Andûni paalga

24 668 visiteurs depuis le 25-03-2010

Notre actualité

Petite présentation : qui sommes nous?

Andûni paalga est association d’échange Culturel et Artistique, d’aide à l’Enfance et au Développement entre la France et le Burkina Faso. Les actions qu’elle soutien ont été étudiées auprès de ses collaborateurs locaux de l’Association Protection Vulnérables du centre Nord (APV-CN) de Kaya, qui oeuvre avec énergie dans la zone semi sahélienne extrêmement démunie du nord du Burkina Faso:

 

Convention d’échange culturel entre les écoles primaires de Delga et Mauriceau d’Asnières sur Seine (différentes interventions sont mises en place: présentation et petit cours d'histoire, atelier musique et art plastique, échanges de contes et de réfléxion via le "Gouvernement des Enfants,...)

Projet de cuiseur à bois économes en collaboration avec l’Association Bolivia Inti Sud Soleil (BISS)  http://www.boliviainti-sudsoleil.org

Ateliers artistiques, et soirées culturelles franco-burkinabés

Apport de matériel scolaire et médicamenteux de première nécessité.

 

L’APV-CN a choisi l’agglomération de Delga en ce qui concerne la majorité de nos actions à mettre en place, mais nous intervenons aussi directement auprès de son local et des enfants des quartiers de Kaya qui sont membres eux-même de l’Association Protection Vulnérable.

“Enfance face à son propre devenir” , phrase clé de l’APV-CN, a fait écho à nos convictions. Avec la volonté de travailler auprès des générations futures en France comme au Burkina Faso, en articulant art et culture au développement local, afin de leur donner quelques clés pour l’avenir. Vivre l’entraide, échanger, créer des passerelles avec toutes sortes de langage artistique et culturel.

Au de là de participer à aider l’Association Protection Vulnérables de Kaya dans ses actions sur le chemin de l’autonomie et la défense des communauté vulnérables, ainsi qu’à la protection de son environnement en proposant des techniques existantes afin qu’elle puisse se les approprier, nous souhaitons travailler en collaboration avec elle sur le  «Vivre Ensemble » mis en avant par les travaux de Doudou Diene (ancien Directeur Général Adjoint de l’UNESCO), en respectant les singularités de chacune des cultures. 

Pour en savoir plus sur la communauté de Delga et ses besoin, l'APV-CN et nos actions, n'hésitez pas à lire les articles ci-dessous.

Nous revenons tout juste de Kaya.

Andûni paalga a besoin de votre soutien pour participer aux actions auprès de l'APV-CN qui oeuvre avec engagement pour les enfants et les populations vulnérables de la région de Kaya. 

 

Nous savons bien combien il devient difficile de soutenir financièrement des actions sur le long terme. Aussi vous pouvez nous donnez un coup de pouce ponctuellement en clicquant ci-dessus sur "Faire un don" par le système Donéo, donner en achetant !.Nous nous tenons à votre disposition pour tout complément d’information, envie d'en savoir plus ou de nous rejoindre, don ou adhésion, contactez nous à anduni.paalga@free.fr

 

 

D439 Mis en ligne le 14-07-2010 par l'administrateur du site

Retour de Kaya au Pays des Hommes Intègres

La communauté de Delga et l'association APV-CN de Kaya

Retour du Burkina Faso

 

Andûni Paalga  est partie sur les terres ocres du Burkina Faso afin de travailler en collaboration avec l'Association Protection vulnérable Centre Nord (APV-CN) de Kaya auprès de l'école de Delga et sa communauté ce mois de mai 2010.

 

L'école de Delga se trouve à 14 km de Kaya, elle même à 105 km au nord de Ouagadougou au Burkina Faso, dans la zone semi sahélienne.

 

 

Ce séjour avait pour but de mettre en place les actions définies dans le cadre de l’échange culturel entre les écoles de Delga près de Kaya et Mauriceau d’Asnières sur Seine d’une part, ainsi que d’établir un contact préalable avec les communautés concernées par le projet de cuiseurs à bois économes, d’évaluer sa pertinence et sa viabilité:

  • Etudes préalables du projet de Cuiseurs à bois économes: proposition de création d'un coopérative de construction de cuiseurs sur la commune de Delga.
  • Acheminement de matériel scolaire;
  • Interventions en classe, travail sur les échanges de contes, fables et écriture dans le cadre de l'échange scolaire.
  • Réalisation de 16 fresques en peinture sur le travail de contes avec toutes les classes.
  • Séances cinéma en plein air et projections débats sur des sujets de sensibilisation.

Ainsi qu'étudier les actions du futur séjour, sur lequel la totalité des équipes d'Andûni Paalga et de l'APV-CN travailleront: mise en commun des études préalables à la coopérative de cuiseurs à bois économes et la validation de sa mise en place par tous les acteurs de la communauté, soirée culturelle artistique franco-burkinabé à Delga et à Kaya,..

La communauté de Delga

Sous la désignation de Delga, il s’agit en fait d’un groupement d’une dizaine de villages , de cultures différentes (peulh, Moaga) mais à majorité Mossi, qui vivent autour de cette école... 

 

Les ressources de cette agglomération sont essentiellement agricoles pour les villages Mossi et Moaga, d’élevages pour les villages Peulh,

s’alimentant l’une l’autre. 

Les cultures sont celle du mil, du sorgho, de l’arachide en majorité, et les revenus annuels des foyers ne dépassent que très rarement les 65 000 CFA (100 euros), quand ils y parviennent.

C’est dire si il est difficile pour chaque foyer de pouvoir faire scolariser ses enfants, d’autant plus pour le collège dont la participation financière est beaucoup plus élevée que celle de l’école Primaire (l’école n’étant pas gratuite). 

 

Nous avons rencontré ainsi des élèves prometteurs de CM2 ou de CM1, qui n’auront certainement pas l’opportunité de continuer leur parcours scolaire et travailleront au champs entre autre... 

Penser que bien des enfants à la tête bien faite et bien pensante ne pourront aller au collège et se résignent déjà à un avenir connu, comme ils l’ont confié avec dérision, ne cesse d’être présent à nos esprits. Assistés par la propagande scolaire du moins pire, “le travail est mon ami” pour ne pas finir “mendeur” à l’image des enfants des rues que l’on croise une boîte de conserve à la main recueillant quelques maigres CFA pour un autre. 

 

Du projet de cuiseur à bois économes au projet de coopérative:

Le cuiseur à bois économes est un mode de cuisson permettant d'économiser 3 à 5 fois moins de bois que le feu trois pierre, pouvant fonctionner avec du petit bois bien sec, voir des tiges de mil. Il a l'avantage aussi et surtout d'éviter la consommation de charbon (1kg de charbon= 5kg de bois). 

 

Au cours de discussions à propos du projet des cuiseurs à bois économes avec 

les femmes influentes des villages, certains instituteurs de l'école de Delga, l’association des parent d’élèves et d’autres notables coutumiers, il a été émit l’idée d’étudier la création d’une coopérative de réalisation de cuiseurs à Delga même, destinés à la vente à tempérament à une communauté de femmes sur Delga et ses alentours, ainsi qu’une autre sur la ville Kaya

(pour commencer). 

Les revenus des femmes ne sont pas de même nature sur la ville de Kaya que sur l'agglomération de Delga. Les femmes de Kaya vendent leur cuisinesur la ville,  générant une économie plus rentable. Cette coopérative permettrait d’insuffler un peu d’économie sur la commune de Delga, et les bénéfices pourraient participer à scolariser des enfants au collège dans un premier temps.

C’est une entreprise qui nécessitera du temps et une grande mobilisation, à laquelle la présence de l’autorité  du Naba Tigré (roi du canton regroupant 52 chefs de village) peut apporter un soutien fondamental.

 

Travailler avec les enfants

Le pays Mossi est la Tontenga Solomdé, la terre des contes.

Tout enfant aime, récite,crée des contes.

Beaucoup d’entre eux en écrivent, ils ont aimé en envoyer comme message pour les enfants d’Asnières. Cela donne bien des idées... Les fables et histoires que nous avions sélectionné (par exemple “Plume d’Ange” de C. Nougaro a beaucoup plu aux CM2 !) ont été bien reçus, cela  a été un moment d’échange, et certaines classes ont désiré les réaliser en fresque.

 

Faire des fresques sous la chaleur de la saison d’été était un joli moment avec les enfants! Trois fresques prévues par classe, compte tenu de leurs effectifs, accrochées au mur d’un bâtiment attendaient les enfants tous les jours.

La préparation des couleurs attirait particulièrement leur attention !!

Une foule de nez collés sur les fresques …

Tour de force d’accéder aux différents mélanges et pinceaux d’une fresque à une autre, tour de force de veiller à ce que chacun ait eu un pinceau en main. 

Et puis faire en sorte que l’instituteur mette la main à la pâte avec ses enfants. Plutôt sceptiques au début, au final ils y prenaient goût, parfois presque trop. Maryam, institutrice des CM1, avait finalement du mal à laisser le pinceau

aux enfants ! 

 

Les enfants, il faudrait plusieurs pages pour parler d’eux, de tous ou presque!!

Beaucoup d'entre eux vivent avec une tante, un oncle ou des grands parents, leur parents étant partis chercher du travail en Côte d'Ivoire (majoritairement les pères). Certains enfants ne les ont pas vu depuis 7 ans.

 

Leur résignation face à un avenir quasi-certain, dont il ne sont pas maîtres ni repsonsables, fait naître la colère en soi.

 

Les séances cinéma ont ravi le coeur d'enfant de tous, du plus petit au plus ancien. certaines personnes faisait jusqu'à 10km à pied pour venir le soir partager cette ambiance intergénérationnelle quoi que l'on passe pour les petits et les grands.

Les projections débats étaient riche de discussion, moment d'échange au de là des différences, au coeur de certaines problématiques

 

 

L'association Protection Vulnérables Centre nord

APV-CN de Kaya

« Enfance Active face à son Devenir »

Du président Samdpawendé, des membres responsables ou des plus jeunes, des adolescents engagés dans le Gouvernement et la troupe de sensibilisation (la liste serait longue): tous les éléments de l’Association Protection Vulnérables sont des personnes dynamiques, organisées et extrêmement volontaires !! 

 

Pour beaucoup aussi vulnérables que ceux qu’ils aident, comme ils aiment à le dire en plaisantant.  

 

 

Ils se mobilisent à travers plusieurs actions sur Kaya,

mais aussi sur différents cantons en brousse. 

Plusieurs projets sont engagés avec différents intervenants internes et externes à l’association, dont notre collaboration fait partie. 

 

L’APV-CN concentre beaucoup ses efforts sur la scolarisation des générations futures, montant des projets sur diverses écoles de la région, le programme contre le paludisme et la sensibilisation au dépistage du VIH.

Des enfants de plusieurs quartiers viennent au local chamarré de belles couleurs pour venir trouver des animations en musique et danse, du soutien scolaire, des scénettes de théâtre abordant les grandes problématiques quotidiennes du pays (scolarisation pour tous et pour les filles, dépistage du VIH, mariages forcés,..).

Les jeunes filles de 12, 13 ans s’organisent en groupe de danse. Le Gouvernement des Enfants tente d’organiser une sortie au lac Dem pour les plus petits avec tous les obstacles financiers que cela représente, les adultes organisent des campagnes de sensibilisation pour le dépistage du SIDA dans les maquis, où un nombre grandissant de jeunes filles louent leurs services.

 

Les enfants trouvent auprès de l’équipe une attention particulière et spontanée, qui ne semble pas faiblir sous le poids des jours difficiles. 

 

Les enfants baignent naturellement dans la prise de parole, l’expression et l’action, pour l’avenir...

 

 

 

« Enfance Active face à son Devenir » est bien la phrase clé qui porte

l’APC-CN.

 

 

Les problématiques avec lesquelles l’Association Protection Vulnérable centre-Nord oeuvre sont nombreuses, financières et matérielles pour la plus part bien entendu. Les obstacles constants mis bout à bout, auxquelles elle doit faire face pour mener toutes ses actions sont si lourds... 

Du coté des ressources humaines, elle est on ne peut plus riche. 

 

La participation et le soutien d’associations et de volontaires sont fondamentaux pour les actions de l’Association Protection Vulnérable Centre Nord, tout autant qu’une opportunité riche d’apprentissage et d’échange, une joie d’être à ses cotés.

 

 

Les amis de l’APV-CN ont un courage à faire face aux difficultés quotidiennes de l'un des pays les plus pauvres du monde hors norme et un engagement chevronné pour l’avenir des générations futures. 

 

 

Des leçons à prendre...

 

 

 

D438 Mis en ligne le 14-07-2010 par l'administrateur du site

Articuler Art, Culture au Développement pour les générations futures, Késako?

Quand des enfants du monde se parlent et agissent ensemble

Ou l’alliance de l’héritage culturel de chacun

Et de l’aide à l’autonomie

 

En partenariat sur trois ans avec l’Association Protection Vulnérables Centre Nord (APV-CN)

de Kaya, Burkina Faso 

Au de là de participer à aider l’Association Protection Vulnérables de Kaya dans ses actions sur le chemin de l’autonomie et la protection des populations vulnérables, ainsi qu’à la protection de son environnement en proposant des techniques existantes afin qu’elle puisse se les approprier, Andûni Paalga souhaite travailler en collaboration avec elle sur le « Vivre Ensemble » mis en avant par les travaux de Doudou Diene (ancien Directeur Général Adjoint de l’UNESCO), en respectant les singularités de chacune des cultures.

Il en découle naturellement la volonté de sensibiliser les générations futures (de la région de Kaya et d’Asnières-sur Seine, communes sur lesquelles se portent les actions) aux problématiques environnementales, socio-économiques, culturels et identitaires, qui se posent au monde actuel, avant tout, de leur donner des clés afin qu’ils désirent être acteurs de l’avenir.

 

Ces projets communs regroupe:

  • Projet de cuiseurs à bois économes sur trois ans, dont la phase pilote se porte sur l' années 2011 auprès d'une communauté de 20 femmes avant la mise en place d'une coopérative de réalisation de cuiseurs. Il a pour objectif de:

-      Participer à l’amélioration du niveau de vie des femmes et leur famille (et par conséquent participer à la scolarisation des enfants démunis) ;

-       Dans une zone semi sahélienne, où la déforestation gagne du terrain d’année en année, il permettrait de participer à la freiner ;

-      Il s’intégrerait au projet de la construction d’une structure d’accueil communautaire et autonome pour femmes et enfants démunis, envisagé sur les années suivantes.

Les cuiseurs à bois économes permettent d'économiser 2 à 3 fois moins de bois qu'un feu traditionnel trois pierres, et surtout l'utilisation de charbon (1kg de charbon = 5 kg de bois).

 

  • Convention d’échange Culturel entre écoles primaires jusqu’en juillet 2012 et ateliers Artistiques.

Tant pour les enfants d’Asnières-sur-Seine que de la région de Kaya, nous souhaitons participer sur le long terme à une collaboration entre les acteurs sociaux de différentes cultures, et ainsi offrir l’occasion d‘une réflexion à tous les enfants, et indirectement aux familles. 

Les contenus des interventions des enfants sont adapté selon leur âge et leur besoin dans le cadre de cet échange, aux écoles de Delga près de Kaya et Mauriceau d'Asnières-sur-Seine, concernant des classes de CP, CE1 et CM2.

Au de là des présentation respective, qui peuvent parfois aborder un petit cours d'histoire pour les plus grands, il est proposé par exemple:

- Réalisations en fresque du conte proposé par les correspondants;

- Echange de réfléxions des Gouvernements des enfants;

- Découvertes musicales et ateliers artistiques;

- Sensibilisation au projet de cuiseurs à bois économes, aux problématiques environnementales actuelles, mais aussi au montage de projet dans leur globalité pour les plus grands;

Et bien d'autres choses....

Proposition de séances cinéma et projections débats, ateliers artistiques et découvertes à Kaya et delga en école,..

 

D306 Mis en ligne le 11-05-2010 par l'administrateur du site

Nos activités

Agendasso

Nous n'avons pas d'agendasso pour le moment. Revenez plus tard...



Appel à projet

Nous n'avons pas d'appel à projets pour le moment. Revenez plus tard...



Loto

Nous n'avons pas de loto pour le moment. Revenez plus tard...

Notre portfolio

Cliquez sur les photos pour démarrer le diaporama

Andûni Paalga

Présentation

articuler approche culturelle et développement local, développer une conscience citoyenne universelle, agir auprès des familles et des enfants, tisser un lien social, impliquer tous les acteurs sociau

En savoir plus

  • Adresse : 65 av d'argenteuil
  • Ville & Code postal : Asnieres sur seine 92600
  • Département : Hauts de seine
  • Nombre de bénévoles : 8
  • Nombre de salariés : 0
  • Association subventionnée : non
  • Rubrique : Action sociale - Action humanitaire
  • Inscrite dans l'annuaire depuis le 03-02-2010
  • Pas de site Internet extérieur à celui-ci




Nous faire un don

Nous lancerons un appel aux dons très prochainement. Merci de revenir plus tard.

Notre pétition