Les Banques coopératives : du pire au meilleur pour l'Economie sociale !

20-01-2009 ACTUASSO LIBRE
Comprendre pourquoi quatre grandes banques historiques françaises, structurées sur une base coopérative (Banques Populaires, Caisse d'Epargne, Crédit Agricole, Crédit Mutuel) et qui ensemble ont une part majoritaire du marché de la banque de détail, se sont laissées entraîner dans la tourmente financière mondiale.

Les banques coopératives se sont trop comportées, ces années dernières, comme les banques du secteur privé lucratif. Elles ne sont donc pas épargnées par la crise.

Mais, par cette gestion aberrante, elles ont porté un coup à l'ensemble de l'économie sociale et solidaire, aux coopératives de production et de consommation, aux mutuelles d'assurance et de santé, aux associations marchandes et non marchandes, associations employeurs ou non.

Comment ces banques ont-elles pu prendre des risques insensés de plusieurs milliards d'euros :
- exposition aux titres toxiques issus des subprimes,
- à la faillite d'une autre banque (Lehmann Brothers),
- aux dérapages internes (pertes de trading),
- aux escroqueries (Madoff),
- à la chute vertigineuse d'actions cotées en bourse.

Des milliards d'euros partis en fumée ou susceptibles de l'être ! Les banques coopératives ou mutualistes n'appartiendraient-elles pas au monde de l'économie sociale et solidaire ?



Depuis 1999 au service des associations

Inscrivez votre association dans l'Intranet et rejoignez les 29 059 associations inscrites

L'annuaire des 29 059 associations inscrites dans l'Intranet du site

Pour déposer gratuitement vos offres d'emploi ou bien les consulter

L'annuaire BlogAsso : 260 sites internet sélectionnés

Présentation de toutes les subventions allouées par l'Etat aux associations

Please enable / Bitte aktiviere JavaScript!
Veuillez activer / Por favor activa el Javascript! [ ? ]