Adapmi burkina faso et france

5 935 visiteurs depuis le 23-09-2015

Notre actualité

PRESENTATION DE L'ADAPMI

Historique de sa création

Créée en 2003, l’Association D’Assistance Pour les Maladies Infectieuses du Burkina Faso, en abrégé "' ADAPMI BF " à été mise sur pied par l’initiative d’un groupe de personnes, dont le souci principal est de contribuer et de venir en aide  d’une façon active et franche aux personnes atteintes de maladies infectieuses au Burkina Faso. Ainsi, suite à une Assemblée Générale constitutive, l’association a été porté sur les fonds baptismaux le 06 novembre 2003 par l’arrêté N°2003-137/MATD/SG/DGLPAP/DOASSOC. ADAPMI intervient en France depuis le 20 mai 2015 et est reconnu par les autorités de LIMOGES sous le N°W872010722 DDCSPP de la Haute Vienne. La dernière Assemblée Générale du 17 septembre 2016 de l'association au Burkina Faso lui a permis de renouveler ses instances et d’obtenir un récépissé sous le N°00000047701 en date du 11/01/2017. 

Nos objectifs ADAPMI Burkina et France

L’association s’est donnée comme objectif global de promouvoir la santé et le développement des communautés en fonction des priorités sanitaires des pays où elle intervient.

De façon spécifiques, l'association va contribuer :

  • à la prise en charge des personnes atteintes de maladies infectieuses en général (le VIH/SIDA, les Hépatites Virales, le Paludisme, la Tuberculose…...) et vulnérables et en situation d’handicap en particulier;
  • à la promotion de la santé sexuelle et de la reproduction; à la promotion de la santé et de l’hygiène publique ;
  • à la lutte contre la toxicomanie et plus précisément les conduites additives, et l’aide aux personnes concernées par ces problèmes ; à la promotion de l’éducation civique et des droits humains ;
  • à la recherche des solutions adaptées aux problèmes de santé grâce à la recherche action ;
  • à la promotion de l’éducation environnementale et du développement durable ; suscite et pérennise une pleine participation communautaire.

Les cibles visées par l’ADAPMI BF

  • Toutes les personnes atteintes de maladies infectieuses (hommes, femmes, enfants et adolescents, filles comme garçons) 
  • Les jeunes de 15 à 24 ans (filles et garçons) scolarisés ou non scolarisés 
  • Les enfants de moins de 5 ans
  • Les femmes en grossesses et celles en âge de procréer
  • Les professionnels de sexe et les Hommes ayant des rapports Sexuels avec d'autres Hommes.

 Zones d’intervention

Au Burkina Faso

L'association dans 5 régions :

  • Le centre: secteur 12, secteur 14, zongo, zagtouli (de 2004 en 2017), commune rurale de kom Ipala, marcoussi, secteur 21, panzani en (2016 - 2017)
  • Le Centre Ouest: Koudougou et villages environnants (de 2012 en 2017)
  • Le Sahel: Gorom Gorom (2017)
  • Le Centre Est: Tenkodogo (2017)
  • L’Est: Fada N’Gourouma et ses communes rurales (2017)
  • Le Sud Ouest: Gaoua et ses périphériques (2017)
  • Limoges en France (de 2015 en 2017).

En France 

Elle intervient à Limoges. Il faut reconnaitre que depuis sa création en mai 2015, l'association a du mal à fonctionner du fait de l'organisation interne et externe. Il convient de revoir le dispositif afin de la dynamiser afin de permettre à l'association dêtre opérationnelle pour le bonheur des jeunes de LIMOGES en particulier et de toute la population en générale. Des initiatives (2018 - 2020) sont lancées et attendons les résultats du diagnostic.

 

Notre raisonnement

Pour réaliser sa vocation, l'association a opté pendant plus de 10 ans pour une approche sociale, facilitant l'accès à la santé des personnes en difficulté par le biais d’informations, la sensibilisation, la prise en charge communautaire et médicale (plus 10.000 personnes touchées et 1500 pris en charge). Un grand nombre d’agents de Santé à Base Communautaires (20 en 2016) sont les relais du dispositif auprès des personnes utilisatrices des services de santé dans les zones d’intervention de l’association.

A la base du travail accompli, un principe d'action : respecter les normes en matière de santé et n'être en aucun cas porteur de message modèle contraire à celle des services de santé. L'application de ce principe a permis à l’ADAPMI de mener ses activités en bonne et intelligente collaboration avec les acteurs de santé et les autres associations sœurs. Malgré que ce principe s'est souvent heurté à la difficulté de certains agents de santé qui donnent moins de considérations aux actions des associations qu’ils ne trouvent pas nécessaire dans le système de santé, l’association maintien son rythme de travail et même entend innover pour mieux agir au profit des populations dans ces zones d’intervention. 

Le mécanisme de mise en œuvre de nos actions au Burkina Faso

Notre méthodologie d’intervention

En tant que association, notre stratégie d’intervention a pour référence les missions de sensibilisation, le dépistage, la référence, la prise en charge et le renforcement de connaissance de la population sur la nutrition, la tuberculose, le VIH/sida, le paludisme, la drogue, la planification familiale, la Santé Sexuelle et Reproductive. Cette stratégie est basée sur des approches adaptées et participatives.

Afin d’accomplir notre tâche de manière efficace  et   jouer notre rôle, notre association utilise une approche participative active impliquant les différents intervenants dans le domaine sanitaire (autorités sanitaires, associations sœurs, les agents de santé à Base communautaire, les groupements de femmes et les ONGs).

L’association s’attache à promouvoir une communication permanente, fluide et une concertation avec tous les acteurs de la santé pour participer à la recherche des réponses adaptées et consensuelles conformément aux objectifs visés par ses intervention dans toutes les régions où sont implantées ses différentes délégations. Ces délégations sont implantées dans 5 régions du Burkina Faso comme ci-dessus cité.

1/ La facilitation de  la collaboration intersectorielle

Une des missions principales de l’ADAPMI consiste à entreprendre toutes les actions qui concourent à l’atteinte des objectifs du Plan national de développement sanitaire (PNDS) couvrant la période 2011-2020 ainsi que celui de la stratégie de croissance accélérée et de développement durable(SCADD). Aussi, la planification de ses actions est axée essentiellement sur les interventions à gain rapide (IGR) visant une meilleure progression vers l’atteinte des objectifs pour Développements Durables liés à la santé à l’horizon 2020.

Par ailleurs l’association encourage la collaboration entre les différents intervenants du premier niveau qui regroupera les acteurs intervenant de manière concertée au niveau des districts sanitaires (santé, OBC-E, ONGs, action sociale). Ainsi elle met tout en œuvre afin de prendre part aux différents cadres de concertation ayant des liens avec la santé de la population et qui se déroulent au niveau des régions.

Nous sommes convaincus que la participation de notre association à ses différentes rencontres favorisera  l’implication de tous les acteurs au niveau local et national dans la mise en œuvre de nos activités au niveau des différentes régions sanitaires. Aussi les propositions issues de ces cadres de concertations locales permettront d’améliorer les stratégies de mise en œuvre de notre associations.

L’autre aspect important pour notre association au niveau du Burkina Faso est de renforcer le cadre interne d’information de tous les membres des délégations sur  la mise en œuvre des activités, tant au niveau provincial, régional que national.

L’équipe de coordination au Burkina, dans ses prévisions semestrielles (2017 - 2020) compte entreprendre des rencontres au niveau provincial, régional pour toucher l’ensemble des acteurs locaux  (OBC-E, infirmier chef de poste (ICP), élus locaux, responsable CVD, autorités coutumières et religieuses etc.) en vue d’instituer des échanges sur les approches d’interventions des projets, apprécier les résultats obtenus au niveau de chaque commune , identifier les goulots d’étranglements et partager les expériences entre les acteurs. Ces actions de proximités permettront de mieux coordonner les actions au niveau provincial.

 2/ La phase préparatoire de nos interventions au niveau de nos sites de MO

Les démarches administratives constituent véritablement une étape importante qui participe à établir une dynamique d’échanges avec les responsables administratifs et politiques,  les structures déconcentrées  de l’état (rencontres de travail, échanges de courriers) pour mieux échanger sur la mise en œuvre des activités dans chaque zone d’intervention de l’ADAPMI. Les formations sanitaires, des COGES, des associations, des ONGs partenaires sont impliqués dans tous les processus de projets de l’ADAPMI dans l’optique de l’atteinte de ses objectifs.

 3/ la mise en œuvre de nos activités sur nos différentes sites

Depuis 2004 à nos jours, l'ADAPMI Burkina met en œuvre des activités:

  • de sensibilisation (IEC/CCC) sur le VIH/SIDA et les IST, le paludisme, la tuberculose, la drohue, la dengue, les IRA, les polluants organiques persistants, la planification familiale, la santé sexuelle, le genre, l'Ebola
  • de prise en charge médicales et communautaires des personnes vivant avec le VIH/SIDA
  • de dépistage volontaire et anonyme du VIH/SIDA
  • de dépistage de cas de malnutris,
  • de références des enfants dépistés malnutris aigues sévères, de formations des mères sur la préparation des bouillies et farines enrichies pour lesquelles il a été retenu.

L’association interviendra dans les différentes localités selon un planning élaboré par les équipes de coordination afin de permettre aux acteurs de terrain de mettre en œuvre les activités dans le respect des termes de références fournis. Un bilan mensuel, trimestriel et semestriel est produit de façon systématique sous forme de rapports synthétiques sur la base des canevas disponible à cet effet et transmis aux partenaires.

  •  La coordination des projets

Dans le cadre de la mise en œuvre des activités financées par les partenaires nationaux ou internationaux, ADAPMI a mis en place un dispositif de coordination et de suivi évaluation qui est nécessaire à l’atteinte des objectifs qu'elle s'est fixés. Ce dispositif permet d’établir un dialogue entre l’ADAPMI et les acteurs de terrain mais aussi avec les partenaires. 

Le rôle des équipes de coordination est:

  • de s’enquérir de la disponibilité des animateurs et ASBC tout au long de la mise en œuvre des activités
  • d’élaborer un plan d’action et les outils y référents de mobiliser les ressources humaines, financières et matérielles
  • d’accompagner la mise en œuvre des activitésd’administrer de façon permanente l’exécution (Coordonnateur, comptable, chargé de suivi – évaluation et responsables techniques)
  • d’appuyer à la mise en œuvre des activités en cas de besoin (formation, plaidoyer, mobilisation sociale)
  • de suivre et superviser la mise en œuvre des activitésde collecter des données mensuellesd’organiser des supervisions conjointes avec les autres impliqués dans les projetsd’élaborer les différents rapports à transmettre aux différents partenaires selon les périodes définies (mensuel, trimestriel, semestriel et annuel) ;    
  •  Le rôle des animateurs 

Ils sont chargés de mettre en œuvre de leurs activités en collaboration avec les agents de santé à base communautaire au niveau des aires sanitaires d’intervention. Ils sont responsables des activités exécutées par les ASBC (mobilisation sociale, visites à domicile, dépistage). L’association met à la disposition de l’animateur un programme d’activités élaboré de commun accord avec l’équipe de coordination et les ASBC, des outils (fiches de rapport de synthèse, cahier de préparation, stylos, règle, chemise à sangle, chemise cartonnée) et du matériels (badge) nécessaires à la mise en œuvre de leurs activités. Il est élaboré un ordre de mission pour l’Animateur dans le cadre de la mise en œuvre de son activité. Avant et après chaque activité, il devra le faire viser par le CSPS et le transmettre avec les supports de collectes de données au chargé de suivi évaluation pour vérification et compilation.

  •  Le rôle des Agents de Santé à Base communautaires (ASBC):

Ils sont l’interface entre l’association et leurs CSPS d’intervention. ADAPMI collobarore étroitement avec eux dans le cadre de la mise en oeuvre de toutes ses activités dans toutes les localités où elle intervient.

 Ils sont chargés :

  • de la mobilisation sociale, de l’Information – Education – Communication (IEC) / Communication pour le Changement de Comportement (CCC)
  • d’enregistrer les enfants dépistées malnutris ;
  • d’effectuer des suivis à domicile
  • d’animer des groupes d’auto support 

Il faut préciser que les acteurs de terrain (Les animateurs, animatrices et ASBC) ont à leurs dispositions pour chaque projet des outils de notifications et de compilations qui leurs permettent d’effectuer leurs missions. Se sont notamment:

  •  les fiches de compte rendu journalières des activités,
  • les canevas de rapports mensuels,
  • les canevas de rapports d’auto support,
  • les canevas de rapports mensuels d’auto support,
  • un registre pour l’enregistrement des enfants dépistés malnutris,
  • un cahier de visite à domicile,
  • des fiches de référence,

En outre notre association met à leur disposition un programme d’activités élaboré de commun accord avec l’équipe de coordination et les animateurs, des outils (Boites à images, fiches d’IEC, fiches de rapport de synthèse, cahier de préparation, stylos, règle, chemise à sangle, chemise cartonnée) et du matériel (mégaphone, badge) nécessaires à la mise en œuvre de leurs activités.

Sous la responsabilité du chargé de suivi évaluation, les animateurs et des agents de santé à base communautaires (ASBC) font le point de l'xécution de leurs activités à la coordination de l’association selon un calendrier.

Le suivi évaluation des activités

1/ La supervision et  l’accompagnement de nos acteurs de terrain

Ils  consistent à apporter un appui  et une assistance technique régulière aux acteurs de mise en œuvre (animateurs et agents de santé à base communautaire) à travers des missions de supervision facilitant et formative pour une meilleure exécution des activités. Un dispositif opérationnel en planification, gestion, suivi- supervision interne et de production périodique des rapports ainsi que la capitalisation des interventions est mis  en place pour chacun de nos projets.

Le Suivi/Supervision mettra l’accent sur l’appui aux acteurs de terrains à :

  • L’utilisation et au remplissage  correct des outils,
  • Le recueil, la collecte et le traitement des données.

 2/Les sorties de supervision facilitant et formative interne

Des sorties trimestrielle de supervision facilitant  sont menées pendant l’exécution des activités sur le terrain. Ces supervisions ont pour avantage de constater la mise en œuvre effective des activités sur le terrain, et surtout d’apporter une assistance technique aux acteurs terrain. Ces supervisions sont alors un cadre idéal de formation. Ces missions de supervision impliquent très souvent les formations sanitaires du secteur de la santé qui mettent à la disposition de la structure des compétences pour l’assister dans les missions de supervision. Aussi ces personnes ressources constituent des points focaux de la santé pour mieux suivre les actions de terrain toujours dans un souci de partenariat.

3/ Suivi de la gestion financière

La structure ne ménagera aucun effort sur l’organisation et la gestion des allocations budgétaires de l’intervention afin de garantir un bon déroulement des activités et une utilisation rationnelle des ressources.  Cette gestion se fonde sur un système de comptabilité simplifié et respectant le manuel de procédures de gestion du partenaire. Des tableaux et fiches de suivi de la gestion  des ressources financières, matérielles et humaines sont également opérationnalisées.

4/ Suivi des résultats et des effets

L’objectif à ce niveau est de permettre un réajustement des activités mises en œuvre par les acteurs de terrain en fonction de leurs performances par rapport à l’atteinte des résultats et la réorientation des stratégies  si nécessaire.

5/ L’évaluation participative

Elle se fait à travers des focus groupes en s’appuyant sur l’outil d’évaluation participative, le SEPO (Succès, Echecs, Potentialités, Opportunités).Les évaluations sont réalisées de façon spécifique à l’issue de la mise en œuvre des activités et de façon globale  semestriellement  soit deux fois dans l’année. Cette approche qui se veut qualitative,  est soutenue par les outils tels que les fiches de collecte de données qualitatives, les guides d’entretien, les questionnaires.

6/ L’élaboration et transmission de rapports au partenaire et au District Sanitaire

Les rapports périodiques mensuels d’activités des animateurs et des agents de santé à base communautaires sont centralisés et traités au cours du trimestre par chaque délégation pour produire le rapport de bilan trimestriel. Le rapport bilan trimestriel des animateurs et ASBC, le rapport de suivi/supervision interne feront l’objet d’un rapport technique global joint au rapport financier global à transmettre au siège national qui se chargera de faire le point et transmettre à leur tour aux partenaires dans le strict respect des échéances convenues entre les deux partenaires.

D2543 Mis en ligne le 12-06-2017 par l'administrateur du site

Création et but

ADAPMI souhaite contribuer à l'amélioration de la santé des familles, comme des communautés locales. Pour cela, elle participe à d'importants programmes de promotion de la santé individuelle et collective. L'association intervient au Burkina Faso depuis 2003. Elle a vu le jour en France le 20 mai 2015 à Limoge et elle est régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901. Il faut préciser que c'est une l'initiative de deux personnes (une de Limoge en France et l'autre de Ouagadougou au Burkina Faso) qui ont jugé nécessaire de l'intervention de l'ADAPMI dans cette magnifique commune. L'association à travers ces membres en France comme au Burkina Faso.
D2542 Mis en ligne le 27-09-2015 par l'administrateur du site

Bilan des activités du mois d'octobre 2015

Dans le cadre de la mise en œuvre du plan d\'action 2015, l\'ADAPMI Burkina Faso a élaboré un programme pour le mois d\'octobre 2015 dans lequel les activités ont concerné spécifiquement vingt cinq (25) causeries éducatives, des références et la vente de produits contraceptifs dont cinq (5) par site (secteur 12, secteur 14, Zagtouli et Zongo). Bilan des activités réalisées - Concernant les causeries éducatives sur le paludisme, 537 personnes dont 437 femmes ont été sensibilisées et 32 cas suspects ont été référées vers les formations sanitaires pour consultations et soins; - Concernant la distribution à base communautaire de produits non prescriptibles, 334 condoms masculins ont été distribués à 66 hommes et 16 pilules microgynons à 16 femmes qui se sont réapprovisionnées; - Concernant les références vers les CSPS, 1 femme a été référée pour Consultation Pré-natale (CPN) Difficultés rencontrés : Aucune difficulté n\'a été observée au cours de la mise en œuvre des activités. Suggestions et recommandations : - Conclusion : Les activités programmées pour ce mois d\'octobre ont été toutes réalisées avec une participation satisfaisante des populations, notamment des femmes. Les activités se poursuivent et un bilan sera fait pour le mois de novembre 2015. http://static.blog4ever.com/2013/08/747606/artfichier_747606_5180481_201510104648720.jpg?1447274114
D2541 Mis en ligne le 23-09-2015 par l'administrateur du site

Nos activités

Agendasso

Nous n'avons pas d'agendasso pour le moment. Revenez plus tard...



Appel à projet

Nous n'avons pas d'appel à projets pour le moment. Revenez plus tard...



Loto

Nous n'avons pas de loto pour le moment. Revenez plus tard...

Notre portfolio

Cliquez sur les photos pour démarrer le diaporama

Adapmi burkina faso et france

Présentation

Il s'agit pour l'association de 2015 à 2017 d'orienter ses activités sur différents services à la personne (services à la famille, services aux personnes dépendantes, services de la vie quotidienne),

En savoir plus

  • Adresse : Rue louise michelle
  • Ville & Code postal : Limoges 87000
  • Département : Haute vienne
  • Nombre de bénévoles : 2
  • Nombre de salariés : 0
  • Association subventionnée : non
  • Rubrique : Action sociale - Action humanitaire
  • Inscrite dans l'annuaire depuis le 12-08-2015
  • Pas de site Internet extérieur à celui-ci




Nous faire un don

Nous lancerons un appel aux dons très prochainement. Merci de revenir plus tard.

Notre pétition