La fnars victime de la langue de bois !

14-09-2010  LIBRE
On peut s'interroger sur la signification réelle de certaines expressions que nous employons parfois à contresens... Mais, la langue de bois ne souffre d'aucun malentendu. Langage figé, coupé de la réalité, et qui véhicule, de manière artificielle, un message intentionnellement truqué, telle est la définition du dictionnaire. Ce langage est un outil qui confirme parfaitement cette réponse généralement attribué à Talleyrand : la parole a été donnée à l'homme pour cacher sa pensée.

L'utilité de l'action de la Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale (FNARS) n'est plus à démontrer. Cette structure qui regroupe 30 associations gérant 40 établissements oeuvrant en faveur des publics en exclusion, dans les domaines de l'urgence, de l'hébergement, du logement, de l'insertion par l'activité économique (IAE) et de la formation professionnelle est unique en France.

Les services déconcentrés de l'État, en région Franche-Comté, ont récemment informé les responsables de l'association que la dotation régionale limitative aux frais de fonctionnement des CHRS 2010 subit une réduction de 5,24 % par rapport à 2009 et que pour l'enveloppe régionale sur le programme n° 177, la baisse est de 13,9 %.

Le déblocage de fonds supplémentaires pour ce secteur a été annoncé le 19 mai 2010 et les structures touchées par les baisses initiales attendent avec impatience ce déblocage.

M. Damien Meslot (député UMP - Territoire-de-Belfort) demande à M. le secrétaire d'État chargé du logement et de l'urbanisme de bien vouloir tout mettre en oeuvre pour que la FNARS obtienne rapidement les crédits nécessaires à son bon fonctionnement.

Réponse du ministère publiée au JO le 07/09/2010
Depuis 2007, un effort particulier a été entrepris pour améliorer les capacités d'accueil et les conditions d'hébergement des personnes sans domicile :
- places d'hébergement en plus grand nombre, restructurées et pérennisées,
- développement du logement adapté aux besoins des personnes en grande difficulté sociale.

À la suite du lancement du chantier national prioritaire 2008-2012 pour les personnes sans abri ou mal logées, le secteur de l'hébergement a bénéficié d'une évolution très favorable.

Ainsi, le budget consacré à la prévention de la précarité et de l'exclusion a franchi le cap du milliard en loi de finances 2010 : 1,100 milliard dont plus de 990 MEUR dédiés au financement des structures d'accueil, d'hébergement et de logement adapté pour les personnes sans abri.

À cet effort s'est ajouté, en cours d'année, un abondement en gestion de 110 MEUR dont plus de 96 millions permettront un renforcement de l'hébergement et du logement adapté.

Dans ce cadre, les crédits des centres d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) sont en forte évolution en 2010 avec 39 millions supplémentaires par rapport à 2009, permettant près de financer près de 39 500 places en CHRS.

En savoir plus
Nous avons beau lire et relire encore cette réponse gouvernementale, nous ne voyons nulle trace d'une amélioration éventuelle de la situation financière actuelle de la Fnars par le versement rapide des subventions promises. Si vous comprennez ce texte mieux que nous, écrivez-nous vite, la FNARS attend...



Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique

Please enable / Bitte aktiviere JavaScript!
Veuillez activer / Por favor activa el Javascript! [ ? ]