LettrAsso

Abonnez-vous

L'abonnement payant à LettrAsso vous permet de lire les articles réservés, dans un environnement protégé et sans publicité. Il propose également une veille juridique complète qui repose sur l'analyse des projets ou lois qui concernent le secteur associatif ainsi que la dernière jurisprudence.

Choisissez l'abonnement qui vous convient le

10 3 mois et 10 euros pour découvrir

L'abonnement Lettrasso 10 vous permet, pour 10 euros TTC, de bénéficier de 3 mois d'abonnement pour tous les articles en cours pendant cette période dans un environnement protégé et sans publicité. Il propose également une veille juridique ainsi que la dernière jurisprudence. Vous aurez ainsi accès à une information associative complète et hebdomadaire pendant 3 mois.
Depuis 1999 au service des associations

20 6 mois et 20 euros pour s'organiser

L'abonnement Lettrasso 20 vous permet, pour 20 euros TTC, de bénéficier de 6 mois d'abonnement pour tous les articles en cours pendant cette période dans un environnement protégé et sans publicité. Il propose également une veille juridique ainsi que la dernière jurisprudence. Vous aurez ainsi accès à une information associative complète et hebdomadaire pendant 6 mois.
Depuis 1999 au service des associations

40 12 mois et 40 euros pour tout savoir

L'abonnement payant à Lettrasso 40 vous permet de lire la totalité des articles réservés depuis 2002, dans un environnement protégé et sans publicité. Il propose également une veille juridique ainsi que la dernière jurisprudence. Vous aurez ainsi accès à une information associative complète et hebdomadaire pendant 12 mois..
Depuis 1999 au service des associations

Comparaison n'est pas raison

  Commander
10
Commander
20
Commander
40
Recevoir Lettrasso
Lire les articles non réservés
Accès à 3 mois d'articles réservés
Accès à 6 mois d'articles réservés
Accès à tous les articles réservés
Commenter les articles
Veille juridique
No pub (pas de publicité)
Mise en favoris des articles
Impression des articles
Voter pour les articles réservés
Alerte à chaque nouvelle parution
  Commander
10
Commander
20
Commander
40

Votre espace client en images

Cet espace est compatible smartphone et tablette

Cliquez sur les images ci-dessous

Conditions générales de vente de LettrAsso

La veille juridique

Vous recevez, en temps réel, une veille juridique complète, aussi bien pour les nouvelles lois et les décrets récents que pour les projets législatifs en cours.

No pub (pas de publicité)

Vous bénéficiez d'un espace privé libre de toute publicité, ce qui vous garanti le chargement rapide de vos articles et ce quelque soit la plateforme que vous utilisez.

Mise en favoris des articles

Vous pouvez mettre vos articles préférés en favoris afin de les retrouver très facilement.

Impression des articles

Vous pouvez imprimer vos articles préférés dans une configuration spéciale qui retire tout le formatage HTML

Alerte à chaque nouvelle parution

Vous êtes prévenu(e) par email à chaque nouvelle parution entre deux Lettrasso

Commenter les articles

Seul l'abonnement 40 vous permet de commenter tous les articles que vous souhaitez.

Confidentialité de vos données

Conformément à la loi Informatique et libertés vous disposez d'un droit d'accès aux données qui vous concernent, ainsi qu'un droit de modification ou de suppression de celles-ci (Art 34 à 38 de la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978). Pour exercer ce droit, il vous suffit de nous écrire à partir du bouton contact sur le site. Les informations qui vous concernent sont destinées uniquement au traitement de votre abonnement. Votre email ne sera jamais ni vendu ni échangé.

Paiement sécurisé

Le tarif d’abonnement est indiqué en euros, toutes taxes comprises. Vous pouvez régler en toute sécurité par carte bancaire. Le paiement s'effectue via notre partenaire bancaire Hipay sur serveurs sécurisés via le protocole TLS 1.2 DigiCert SHA2 3Dsecure (1) Toutes les informations transmises sont cryptées et nous n'avons jamais accès à vos données bancaires.
(1) 3Dsecure est un protocole sécurisé de paiement sur Internet. Selon votre banque, vous devrez sans doute saisir, en plus du numéro de votre carte bancaire, de sa date d'expiration et de son code de sécurité, un code dynamique à usage unique qui vous sera envoyé par votre banque avec un SMS.

Identification sur votre espace client

Lors de la souscription de votre premier abonnement après avoir inscrit vos coordonnées, il vous sera demandé de créer un mot de passe. Il vous permettra de vous connecter à votre espace privé avec l'aide de votre adresse email en tant que pseudo.

Renouvellement ou résiliation

Le renouvellement ou la résiliation de votre abonnement ne peut se faire qu'à partir du dernier mois avant la date d'échéance. Un email de rappel vous sera envoyé durant cette période. Pour le renouvellement, vous devrez le faire au sein de votre espace privé, via le formulaire de paiement prévu à cet effet. La résiliation s'effectue en cliquant simplement sur le lien situé dans l'email de relance. Cela supprimera toutes vos données et fermera définitivement votre espace client.

Foire aux questions

Pour profiter de votre abonnement, vous devez pouvoir vous connecter à votre espace client, avec votre email et le mot de passe que vous avez créé lors de votre inscription. Si la connexion s'avère impossible, sachez que cela ne provient pas du service. En cas de panne, un message vous préviendrait d'une connexion impossible. Cela ne peut donc provenir que d'une erreur de saisie, d'une erreur de mot de passe ou tout simplement que votre navigateur n'accepte pas les cookies. Dans ce dernier cas, il faut modifier le réglage afin que les cookies soient bien gérés.

Un conseil pour une connexion réussie : vérifiez toujours la casse (majuscules ou minuscules) de votre mot de passe, 97% des connexions échouées proviennent de cette erreur.

Nous stockons les mots de passe en mode crypté sur le site, par souci de confidentialité. Nous ne pouvons donc pas vous le fournir de nouveau. Pour recevoir votre mot de passe si vous l'avez oublié, cliquez sur ce lien :

Il arrive souvent que des emails atterrissent dans les courriers indésirables de votre messagerie, même si ce n'était pas le cas la veille, et cela sans raison particulière. Nous n'avons malheureusement pas la main sur les paramétrages des services de messagerie.

Pour vous en assurer, vérifiez le dossier "Courrier indésirable" ou "spam" de votre messagerie. Vous pouvez aussi vous connecter directement à votre espace privé et effectuer le renouvellement via le formulaire prévu à cet effet.

Pour être certain de recevoir nos emails, ajoutez le mail admin@loi1901.com à votre carnet d'adresse afin de nous identifier comme un expéditeur reconnu par votre logiciel de messagerie.

Selon les messageries, les liens situés au sein d'un email peuvent ne pas fonctionner. Pour sortir de cette situation, veuillez effectuer un clic droit sur le lien et choisir "Ouvrir dans le navigateur". Cela fonctionnera sans problème.

Il arrive fréquemment que Lettrasso atterrisse dans les courriers indésirables de votre messagerie, même si ce n'était pas le cas la veille, et cela sans raison particulière. Nous n'avons malheureusement pas la main sur les paramétrages des services de messagerie. Pour vous en assurer, vérifiez le dossier "Courrier indésirable" ou "spam" de votre messagerie.

Si le problème ne vient pas de là et que votre adresse email est toujours abonnée, nous ne pouvons que vous conseiller de consulter les archives de Lettrasso. Nous envoyons la lettre chaque mardi, elle est donc archivée en même temps.

Pour être certain de recevoir Lettrasso, ajoutez le mail lettrasso@loi1901.com à votre carnet d'adresse afin de nous identifier comme un expéditeur reconnu par votre logiciel de messagerie.

L'abonnement à Lettrasso est toujours gratuit, il n'y a aucun changement avec l'arrivée de LettrAsso . Simplement, certains articles ne seront pas accessibles à la lecture et la veille juridique est maintenant réservée aux abonnés de LettrAsso .



Pour être certain de recevoir Lettrasso, ajoutez le mail lettrasso@loi1901.com à votre carnet d'adresse afin de nous identifier comme un expéditeur reconnu par votre logiciel de messagerie.

Rien de plus facile, il vous suffit de cliquer sur le lien ci-dessous :

Tout d'abord, nous vous remercions de votre intention. L'abonnement à LettrAsso ne peut se faire qu'à titre individuel. Vous pouvez donc abonner le président de cette association ou n'importe quel autre membre, mais pas l'association elle-même.

Du 01-10-2002 au 14-04-2015, tous les articles de Lettrasso étaient en accès gratuit. Au fil des ans, le travail que représente la sortie d'une Lettrasso est devenu de plus en plus "professionnel", et nos journalistes aussi. Le bénévolat a cédé la place au salariat. Juste évolution quand il s'agit de conserver une équipe qui est là depuis la première lettre.

Oui, mais comment financer ?

Nous avons, à partir de 2013, incité les lecteurs à cliquer sur des publicités. Nous pensions, naïvement, que si chaque abonné faisait un petit clic, cela pouvait permettre de boucler les salaires. Hélas, le nombre de clics s'est avéré inversement proportionnel au nombre de lecteurs... L'abonnement s'est donc imposé naturellement. Là encore, nous nous sommes trompés sur nos lecteurs. Nous nous attendions à un raz-de-marée de désinscriptions et à recevoir une volée de bois vert. L'abonnement est un très grand succès et l'évolution des inscriptions n'a pas cessé.

Voici un email d'un de nos lecteurs, que nous jugeons très représentatif, reçu le 24-04-2015 :
"Je comprends votre choix [passer à l'abonnement NLDR] mais il implique que je ne pourrais donc plus lire votre News. Certes 40 euros par an, ce n'est pas grand chose mais mis bout à bout, avec les autres dépenses, ce n'est jouable ni personnellement, ni par l'association que je représente qui se bat sans subvention pour financer ses activités et conserver ses salariés.

J'avoue que si j'avais des publicités pour financer mon fonctionnement, je prendrai car nos salariés sont des personnes extraordinaires, nos partenaires également et ceux qui dénoncent l'utilisation des pub sont également souvent les premiers à dénoncer les abonnements payants, ou ne jouent pas le jeu.

Je ne choisirai pas n'importe quelle pub bien entendu mais je trouve que vous aviez trouvé un bon équilibre. En plus, étant miraculeusement totalement hermétique aux messages de la pub, je suis totalement incapable de dire quelles publicités étaient diffusées !!! J'espère que l'expérience fonctionnera. Merci en tout cas pour la qualité des articles.
"

Si tous nos lecteurs ressemblent à celui-ci, nous sommes très heureux de faire notre métier à vos côtés.

Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Le toilettage du régime des entrepreneurs de spectacles vivants : les nouvelles règles

La loi ESSOC (1), dite loi du droit à l'erreur, du mois d'août 2018 prévoyait la réforme actuelle. C'est l'article 63 qui instaurait une gestion par ordonnances du droit des

La mise en sommeil d'une association : vers une dissolution automatique ?

La décision de mettre une association en sommeil peut intervenir alors que la poursuite de l'activité semble impossible dans l'immédiat. La raréfaction des bénévoles, le manque de

Les maires et les associations s'inquiètent des prochaines municipales ?

De très nombreux maires se demandent pourquoi ils n'ont pas reçu, officiellement, les dates des prochaines élections municipales. Certes, le site Service Public les a publiées

Quelles associations sportives relèvent de la convention collective nationale du sport ?

La Convention collective nationale du sport a été publiée le 07 juillet 2005 et étendue par l'arrêté 2511 du 21 novembre 2006. Bien sûr, le code NAF devrait permettre d'identifier

Le point sur le Revenu Universel d'Activité

Suite à notre article "Le revenu universel d'activité ou comment rendre illégitime un concept" (1), de nombreuses associations nous ont demandé de faire le point sur l'avancée de

Les menaces qui pèsent sur les centres sociaux associatifs

Ils sont implantés au coeur des quartiers, dans les villes et en milieu rural. Bien souvent derniers vestiges d'un maillage autrefois très important, les centres sociaux sont des

Le point sur le dispositif Territoire zéro chômeur de longue durée

Le dispositif Territoire zéro chômeur de longue durée a été porté dans sa phase de démarrage par ATD Quart Monde en partenariat avec le Secours catholique, Emmaüs France, Le Pacte

Associations : comment bien préparer l'arrivée du nouveau plan comptable ?

Nous avons écrit plusieurs articles sur le sujet (1). Nous allons, dans celui-ci, vous expliquer comment vous préparer à la mise en place de ce nouveau règlement comptable. Il

Les Associations Intermédiaires sont soumises aux mêmes règles que les autres

Les Associations Intermédiaires sont des structures d'insertion par l'activité économique dont la mise en place date de 1987. Une association intermédiaire est conventionnée par

Que se passe-t-il avec l'Office National des Forêts ?

De très nombreuses associations de défense de l'environnement ou de groupements forestiers ou même d'organisations syndicales des personnels de l'ONF se mobilisent depuis de longs

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

La grande Histoire dans une petite Courtine

Dans toutes les guerres il y a des histoires incroyables. En ce mois d'août 2019, il nous a semblé utile de vous raconter l'une des aventures les plus extraordinaires de la

Steve est mort

Depuis plus d'un mois fleurissaient sur les murs de la ville de Nantes 3 mots accolés : OùEstSteve. Il en était de même sur les réseaux sociaux et sur les pancartes des

Alicem : il ne faut plus se voiler la face

Alicem, quel joli nom qui cache une réalité moins prosaïque puisque ce sigle veut dire : "Authentification en ligne certifiée sur mobile". En d'autres termes, il s'agit d'une

Le CETA : la mondialisation débridée

Le CETA, est l'accord commercial global signé entre le Canada et l'Union Européenne, et qui en anglais se traduit par Canada-EU Trade Agreement. Négocié en douce depuis 2009, il a

Le Guide de défense du journaliste

J'arrive à un âge, qui sans être déjà canonique, me permet d'avoir le recul nécessaire sur la société française. J'ai vu passé quelques présidents, quelques partis politiques et

CyberHaine : un étrange projet de loi

De très nombreuses associations dont La Quadrature du Net et même le Conseil national du numérique (CNNum) s'inquiètent de la dangereuse dérive que porte en elle la proposition de

La défaite de la musique

La fête de la musique est née le 21 juin 1982, jour symbolique du solstice d'été, le plus long de l'année dans l'hémisphère Nord. Maurice Fleuret, directeur de la musique et de la

Vente des Aéroports de Paris : comme un avion sans aile

De très nombreuses associations nous ont demandé de nous prononcer sur la proposition de loi référendaire intitulée : "Proposition de loi visant à affirmer le caractère de service

Elles ferment sans crier gare

Au début, parce qu'il y a toujours un début à tout, les trains ne s'arrêtent presque plus. Un au petit matin, parfois encore un à midi et puis celui du soir. Difficile alors d'y

Les lapsus des femmes et des hommes politiques

En ce printemps étrangement agité, il est peut-être temps de faire une pause en se penchant sur les lapsus de nos politiques. Le mot d'abord, qui nous vient du latin Labor qui

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Préconiser l'entrepreneuriat associatif : est-ce bien raisonnable ?

Depuis bien des années, notamment sous l'influence de la Fonda et autres "think tank" libéraux, on sent bien que le modèle associatif dérange. Cette vieille dame de 118 ans

L'affaire des faux steaks hachés donne le vertige aux associations

La majorité LREM vient de ratifier le CETA (1) en nous promettant des contrôles tellement sévères que la population n'aura pas à craindre d'ingérer, dans les produits canadiens,

Les associations de taille intermédiaire pourraient disparaître en France

Nous annoncions un plan social de 40 000 emplois dans le secteur associatif dès 2014 (1). Et c'est peu dire que les sourires condescendants ont fusé autour de nous. Nous avons été

Comment lutter contre la déshumanisation des services publics ?

Le Défenseur des droits, Jacques Toubon, a souligné dans son rapport annuel (1) un fait étonnant : sur 140 000 réclamations reçues, 94 % portaient sur la relation des usagers avec

La bonne image des associations auprès des Français

On s'en doutait et les remontées de terrain nous assuraient d'une large adhésion. Mais le lire dans les résultats d'un grand sondage (1) fait du bien. Oui, les Français ont une

Service National Universel : premiers pas et premiers doutes

Dès l'année 2018, de très nombreuses organisations de jeunesse (Fage, Unef, JOC, Animafac, etc.) (1) ont pris position contre le Service National Universel (SNU). Pour ces

Lutte contre l'illettrisme : une urgence absolue dans une société de plus en plus numérique

De l'illettrisme, qui est l'incapacité pour un individu de déchiffrer un texte simple, à l'illectronisme qui désigne les personnes qui sont dans l'incapacité d'utiliser les outils

Quand les assemblées générales deviennent généreuses

Depuis 2009, le site HelloAsso s'est imposé peu à peu dans le paysage associatif français. De la gestion des billetteries à celles des adhésions en passant par le financement

En route vers un coopérativisme de plateforme ?

Comment répondre à la déshumanisation de nos échanges ? Comment contrer les visions destructrices de l'avenir ? Comment échapper au "tous contre tous" pour le profit de quelques

Le Haut-commissaire à l'ESS qui n'aime pas les associations

Il y a visiblement une constante avec les membres de ce gouvernement. Ils n'aiment pas celles et ceux qui osent résister. C'est actuellement le cas avec les enseignants qui ont

Découvrir 10 autres articles