13-01-2009   LIBRE

Accord de reconnaissance des diplômes de l'enseignement supérieur signé avec le Vatican

Comment vous dire cela sans verser dans une antireligiosité primaire ? Lorsque nous avons reçu cette information, nous nous sommes d'abord pincés afin déviter toute illusion d'optique dûe au manque de sommeil chronique chez les journalistes de Lettrasso. Ensuite, tout naturellement, nous avons cherché à étoffer cette information. Et c'est là que la surprise est devenue un trouble... Rien ou presque sur le net, dans la presse et bien sûr à la télévision.

Et pourtant, c'est du lourd, comme dirait le chanteur Abd al Malik...

Voici l'info :
Le jeudi 18 décembre, dans le grand salon du quai d'Orsay, a été signé un accord de reconnaissance des diplômes de l'enseignement supérieur entre Bernard Kouchner, ministre des affaires étrangères, et Mgr Mamberti, secrétaire pour les relations du Saint-Siège avec les Etats.

Le ministère des Affaires étrangères a publié un simple communiqué technique précisant que "cet accord a pour objet de reconnaître la valeur des grades et des diplômes canoniques (théologie, philosophie, droit canonique) ou profanes (toutes les autres disciplines dont le baccalauréat, la licence et le doctorat conférés par les facultés à la suite d'examens et actes publics) délivrés par les établissements d'enseignement supérieur catholiques reconnus par le Saint-Siège et ainsi de faciliter les différents cursus universitaires".

Cet accord qualifié d'historique (et il l'est) par le journal La Croix appel plusieurs questions :

1. On ne savait pas que le ministre des Affaires Etrangères avait pour compétence de gérer aussi l'enseignement supérieur et en particulier la nature des diplômes délivrés.

2. La collation des grades (c'est ainsi que l'on nomme la reconnaissance des diplômes) est, depuis Jules Ferry, un droit conféré à l'Etat qui a le monopole des titres universitaires. C'est un acquis que la République française n'a jamais remis en cause jusqu'ici.

3. On peine à croire que cet accord n'a pas reçu l'aval du chef de l'Etat, qui lors de son discours de Latran avait alors mis l'accent sur les "racines chrétiennes de l'Europe" et appelé à une "laïcité positive" contre une "laïcité épuisée" menacée par le "fanatisme" et que "la République répugne encore à reconnaître la valeur des diplômes délivrés dans les établissements d' enseignement supérieur catholique alors que la convention de Bologne(1) le prévoit", et de conclure : "Je pense que cette situation est dommageable pour notre pays".

4. Un Etat étranger (le Vatican par exemple) peut-il désigner des établissements français en capacité de délivrer des diplômes français ?

5. Depuis quand l'Etat peut-il sans aucun débat au parlement ou au Sénat remettre en cause la loi de 1880 et la loi Savary de 1984 ?

Enfin, il faut savoir que les discussions entre le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche, à Paris, et la Congrégation pour l'éducation catholique, à Rome, n'avaient porté que sur les diplômes canoniques, et que la question des disciplines profanes aurait, elle, été introduite lors de la négociation de l'accord entre le Quai d'Orsay et la Secrétairerie d'Etat du Vatican.

Vraiment très étonnant, non ?

En savoir plus
(1) les 9 points principaux de l'accord de Bologne (actualisés à Prague) :
1. Etablir un système lisible et comparable de diplômes
2. Basé sur 2 niveaux (+doctorat)
3. Avec système de crédits et de supplément au diplôme (explicitation du parcours)
4. Promotion de la mobilité des étudiants et des enseignants
5. Promotion d'une coopération européenne en matière d 'évaluation et d 'assurance qualité
6. Développement de diplômes conjoints au plan européen
7. Formation tout au long de la vie
8. Implication des étudiants
9. Attractivité de la zone Europe
L'accord de Bologne et le LMD ou l'origine du processus dit d'harmonisation

L'article : Un silence assourdissant sur un accord historique avec le Vatican

Le Monopole de la collation des grades universitaires - Format PDF

Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller sans transformation dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Accord de reconnaissance des diplômes de l’enseignement supérieur signé avec le Vatican 
Comment vous dire cela sans verser dans une  antireligiosité primaire ? Lorsque nous avons reçu cette information, nous nous sommes d'abord pincés afin déviter toute illusion d'optique dûe au manque de sommeil chronique ...  <a href="https://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=1210" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

D'autres articles de la rubrique :

Alertez les bébés !

Nous empruntons ce titre à une chanson de Jacques Higelin. Une récente enquête menée par une association de consommateurs montre la présence d'une trentaine de conservateurs et substances allergènes dans 27 lingettes et 7 laits de toilette pour bébé. Les résultats indiquent, par ailleurs, la présence de ces molécules dans 94 % des cas. Des allergènes ont été retrouvés en

Lire la suite...

Ce qui attend les associations en 2014

Sans être devin, nous sentons tous que l'année 2014 risque d'être assez difficile à traverser... Chômage qui ne baisse pas, croissance en berne, pauvreté en hausse, les "indicateurs" comme se plaisent à dire les experts patentés sont tous au rouge. Indicateurs qui se retrouvent de plus en plus souvent dans les queues des restos du coeur qui, pour la première fois de son

Lire la suite...
Si les articles suivants ne s'affichent pas, veuillez rafraîchir la page en cliquant sur Rafraîchir la page

Depuis 1999 au service des associations

Inscrivez votre association dans l'Intranet et rejoignez les 29 063 associations inscrites

L'annuaire des 29 063 associations inscrites dans l'Intranet du site

Pour déposer gratuitement vos offres d'emploi ou bien les consulter

L'annuaire BlogAsso : 262 sites internet sélectionnés

Présentation de toutes les subventions allouées par l'Etat aux associations

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]