Rédaction en cours ...

La comptabilité d'engagement d'une association

La comptabilité d'engagement d'une association

Une comptabilité d'engagement (dite aussi à partie double) repose sur le principe " créances acquises et dettes certaines ". Les opérations (recettes et dépenses) sont prises en compte dès qu'elles sont certaines dans leur principe et déterminée dans leur montant, et cela même si elles ne sont pas encore payées.

Elles sont ainsi enregistrées quelle que soit la date des encaissements ou décaissements correspondants. Par exemple, une vente réalisée le 31 mars devra être enregistrée en comptabilité dès cette date même si l'encaissement des sommes dues intervient 2 mois plus tard.

Les particularités d'une comptabilité d'engagement

La comptabilité d'engagement est adoptée par les associations en fonction du volume des recettes et dépenses, de la capacité juridique (association RUP, fondation...), de l'importance du budget, du montant des subventions des collectivités territoriales, de l'existence d'activités lucratives prépondérantes, de l'assujettissement à la TVA et au paiement de l'impôt sur les sociétés. Ici la comptabilisation se calque sur la réalité juridique des opérations financières.

On enregistre les charges et les produits à la date où on les constate

Par exemple :
  • A réception de la lettre signifiant l'attribution de subventions
  • A réception de la facture de téléphone
  • Au moment de l'envoi des appels de cotisations aux membres
C'est une technique comptable consistant à enregistrer chaque opérations de deux manières :
  • une fois au crédit d'un compte
  • une autre fois au débit d'un autre compte

La comptabilité d'engagement d'une association