Une si douce France

23-04-2019 SOCIETE LIBRE
Pour les lecteurs plus proches de la soixantaine, vous vous souvenez sans doute de l'affiche électorale de François Mitterrand en 1981. On y voyait le visage marmoréen du candidat, le regard tourné vers l'horizon, serein. Et derrière lui, un petit village du Morvan, Sermages dans la Nièvre, dominé par une église. Et en toutes lettres, le slogan "La force tranquille" se détachant en blanc dans le bleu du ciel.

Plus drôle, le même Mitterrand en 1965, alors opposé à de Gaulle, posait sur une affiche qui montrait en arrière plan un pylône électrique et une usine crachant une épaisse fumée noire.

Les trente glorieuses portaient alors le pays et seul le progrès était un marqueur électoralement payant. L'électricité partout bien sûr, mais aussi le travail pour tous. Malheureusement pour le candidat socialiste, les Français identifiaient le seul de Gaulle comme celui par qui le progrès était arrivé. Foin du pylône et défaite assurée même si le ballottage surpris jusqu'au Général en personne.

En 1974, Mitterrand s'oppose à Valéry Giscard d'Estaing, jeune représentant d'une droite qui ne se disait pas encore "décomplexée" mais qui en affichait déjà les signes annonciateurs. L'affiche principale du candidat socialiste montre alors, dans un petit cadre en bas de l'affiche, la photo encadrée d'un Mitterrand tout crispé qui nous dit : "La seule idée de la droite : garder le pouvoir. Mon premier projet : vous le rendre". Il est interdit d'en rire.

La seconde affiche du même candidat en 1974 est moins drôle. On y voit une petite mémé assise sur un banc public avec l'air affligé de celle qui n'attend plus que la mort. Le texte nous pose une question : "Que peut-elle faire avec 450 francs par mois ?" Sur le côté de l'affiche, le slogan du PS lance un vibrant : "2 millions de personnes âgées vivent avec moins de 450 francs par mois - Changeons la vie !"

La vie ne fut pas changée. Valéry Giscard d'Estaing l'emporta de justesse. Il donna la majorité à 18 ans à une jeunesse qui en avait bien besoin et le droit à l'avortement aux femmes qui le demandaient depuis longtemps. Il laissa aussi le fossé s'agrandir entre ceux qui pouvaient et ceux qui subissaient. L'Europe d'alors comptait 9 membres et organisa pour la première fois l'élection de son parlement au suffrage universel.

Ainsi, en juin 1979, plus de 110 millions d'électeurs européens participèrent activement à l'élection avec un taux moyen de participation de l'ordre de 61,5 % dont 60,7 % pour la seule France. Et déjà l'Angleterre jouait sa partition puisque seuls 32.6% des électeurs inscrits se déplacèrent. L'Histoire semble s'amuser à repasser les plats.

La droite gaulliste, conduite par un Chirac survolté depuis son célèbre appel de Cochin un an plus tôt, affichait des convictions parmi lesquelles on trouve "le respect absolu de la PAC, un Marché commun qui doit cesser d'être une passoire afin de développer l'emploi et assurer le progrès social et le contrôle des capitaux étrangers pour mettre fin au laisser-faire".

Le même Chirac, avec une sincérité déconcertante, lançait contre le "projet de fédération supranationale" de son ennemi mortel Valéry Giscard d'Estaing un vibrant : "Non à cette Europe non européenne dominée par les intérêts germano-américains". Il finira quatrième derrière l'UDF de Simone Veil (27,60 %), le PS (23,53%) et le PCF (20,52%) avec 16,31 % des suffrages exprimés.

Les années passent et avec elles de nombreuses illusions. Du premier "Changer la vie" de Mitterrand au "Le changement c'est maintenant" de François Hollande, le PS a trahi tout ce qui pouvait l'être. La droite s'est muée en comptable au service d'une Europe qui est de plus en plus supranationale. La technocratie a gagné les élections de 2017 avec son cortège d'indifférence à tout ce qui n'entre pas dans une statistique.

Nous allons voter à nouveau, au mois de mai 2019, pour les élections européennes avec des listes qui utilisent les mêmes mots pour combattre les mêmes maux avec les résultats que l'on connait. L'Europe est déprimée par son impuissance à contrer ce qu'elle a laissé faire. La France est paralysée par l'un des plus longs mouvement social de son histoire. Le climat change à toute vitesse. Une nouvelle crise économique se profile. Le seul slogan qui devrait tous nous mobiliser devrait être : "Fin du mois et fin du monde, même combat". Ce n'est, hélas, pas ce qui se profile.



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Comment lutter contre la censure envers les associations sur les réseaux sociaux ?

Depuis une bonne année, les collectifs et les associations subissent une censure réelle sur les réseaux sociaux. Comptes bloqués ou fermés, textes censurés, tweets "perdus",

Le point sur l'obligation d'adhésion à une fédération sportive pour les membres d'une association affiliée

L'article L. 131-6 du code du sport précise (1) que "La licence sportive est délivrée par une fédération sportive ou en son nom. [...] Les statuts des fédérations sportives

Au mois de mai fleurissent les textes législatifs pour le secteur associatif

Ce mois de mai nous propose - ou nous impose - un certain nombre de textes législatifs qui concernent les associations. Entre mars et mai, ce ne sont pas moins de sept

Les relations entre les associations et les collectivités locales - Partie 2 La gestion associative

Lorsqu'une irrégularité est commise, dans le cadre d'une relation avec une association, la responsabilité d'une collectivité locale peut-être retenue. Il en va de même pour ses

Fonds de dotation et commissaire aux comptes : un couple toujours légitime ?

L'article 140 de la loi du 4 août 2008 (1) et l'ordonnance 2016-315 du 17 mars 2016 (2), stipulent qu'un fonds de dotation doit nommer au moins un commissaire aux comptes et un

La chute des dons aux associations atteint sa côte d'alerte

Les associations tirent la sonnette d'alarme. Les dons seraient en très forte baisse en 2018. La moyenne recensée est d'au moins 9,5 % par rapport à 2017. Les causes sont connues.

Les relations entre les associations et les collectivités locales - Partie 1

Lorsqu'une irrégularité est commise, dans le cadre d'une relation avec une association, la responsabilité d'une collectivité locale peut-être retenue. Il en va de même pour ses

Bientôt une loi visant à améliorer la trésorerie des associations ?

Adopté à l'unanimité par les députés en première lecture le 26 mars 2019, le texte porté par la députée MoDem Sarah El Haïry, a de bonnes chances d'être adopté définitivement

Tourisme social : enfin une prise en compte des difficultés des associations ?

En France, faute des moyens financiers nécessaires, plus d'un tiers des Français ne part jamais en vacances, soit environ 22 millions de personnes, dont au moins trois millions

Mécénat de compétences : une nouvelle interprétation de l'ordonnance de 2017 ?

On savait que l'ordonnance 2017-1387 du 22 septembre 2017 (1) n'avait pas simplifié la pratique du mécénat de compétences. Les professionnels parlent même de difficultés

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Pourquoi - petit à petit - la solidarité remplace-t-elle la fraternité ?

Pourquoi - petit à petit - la solidarité remplace-t-elle la fraternité ? La question mérite d'être posée. La fraternité n'est-elle pas l'une des trois composantes de la devise de

Un déroulé de la France depuis la fenêtre d'un train

Prendre un TGV tôt le matin sous un ciel gris et bas, avec des traces de nuit qui flottent encore sur les quais encombrés d'une France embrumée. Paris, capitale du pays ? Et

Quand Victor Hugo nous parlait de la France

L'endroit sent l'humidité et la terre mouillée. Dans les arbres, un vent tenace lance ses griffes acérées sur les lourdes feuilles des tilleuls centenaires. Sur le mur, comme à

Une si douce France

Pour les lecteurs plus proches de la soixantaine, vous vous souvenez sans doute de l'affiche électorale de François Mitterrand en 1981. On y voyait le visage marmoréen du

Les Cloches de Notre Dame de Paris

Comme tout le monde, j'ai beaucoup pleuré hier au soir devant l'inimaginable spectacle d'une forêt qui brûle. Celle-ci avait poussé sous une toiture de plomb faite de 1326 tables

Les retraités doivent-ils être sages ?

Le président de la République a demandé à Mme Geneviève Legay (1), porte-parole d'Attac gravement blessée par une charge de policiers à Nice le 23 mars dernier, de faire preuve

Voyage au centre d'un cerveau

Il est de coutume, le 1er avril, dans la presse, (oui, le poisson dans le dos est passé de mode - les plus anciens comprendront) de lâcher une fausse info au milieu du flot

Une vieille dame indigne de...compassion

Le samedi 16 mars, le restaurant Le Fouquet's était en feu sur les Champs Elysées. Les plateaux de télévision virent alors une kyrielle de bonnes âmes s'offusquer d'une telle

L'étrange obstination à vouloir vendre nos bijoux de famille

Le grand débat vient à peine de se terminer. Notre pays a donc débattu. On pouvait, naïvement, imaginer qu'une trêve législative aurait lieu pendant ce temps d'échanges, puisque

La paire de lunettes de trop

Que se passe-t-il dans la tête d'un homme qui a passé son samedi à arrêter, taper, cogner, éborgner, mutiler des gens qui lui ressemblent en bien des points, à commencer par la

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Et la Nef va : une coopérative qui fait du bien à l'Economie Sociale et Solidaire

Alors que la gouvernance d'une mutuelle comme la Macif pose question (1) tant les rémunérations des dirigeants et administrateurs du groupe ont explosées, il y a des coopératives

Vers une remise en cause des frais bancaires appliqués par les banques ?

Au mois de février dernier, une étude menée par l'association 60 millions de consommateurs et par l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF), a révélé la mise en place

La reconstruction de Notre Dame passe en vitesse accélérée

Le monde entier a vécu l'incendie de Notre Dame de Paris comme une énorme catastrophe. De tous les pays sont venus des témoignages de solidarité avec la ville de Paris et sa

Une Agence Nationale du Sport : pour quoi faire exactement ?

L'arrêté du 20 avril 2019 porte approbation de la convention constitutive du groupement d'intérêt public dénommé "Agence nationale du sport" (1). Et ce malgré l'avis défavorable

Les associations sont la colonne vertébrale de la France

Les associations sont la colonne vertébrale de la France. Pas un seul secteur d'activité qui ne soit accompagné par une association. Nos structures sont l'alpha et l'oméga de

Selon les associations, le phénomène sectaire augmente de façon inquiétante en France

La définition de la secte est encore floue. Ce mot provient de deux mots latins "secare" qui veut dire couper et "sequi" qui signifie suivre. On sait qu'une secte fonctionne avec

Une application pour saisir en ligne le juge administratif

Télérecours citoyens, tel est son nom. Son rôle ? Contester les actes de l'administration devant un juge administratif, que ce soit un tribunal administratif, la cour

Fraude fiscale : on achève bien les enquêteurs

Selon un rapport du syndicat Solidaires-Finances publiques (1), le montant total de l'évasion fiscale s'élève à 100 milliards d'euros par an. Le ministre de l'Economie et des

Lutte contre l'obsolescence programmée : une association en première ligne

Nos associations sont partout et de tous les combats. Il semble donc naturel d'en trouver une qui fait de la lutte contre l'obsolescence programmée, un objectif de première

15 millions d'euros supplémentaires pour les associations en 2019 ?

C'est le 15 février dernier que le ministre de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, a fait cette annonce. Nous avons attendu presque un mois avant de la relayer afin de

Découvrir 10 autres articles