Pour que les petites associations ne comptent plus pour des prunes

Pétition déposée le 16-06-2016


A qui s'adresse cette pétition

Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports et de la vie associative

Ce que j'attends du destinataire

Une prise en compte réelle des spécificités de la petite association de proximité


Présentation de la situation

Souvenez-vous, nous avons eu droit aux pigeons. Ensuite, les dindons sont venus nous mobiliser pour défendre le secteur du service aux particuliers. Puis les bonnets rouges, noirs et arc en ciel...

Et si l'année 2015 devenait l’année des prunes ?

Pour que les petites associations ne comptent pas pour des prunesPourquoi les prunes ? En référence à ces centaines de milliers de petites associations qui contribuent ici et maintenant au maintien du lien social, mais qui dans le paysage socio politique, comptent pour des prunes. Pour ne pas compter pour des prunes, nos associations de proximité doivent réagir et rompre leur isolement. A côté des associations gestionnaires et partenaires des pouvoirs publics, les associations reposant exclusivement sur le bénévolat tiennent une place irremplaçable dans le paysage associatif français au plus près des populations.

Partout en France, des petites structures associatives, animées par des bénévoles résolus, œuvrent sur le terrain au service de l’intérêt général et de la cohésion sociale, souvent dans des conditions difficiles, sans attention des pouvoirs publics, sans soutien, ni représentation des organismes officiels.

Les dirigeants de ces associations de proximité ont vu passer les ministres, ils ont écouté les sempiternelles célébrations du bénévolat et mesuré les lents progrès de la panoplie des hochets législatifs. Dans les faits, bien peu d’acteurs sont concernés et il s’agit le plus souvent d’effets d’annonce.

Qu'est-ce qu'une petite association de proximité ?

1. Bénévole(s) & débrouillard(s) Votre association est portée par les seules forces de bénévoles ; il lui est impossible d’envisager d’embaucher un salarié et elle a appris à se débrouiller par elle-même.

2. Pas de subventions ! Votre association tire l’essentiel de ses recettes des versements des membres ; elle ne bénéficie d’aucune subvention.

3. Un rayonnement concentré. Votre association œuvre dans un contexte hyper-local, au profit d’un groupe restreint de personnes ; l'essentiel de son utilité sociale repose sur le savoir-faire et le faire-ensemble. Il lui manque le faire-savoir.

4. Plutôt isolée... Votre association est plutôt isolée, comme vous d’ailleurs en tant que dirigeant ; votre structure ne participe à aucun groupement, ne relève d’aucune fédération. Du fait de sa taille réduite, il est difficile de nouer des coopérations et d’intéresser des partenaires.

5. Oubliée des pouvoirs publics. En tant que dirigeant bénévole d’une association qui compte pour des prunes, vous accédez difficilement aux dispositifs des organismes officiels ; vous avez souvent l’impression d’assumer vos responsabilités, sans bénéficier de réels soutien de la part des pouvoirs publics. En revanche, vous vous retrouvez à devoir assumer une législation totalement inadaptée à votre situation.

6. Militante & dévouée mais pas revendicative ! En tant que dirigeant bénévole d’une association qui compte pour des prunes, vous n’attendez ni reconnaissance, ni récompense ; vous êtes habitué à fonctionner dans un cadre règlementaire totalement inadapté à votre condition mais ce n’est pas grave : vous vous réalisez plutôt sur le terrain, dans l’altruisme, la fraternité et la convivialité.

Un manifeste en 3 points :

Point 1 : Le refus des solutions descendantes

Les dirigeants bénévoles des associations de proximité ne revendiquent aucun avantage particulier, ni statut spécifique ; ils se sentent tout à fait à l’aise avec le cadre libéral de la loi de 1901. Les associations de proximité fonctionnent gracieusement (ou presque) au profit de la collectivité, en privilégiant l’auto-organisation et les logiques participatives.

Point 2 : La liberté de s'associer

Les associations de proximité utilisent librement leur droit de se regrouper en réseau, de partager des valeurs, des modes d’action au service de l’intérêt général et dans le respect de la loi de 1901.

Point 3 : La reconnaissance de notre contribution

Les associations de proximité demandent à être reconnues dans leur particularisme, notamment leur rayonnement hyper-local. En tant que composante essentielle de la société civile, elles estiment légitime d’être représentées dans les instances du monde associatif.





Faire suivre cette pétition sur les réseaux sociaux

Signer la pétition

Pour signer cette pétition et nous soutenir, rien de plus simple : cliquez ci-dessous et remplissez le petit formulaire. Cela vous prendra moins d'une minute. Merci de votre soutien.

 

 

 

142 signatures obtenues
200 signatures nécessaires

Le sondage du mois

Votre association possède-t-elle un règlement intérieur ?

 Oui  Non









Une prise en compte reelle des specificites de la petite association de proximite
association, vieassociative, benevolat, FinPart
Pour que les petites associations ne comptent plus pour des prunes - [©La maison des Pétitions]
Pour toutes les associations : [©La maison des Pétitions sur Internet]