOGOLAISE ET L ECONOMIE NATIONALE

DOSSIER: LA DIASPORA TOGOLAISE ET L’ECONOMIE NATIONALE

 

 Ils sont plus de 200 000 togolais soit près de 4% de la population, à vivre hors du territoire nationale. Des jeunes pour la plupart, partis à la recherche soit d’un emploi, d’une éducation ou soit d’une condition sociale meilleure. Laissant souvent toute une famille au pays, ces émigrés travaillent dure de l’autre côté pour leur envoyer chaque mois près de la moitié de leurs salaires. Des transferts de fonds qui représentent une part importante dans l’économie nationale. 

 

La croissance économique des pays développés et l’augmentation des opportunités d’emploi combinées à la baisse des coûts de transport et de communication ont entraînés ces dernières décennies, une hausse de la demande migratoire. En effet selon le rapport 2009 de

la Banque Africaine de Développement (BAD) sur la migration et le développement, 192 millions de dollars US soit 96 milliards de francs CFA ont été envoyés au pays en 2007 par la diaspora togolaise. Ces fonds proviennent en majorité de la France, de l’Italie, de l’Espagne et des Etats-Unis d’Amérique, respectivement à raison de 73%, 10%, 6% et 11%.  

Les membres de la diaspora sont plus enclins à investir dans leurs pays d’origine non seulement pour des raisons patriotiques, mais aussi parce qu’ils sont probablement sûrs de la rentabilité d’un investissement au pays plutôt qu’à l’étranger.Prenant donc l’exemple de la diaspora togolaise en France, sa part dans le financement de l’économie nationale est très importante. Il est établit aujourd’hui que 90% des africains qui vivent sur le sol français travaillent pour leurs familles. Et le montant de ces transferts dépend fortement des gains et de la catégorie socioprofessionnelle des migrants. Un togolais disposant de pièces d’identité, d’une carte de séjour et d’un permis de travail en conformité avec les juridictions de son pays d’accueil,  gagne en moyenne 300 à 1000 € par mois s’il vit à Paris la capitale ou dans une ville périphérique. Et malgré le coût de vie élevé de leur pays de destination, ils réussissent quand même à envoyer près de la moitié de leurs revenus à femmes, enfants et parents au Togo. En moyenne 300 à 500 € par mois. Des fonds qui représentent une part belle dans le Produit National Brut (PNB) soit près de 8,2% en 2007. 

Selon le rapport mondial 2009 sur le développement humain du PNUD, les migrants contribuent à un coût réduit voire nul pour la région d’accueil. Tous leurs revenus sont automatiquement transférés et réinvestis dans leurs pays, ce qui a pour effet d’augmenter les revenues et de stimuler la consommation au niveau nationale. A eux seuls, ces transferts de fonds des émigrés togolais ont contribués à améliorer la qualité de vie des populations urbaines et même des contrées reculées. En 2008 les fonds repartis par tête d’habitant représentait plus de 10 000 francs CFA /habitant du fait que l’argent certes réceptionné par de proches parents en ville sont aussi envoyés dans les villages par l’intermédiaire de transporteurs routiers tels que les taxis ou les conducteurs de marchandises transfrontaliers.  

Cette manne a pour incidence positive,  la satisfaction des besoins de consommation des familles, le financement d’aides scolaires et la construction d’immobilier dans les localités ou villages d’origine des émigrés ou encore l’implantation locale d’entreprises ou autres activités commerciales au nom de ces derniers.   

Toutefois, la récession actuelle des pays développés, a des répercussions négatives sur l’activité professionnelle de la diaspora et par ricochet sur  leurs envoies de fonds. Ces derniers mois, les immigrés de France peinent à trouver du travail et à envoyer autant d’argent qu’avant à leurs proches en Afrique. Une estimation de la Banque Mondiale tablait en juillet dernier sur un recul de 8 % environ des transferts de fonds du reste du monde vers l’Afrique subsaharienne dont le Togo cette année. Devenus des soutiens indispensables pour leurs proches ces exilés se retrouvent bloqués dans leurs pays d’accueils et hésitent beaucoup à revenir s’installer définitivement au pays au risque de faire effondrer toute la chaîne économique. 

Il est donc indéniable que le rôle de la diaspora devient de plus en plus prépondérant au regard de l’importance et de la stabilité de ses transferts de fonds. Il revient donc maintenant aux pays d’origines d’engager ces fonds dans un développement durable en vue d’une lutte efficace contre la pauvreté.

 

 Lola AKOMATSRI

cf. http://akomatsrilola.blogvie.com/2009/12/21/dossier-la-diaspora-togolaise-et-l%E2%80%99economie-nationale/

D1748 Mis en ligne le 12-04-2012 par l'administrateur du site

Tourisme en Afrique de l'ouest

Ouverture d’un séminaire à Lomé : Relever les défis du tourisme en Afrique de l’ouest

Imprimer PDF

plageLe ministre du tourisme M. Batienne Kpabré-Sylli a donné le coup d’envoi lundi matin à Lomé d’un séminaire national de sensibilisation des acteurs de tourisme sur la politique commune du tourisme au sein de la zone de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA).

Le tourisme  dans la zone UEMOA malgré les potentialités et les atouts géographiques, culturels et  historiques dont il dispose peine à décoller car tributaire d’un certain nombre de faiblesse qui ont pour noms : faiblesse de la visibilité des destinations sur les marchés émetteurs du tourisme, faiblesse et cherté de la desserte aérienne internationale, faiblesse de la qualité des produits et services, faiblesse des infrastructures touristiques et des infrastructures de base dans certaines localités.

Pour relever ces défis les Etats membres de l’Union ont adopté en 2010 l’Acte additionnel portant institution d’une politique Commune du Tourisme au sein de la zone. Le séminaire du  jour s’inscrit dans la droite ligne et  se situe dans le contexte de conjugaison des efforts pour juguler les contraintes qui minent le secteur du tourisme.

Le ministre Kpabré-Sylli a rappelé aux participants d’avoir à l’esprit les objectifs quantitatifs fixés à la mise en œuvre du programme régional de développement touristique d’ici 2020 à savoir : atteindre dans l’espace UEMOA 8,5 millions de touristes contre environ 2 millions actuellement, porter les recettes à 4070 milliards de F CFA les recettes touristiques contre 500 milliards aujourd’hui, porter la contribution du tourisme au PIB de 2% à 7% et augmenter le nombre total d’emplois de 250 000 à 800 000 dont 200 000 emplois directs.

« Nous nous devons d’insuffler une dynamique nouvelle dans les initiatives qui sont engagées au niveau national et de veiller à ce que nos actions quotidiennes en soient le reflet constant », a déclaré le Représentant Résident de la Commission de l’UEMOA au Togo, M. Abdou Seyni dans son adresse aux séminaristes.

Le séminaire prendra fin ce mardi 6 mars 2012.

( www.mo5-togo.com )

D1743 Mis en ligne le 09-04-2012 par l'administrateur du site

APPEL

Nous sommes à la

recherche de bénévoles

pour l'organisation de nos actions

 

-  Bourses (aux vêtements, jouets, matériels de puériculture)

-    Le Week-end de la Diversité culturelle du Mantois (autours du 21 Mai de chaque année)

 

-  Semaine de la solidarité internationale

    (3ème semaine de novembre chaque année)

 

-  Téléthon

    (1er WE de décembre)

 

                  Contactez-nous au 06 81 17 29 22, 

                                                 merci à Tous !

D1740 Mis en ligne le 07-04-2012 par l'administrateur du site

Création du Collectif "Ensemble Autrement"

Notre association est à l'initiative de la création du

          Collectif "Ensemble Autrement".

Ce collectif a pour but de réunir des associations et des entreprises engagées dans l'économie sociale et solidaire, afin que chacun puisse partager son expérience, ses compétences, s'entraider, mais aussi pour que nous puissions mettre en place des activités économiques qui génèrerons des emplois et des formations aussi bien en Ile de France que dans les pays du sud.

Ces activités économiques serviront d'une part à permettre l'autonomie du collectif, mais aussi à créer un fond financier pour que chaque structure puisse avoir les fonds propres nécessaires à la réalisation de ses projets, qu'ils soient culturels, sociaux, humanitaires, ou de développements.

 

Si ce concept vous intéresse, et que vous souhaitez plus d'information, contactez-vous !

                           

D1739 Mis en ligne le 07-04-2012 par l'administrateur du site

Maintenir la Vie dans le village d'Edohwokuipé ! Appel aux jeunes Yvelinois !

  Si vous avez entre 18 et 25 ans,

que vous habitez les Yvelines

et que vous voulez nous accompagner au Togo,

  contactez-nous : 06 81 17 29 22.

Le projet  : travailler auprès des enfants d'un orphelinat (où nous serons hébergés) et d'un village situé à 7 km, pour leur apprendre à mieux maitriser le français parlé, par le jeu, la musique et les échanges.

leurs apporter l'eau potable en participant au forage et à la création d'une fontaine dans le village, ainsi qu'en participant à la construction d'une case santé....

Nous effectuerons aussi un reportage sur notre voyage pour en rapporter un témoignage, que nous diffuserons largement pour sensibiliser les jeunes des Yvelines et de la région Ile de France.

Nous avons aussi besoin de sponsors, alors avis aux entrepreneurs

D1738 Mis en ligne le 07-04-2012 par l'administrateur du site

Le Week-end de la Diversité Culturelle du Mantois

L'association Merveilles du Togo - France, en collaboration avec le Collectif "Ensemble Autrement" et le collectif "les oiseaux de passage" organise LE WEEK-END de la DIVERSITE

Que vous soyez : une association, un artiste, un groupe, un bénévoles, ! Venez vous joindre à nous pour le WEEK-END de la DIVERSITÉ, Concert, exposition, film, braderie ... du 17 au 20 Mai 2012 à Mantes la jolie, Mantes la ville, Limay, Buchelay .... contact 06 81 17 29 22


D1737 Mis en ligne le 07-04-2012 par l'administrateur du site

CONCERT CARITATIF au profit des projets de l'association, le 18 mai à Mantes la Ville

Dans le cadre du WEEK-END de la DIVERSITÉ CULTURELLE du MANTOIS, les collectifs "ENSEMBLE AUTREMENT" et "LES OISEAUX DE PASSAGE" organise un concert caritatif au profit de notre association, le 18 mai 2012, au Parc du Domaine de la Vallée, avec le soutien de la commune.

Au programme : des artistes locaux ! du Slam, de la Pop, du Rock, du Zouk et notre parrain "ALLONE toofan" venu de Suéde pour l'occasion.

 

Les bénéfices de ce concert permettront la réalisation du camp solidaire d'Edohwokuipé, et peut-être la mise en place d'autres projets,

Venez nombreux !

               faites passer l'information ! Merci à tous !

D1729 Mis en ligne le 06-04-2012 par l'administrateur du site

Nos activités

Agendasso

Nous n'avons pas d'agendasso pour le moment. Revenez plus tard...



Appel à projet

Nous n'avons pas d'appel à projets pour le moment. Revenez plus tard...



Loto

Nous n'avons pas de loto pour le moment. Revenez plus tard...

Notre portfolio

Cliquez sur les photos pour démarrer le diaporama

Association merveilles du togo - f rance

Présentation

Promotion du Togo par son artisanat, son tourisme, et sa culture. Action de prévention santé, social, formation des jeunes en difficulté, aide aux jeunes filles victimes de l'esclavage domestique, etc

En savoir plus

  • Adresse : 17 rue mozart 78200 mantes la jolie
  • Ville & Code postal : Mantes la jolie 78200
  • Département : Yvelines
  • Nombre de bénévoles : 10
  • Nombre de salariés : 0
  • Association subventionnée : non
  • Rubrique : Action sociale - Action humanitaire
  • Inscrite dans l'annuaire depuis le 28-12-2009
  • Un autre lien




Nous faire un don

Nous lancerons un appel aux dons très prochainement. Merci de revenir plus tard.

Notre pétition