Publicité

26 000 associations touchent les trois quarts des subventions publiques

09-04-2013  LIBRE
Viviane Tchernonog, chercheur au CNRS au Centre d’Economie de la Sorbonne est reconnue sur le plan national comme un expert incontournable du monde associatif. Elle vient de terminer son étude sur l'état du monde associatif. Les résultats ne sont pas encore publiés, mais elle vient d'accorder une interview à l'institut ISBL CONSULTANTS.

En voici les grandes lignes : bilan assez édifiant sur l'état financier du secteur associatif.

A la question, comment les financements publics ont-ils évolué dans les dernières années, Viviane Tchernonog estime que : "Dans les six dernières années, ce sont les seuls conseils généraux qui ont porté le financement public, les autres collectivités - y compris désormais les communes – voient baisser leur poids relatif dans le financement global du secteur associatif. Au total, le développement du secteur associatif, qui s’est poursuivi malgré la crise jusqu’en 2010 a été porté par le financement privé, et en particulier par la participation des usagers au service rendu."

A la question : Peut-on en conclure que les subventions publiques constituent encore un poids important dans le financement du secteur associatif, Viviane Tchernonog répond que "Si le poids des subventions publiques demeure effectivement encore important dans le budget cumulé du secteur associatif, il faut être attentif à la manière dont les subventions publiques sont réparties entre les associations.

- 60% des subventions publiques sont inférieures à 200 euros,
- 72% des associations se répartissent 2% des subventions publiques.
"

En réalité précise Viviane Tchernonog, "les trois quarts des subventions publiques sont très concentrées dans quelque 26 000 associations qui gèrent de très gros budgets et qui sont le plus souvent délégataires de missions de services publics".

L'enquête semble préciser le rôle de ces associations qui "se développe notamment sous l’effet d’une tendance à l’externalisation d’un certain nombre de missions de services publics locaux dans un cadre associatif, et le financement y est souvent assuré par une subvention publique très importante qui couvre la plus grande part des dépenses de l’association".

L’enquête montre que ce sont les associations de taille moyenne qui connaissent les plus grandes difficultés en matière de financement. Les raisons avancées semblent être le recours à l’emploi de professionnels salariés pour assurer au niveau local des services auprès de publics en difficultés.

Dans l'incapacité matérielle de participer à des appels d’offres et donc de bénéficier de commandes publiques, ces associations "souffrent des difficultés d’accès aux ressources publiques et aux subventions publiques" ressources pourtant indispensables pour des "associations qui doivent assurer les dépenses liées au bénévolat" et qu'elles sont bien souvent les seules à mettre "en place des projets associatifs qui ont un fort contenu."

En savoir plus
Lire toute l'interview sur le site de l'institut ISBL CONSULTANTS

Publicité

Nos reportages photo de l'été

Les photographies proposées proviennent des reportages publiés dans les 8 Lettrasso de l'été. Elles sont sélectionnées de façon aléatoire.

Un article aléatoire

Pour découvrir nos articles sans vraiment chercher, pour vous laisser aller dans cette masse d'informations, voici un mode de lecture aléatoire pour voyager dans nos 2219 articles

Publicité

Une brève aléatoire

Pour découvrir nos brèves sans vraiment chercher, pour vous laisser aller dans cette masse d'informations juridiques et sociales, voici un mode de lecture aléatoire pour voyager dans nos 440 brèves.

Loi1901 est sur Google+

Quizz associatif en 30 questions

De la plus facile à la très compliquée, 30 questions pour vous rafraîchir la mémoire ou, parfois, vous faire découvrir la "réalité juridique" des associations qui n'est pas toujours aussi simple qu'on pourrait le croire. Bonne chance !

Vous tentez un Quizz ?

Loi1901 est sur Twitter

Formation comptable

Bénévole ou professionnel débutant, vous venez de prendre la direction d'une association, bravo ! La maîtrise de la gestion, notamment vis-à-vis des collectivités qui vous subventionnent, est l'une des clés de votre progression.

Nous allons essayer, au fil des pages, de vous expliquer en termes simples ce qu'est la comptabilité d'une association.

  • Comment tenir sa comptabilité ?
  • Les règles générales à connaître ?
  • Comment bien débuter sa comptabilité ?
  • La comptabilité de trésorerie
  • La comptabilité d'engagement

Je commence

Publicité


Lettrasso

Inscrivez-vous et rejoignez les 88 198 abonnés à Lettrasso : la lettre des informations associatives. Créée en 2002, elle offre chaque mardi, gratuitement, l'information indispensable à tous ceux qui, responsables ou sympathisants, font du secteur associatif ce qu'il est.

Abonnez-vous


Les 20 articles les plus lus

Les 20 brèves les plus lues











Nuage de mots

Parfois des mots doux, rarement de mots tendres, beaucoup de mots tendus qui sentent le manque de temps et l'obligation de résultats... Ce sont vos mots clés de la journée. On ne peut tous les mettre, on sélectionne, on fait le trie, on repère, on s'amuse parfois, on admire souvent, on supprime beaucoup...

Pour découvrir ce qu'ils cachent, tous ces mots de couleur, vous pouvez cliquer sur un lien par hasard et suivre ainsi la trace de nos visiteurs anonymes et pourtant si proches...

#Créer une association #Le bureau #La règle des 4 P #Statuts #Assemblée Générale #Concurrence #Guide URSSAF #Bénévolat #Barème #Litiges #Conventions #Fiscalité #Financements #Comptabilité #Biobanque #Ressource #Subvention #Salarié #Liquidation judiciaire #Volontariat #Contrats #Collectivité #Dissolution #Service civique


Le sondage du mois

Votre association a-t-elle déjà fait une procédure de rescrit fiscal

 Oui  Non


t>

Loi1901 vous est utile...

... alors cliquez sur une pub en partant. C'est une façon d'apprécier ce que nous vous proposons.

D'avance merci !

Ou bien... abonnez-vous !

Accédez à l'édition abonnés et découvrez en priorité notre veille juridique et sociale sur Web, iPhone, iPad, Android, etc   Abonnez-vous