Nous vous souhaitons une bonne année 2021

Veille en cours


15-01-2013   LIBRE

Le marié était trop belle

De très nombreuses associations nous ont demandé de prendre position sur le mariage pour tous. Nous avons jusqu'à présent refusé pour des raisons de principe. La sphère privée ne nous concerne pas. Et puis soyons juste, il n'y a pas de position à adopter face à ce mariage pour tous.

C'est pour nous simplement une évidence. Si les couples homosexuels souhaitent se marier pour légitimer leur union et assurer une filiation aux enfants adoptés, nous n'y voyons aucun problème. La loi doit être la même pour tous. Un homosexuel paie autant d'impôts qu'un hétérosexuel, il n'y a donc pas à faire de différence sur le reste.

En revanche, ce qui nous gêne, c'est l'utilisation qui est faite par la gauche de ce problème sociétal. Le gouvernement avait la possibilité de faire passer cette loi dès l'été. Les textes étaient prêts et les Français avaient donné une majorité évidente à ce nouveau président. La proposition "ouvrir le droit au mariage et à l'adoption aux couples homosexuels" avait été clairement présentée par le candidat et n'avait soulevé aucune protestation.

Mais le nouveau pouvoir a choisi de repousser le vote de la loi à la fin janvier 2013 en parfaite connaissance de cause. Ce sont les 6 premiers mois d'un pouvoir qui compte. Les socialistes savaient ne pas pouvoir (vouloir ?) mettre en pratique les promesses économiques et sociales du candidat. Garder en réserve la loi du mariage pour tous afin de se racheter une "conduite de gauche" auprès des ses électeurs est un calcul qui laisse beaucoup à désirer sur les véritables intentions de ce nouveau pouvoir...

Car lorsque la gauche n'est plus la gauche, c'est à dire lorsqu'elle a renoncé à toutes les valeurs qui font sa différence avec la droite, la gauche nous fait du sociétal.

Le mariage pour tous est la seule façon que la gauche ait trouvé pour se différencier de la droite. Un bon sujet bien clivant histoire de montrer que les deux approches sont radicalement différentes.

Or, le PS aujourd'hui au pouvoir mène la même politique économique et sociale que l'UMP sous Sarkozy. Pour trouver des différences, il faut chercher beaucoup et se contenter de peu.

Le mariage pour tous est un cache sexe bien pratique pour un gouvernement qui souhaite faire oublier ses renoncements, et encore à la condition de croire que ce dernier ait été obligé de renoncer. On peut aussi très bien imaginer qu'il n'a jamais eu l'intention de tenir la moindre de ses promesses aussi petites fussent-elles. Ce ne serait pas la première fois...

Alors ne nous laissons pas berner par un mariage pour tous qui sous prétexte de clivage n'est rien d'autre que de la poudre aux yeux...

Car dans le même temps, que se passe-t-il en France d'important, rien ?

1. La négociation sur la sécurisation de l'emploi entre partenaires sociaux
Démarrée le 4 octobre 2012, la négociation sur la sécurisation de l'emploi s'est achevée le vendredi 11 janvier sur un projet de texte qui devrait recueillir les signatures de trois syndicats minoritaires : CFDT, CFTC et CGC. Au final, un projet de texte qui propose plus de précarité et plus de liberté pour licencier contre une majoration de 3% de la cotisation d'assurance-chômage des contrats à durée déterminée. On est loin de la "grande négociation" sur l'avenir du travail en France dont les socialistes se vantaient.

2. La menace directe qui pèse sur l'existence du SMIC (voir notre article Le RSA va remplacer le SMIC).

3. L'enterrement de première classe de la fameuse "séparation en deux entités des activités des banques" qui est pourtant une promesse de campagne du candidat Hollande. Le projet de loi qui a été présenté en Conseil des Ministres le 19 décembre 2012 est risible. Alors que tous les économistes s'accordent sur le fait que la crise est l'enfant naturel et donc non reconnu des banques et de leurs jeux de hasard à nos frais, le gouvernement français, sans concertation propose une filialisation microscopique et inutile des opérations dites à risque des banques. Ce projet est donc une règle Volcker (1) ultra-légère, ne concernant qu'une fraction infime de l'activité de la banque (environ 0,5 % d'après un Directeur de BNP-Paribas).

Le projet précise même que la filiale d'investissement peut être une filiale directe de la banque de dépôt, ce qui, en cas de faillite de la première, ne peut qu'imputer automatiquement les fonds propres de la seconde et entraîner sa faillite… (2).

4. La guerre au Mali qui a commencé véritablement depuis le samedi 12 janvier. Guerre visiblement mal préparée qui ne semble pas à ce jour être celle de quelques pauvres soudards à bord de Toyota avec quelques armes. L'ennemi est bien armé contrairement aux attentes des officiers français. Et la résistance s'annonce beaucoup plus difficile à gérer que prévue.

5. La baisse de la rémunération du livret A qui concerne des millions de français. En effet, le taux de rémunération du Livret A va être abaissé à 1,75% au 1er février, contre 2,25% actuellement. L'effet recherché semble être celui de pousser vers les banques et les produits financiers "particuliers", des milliers de français déçus du taux de rémunération. Or, l'épargne du livret A sert essentiellement à la construction de logements sociaux...

6. L'hiver est là, le nombre de places disponibles dans les centres d'hébergement d'urgence n'a pas bougé. Selon le 115, une demande d'hébergement sur deux ne trouve pas de solution. Les fameuses réquisitions ne se feront qu'au compte gouttes. Le choix du gouvernement de s'appuyer sur la loi du 29 juillet 1998 plutôt que sur l'ordonnance du 11 octobre 1945 est une erreur qui risque d'être fatale à de très nombreux SDF. (3)

On continue ?

En savoir plus
(1) La règle Volcker vise à limiter les investissements spéculatifs des banques, considérés comme ayant joué un rôle central dans l'éclatement de la crise financière, et à empêcher les conflits d'intérêts pouvant toucher les banques d'investissement, conseillant à la fois leurs clients et investissant parfois sur leurs fonds propres contre l'intérêt de leurs clients. Paul Volcker, est ex-secrétaire général de la Réserve fédérale américaine.

(2) Les conséquences de ce genre de filialisation sont dramatiques. L'assureur américain AIG, premier assureur mondial (110 Md$ de chiffre d'affaires en 2007, 74 millions de clients dans 130 pays, employant plus de 116 000 salariés), a coulé en 2008 à cause de sa micro-filiale de trading à Londres.

Consulter l'excellent site monadversairecestlafinance.fr pour en savoir plus

(3) Le Dal, citant des chiffres de l'Insee, évalue à 2,39 millions le nombre de logements et locaux vacants dans l'hexagone fin 2012.

Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller sans transformation dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Le marié était trop belle 
De très nombreuses associations nous ont demandé de prendre position sur le mariage pour tous. Nous avons jusqu'à présent refusé pour des raisons de principe. La sphère privée ne nous concerne pas. Et puis soyons juste, ...  <a href="https://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=1956" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

Découvrir 10 autres articles



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

DREETS, DRAJES, DDETS, DDCS : quels changements pour les associations ?

18-01-2021

Les Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (DIRECCTE) ont été créées il y a une dizaine d'années environ. Déjà à

Statuts d'associations : Ce qui n'est pas rédigé clairement provoque des litiges

18-01-2021

Les questions posées sur notre Forum Juridique (1) détaillent principalement des problèmes liés à la rédaction et à l'interprétation des statuts. Ils sont pourtant l'acte

Panorama juridique pour les associations janvier 2021 - suite

18-01-2021

Entre notre panorama juridique du 11 janvier dernier et aujourd'hui, de nouvelles mesures font leur apparition dans la loi de finances pour 2021. Il s'agit d'avantage de

La loi ASAP : un fourre-tout législatif qui concerne également les associations

11-01-2021

La loi d'Accélération et de Simplification de l'Action Publique du 7 décembre 2020 (1) est un bien étrange OVNI. Comme à la Samaritaine, on y trouve de tout en 149 articles (mais

Panorama juridique pour les associations janvier 2021

11-01-2021

Pendant les vacances de Noël, les décrets et ordonnances n'ont pas chômé. Pas moins de trois qui concernent aussi les associations. Sans compter la création d'un fonds d'urgence

Le point sur l'application du malus écologique aux associations

11-01-2021

Le malus écologique est une taxe qui s'applique aux véhicules particulièrement polluants. Il est applicable lors de la 1re l'immatriculation en France. Il est calculé en fonction

Le lancement d'un marché public pour le 3919 : un fiasco annoncé

04-01-2021

Nous avons écrit, le 23 novembre 2020, un article intitulé : "Appel à la concurrence pour la gestion du 3919" (1). Nous pensions que le nombre et la qualité des opposants à un

Faciliter le paiement par chèque pour les associations

04-01-2021

L'obtention d'une carte bancaire, par une association, n'est pas chose facile. Surtout si le budget annuel de la structure ne rassure pas le banquier. Il reste donc le bon vieux

Le point sur les aides exceptionnelles en direction des radios locales associatives

04-01-2021

Dans le cadre du projet de loi de finances, a été voté un dispositif d'aide de 30 millions d'euros pour soutenir la diffusion des radios et des TV locales. Une décision bienvenue

L'insertion par l'activité économique devient inclusive

21-12-2020

L'insertion par l'activité économique (IAE) vise à faire bénéficier d'un accompagnement renforcé les personnes les plus éloignées de l'emploi afin de faciliter leur insertion

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Loi contre le séparatisme : les associations sous surveillance

19-01-2021

Rarement un projet de loi n'aura aussi souvent changé de nom. Contre le séparatisme à ses débuts, il est devenu "projet de loi renforçant la laïcité et les principes

L'association Anticor attend toujours son agrément

12-01-2021

Pour assurer sa lutte contre la corruption, l'association Anticor a besoin d'un agrément qui lui permet de saisir un juge d'instruction. Depuis sa création en 2002, cette petite

Une disparition inquiétante

05-01-2021

C'est le premier article de l'année 2021. Bien sûr, à cette occasion, nous vous souhaitons une très bonne année. Voeu pieux s'il en est tant cette nouvelle année commence comme

Marcheprime : Station Radio Lafayette

21-12-2020

Le 21 août 1920 à 14h00, un étrange message radio est envoyé depuis un ancien aérodrome abandonné situé à Croix d'Hins près de Marcheprime sur la route de Bordeaux à Arcachon.

Gallica : quand Gutenberg a découvert le numérique

15-12-2020

Gutenberg était un imprimeur qui inventa le principe des caractères métalliques mobiles. Une invention qui rangea la plume des moines copistes au rayon des antiquités et qui, par

Quand on ferme une gare, on se ferme au monde

08-12-2020

Yann Apperry est considéré à juste titre comme l'un des écrivains les plus doués de sa génération. Ce franco-américain né en 1972 a reçu de nombreux prix dont le Prix Goncourt des

Que sont nos doléances devenues ?

01-12-2020

Dans une lettre en date du 13 janvier 2019, le Président de la République Emmanuel Macron, invitait tous les Français "à transformer les colères en solutions". Une façon

Une Histoire réunionnaise : les enfants de la Creuse

24-11-2020

Je devais avoir 8 ans la première fois que je l'ai vu. Dans le village, tout le monde l'appelait "Le tordu" ou "Titi chocolat". Il ne parlait pas français, n'était ni noir ni

Quand l'hébergement d'urgence est à la remorque

17-11-2020

On les voit parfois, le long des autoroutes qui s'empilent les unes sur les autres, dans des casses, pas toujours officielles. Ce sont les vieilles remorques frigorifiques. Cette

La crise sanitaire place les associations dans de très graves difficultés financières

10-11-2020

La crise sanitaire a frappé de plein fouet les associations sur le plan financier. Ce sont les réductions successives des subventions qui sont coupables de cette situation.

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Un Secret Défense à géométrie variable

18-01-2021

Ils sont venus, ils sont tous là. Tous ceux qui comptent dans le monde très particulier de l'Histoire et des archives, depuis l'Association Josette et Maurice Audin jusqu'à

Bénévolat : l'engagement bénévole a-t-il un genre ?

11-01-2021

Au mois de juin 2020, une étude menée par le réseau des chambres régionales de l'économie sociale et solidaire (CN CRESS) et le Laboratoire d'Economie et de Management

Le musée du sourire

04-01-2021

Alors que 2021 commence comme s'est terminée l'année 2020, c'est à dire avec un masque sur le visage, il nous est apparu judicieux de vous faire découvrir le musée du sourire.

La question de la responsabilité des dirigeants associatifs se pose

21-12-2020

Une association, en tant que personne morale, engage sa responsabilité. Mais, les dirigeants aussi dans le cadre de leurs activités associatives. Qu'ils soient membres du conseil

Comment identifier toutes les aides disponibles pour l'ESS ?

14-12-2020

Une plateforme interactive vient d'être mise en ligne par le Ministère de l'Economie via le Secrétariat d'État à l'Économie sociale, solidaire et responsable avec la collaboration

La révolte gronde au sein de la Convention Citoyenne

08-12-2020

Au mois de juin dernier, sans doute pour mieux compter face au pouvoir, les 150 Citoyennes et Citoyens âgés de 16 à 80 ans et tirés au sort pour être membres de la Convention

L'impact du Covid19 sur les organisations de l'ESS

30-11-2020

La crise du Covid19 n'a pas épargné l'Economie Sociale et Solidaire (ESS). D'autant plus que de très nombreuses structures devaient à la fois lutter en première ligne contre

Appel à la concurrence pour la gestion du 3919

23-11-2020

Le gouvernement envisage de soumettre la Fédération nationale Solidarité femmes (1), qui gère la ligne nationale d'écoute 3919 contre les violences conjugales, à la concurrence.

Dialogue de sourds ou sourde au dialogue ?

16-11-2020

Le 22 octobre dernier, Sarah El Haïry, secrétaire d'État à la Jeunesse et à l'Éducation auprès du ministre de l'Éducation nationale, s'est retrouvée à Poitiers pour participer

UrgencESS : un guide synthèse pour aider les structures de l'ESS

09-11-2020

Il aura fallu attendre le confinement saison 2 pour l'obtenir, mais il est enfin là. Depuis le 2 novembre pour être précis. C'est le secrétariat d'État à l'Économie Sociale,

Découvrir 10 autres articles