29-01-2013   LIBRE

L'étrange rejet du financement public de l'étude portant sur la nocivité du NK 603 de Monsanto

Comment montrer les étranges relations qu'entretiennent certains de nos chercheurs entre eux et avec des industriels dont le moins que l'on puisse dire et qu'ils desservent l'objet même des recherches menées... Voici donc la curieuse histoire de ce qui ressemble bien à un renoncement d'Etat devant les intérêts industriels.

Le professeur Gilles-Éric Séralini et son équipe de chercheurs de l'Université de Caen sont aujourd'hui célèbres. Certes, pas de la façon dont ils l'auraient souhaitée. Ce professeur a attiré l'attention sur les conditions contestées de la mise en œuvre de son étude In vivo d'impact de l'organisme génétiquement modifié NK 603 de Monsanto sur les rats (1).

On ne peut pas ici préjuger des résultats scientifiques de cette étude, nous n'en avons pas les compétences.

Mais on peut s'étonner de découvrir qu'avant même son lancement, cette étude avait fait l'objet d'un refus de financement de la part de l'Institut national de la recherche agronomique (INRA).

Cet organisme de recherche scientifique publique est placé sous la double tutelle du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et du ministère de l'Agriculture et de la Pêche. Il est le premier institut de recherche agronomique en Europe et le deuxième dans le monde, excusez du peu...

En 2007, l'agence nationale de la recherche (ANR), dont l'unité support était à l'époque l'INRA, lance un appel à projet thématique siglé "OGM ". Cet appel à projets du programme national dit de recherche sur les organismes génétiquement modifiés (OGM) avait pour objectif de soutenir des projets de recherche relatifs aux OGM, à leur création et à leur cycle de vie, aux risques, avantages et impacts potentiels ainsi qu'aux changements techniques et sociaux qu'ils induisent. (2)

Selon la procédure de l'ANR, les projets reçus pour chaque appel à projets sont sélectionnés sur des critères qualitatifs (excellence scientifique, technique et d'organisation...) et sur la base de critères en adéquation avec l'objectif de l'appel à projets.

Gilles-Éric Séralini est professeur de biologie moléculaire depuis 1991 et chercheur à l'Institut de biologie fondamentale et appliquée (IBFA) de l'université de Caen et co-directeur du pôle Risques de l'université de Caen2 (pôle associé au CNRS). Il est également expert OGM depuis 1998 pour le gouvernement français, l'Union européenne et plus récemment pour le Canada et l'Inde. Il a été nommé chevalier de l'ordre national du Mérite en 2008, sur proposition du ministère de l'Écologie pour l'ensemble de sa carrière en biologie. On peut dans son cas parler d'excellence scientifique reconnue.

Malheureusement, il est également signataire de l'appel à un moratoire sur les cultures transgéniques, le temps d'en évaluer les risques et il a eu la mauvaise idée de fonder en 1999 avec Corine Lepage, le Comité de recherche et d'information indépendantes sur le génie génétique - CRIIGEN. (3)

Il dépose donc, avec son équipe de chercheurs de l'Université de Caen, un dossier de demande de financement en réponse à cet appel d'offres qui semblait tout à fait correspondre à leur sujet d'étude. Mais surprise, le projet de recherche déposé par le Professeur Séralini ne fait pas partie des 4 projets retenus.

Le président du comité dévaluation de cet appel d'offres est Mr Marc Fellous (4).

Cet homme est un scientifique reconnu par ses pairs mais aussi connu pour ses prises de position en faveur des OGM. Il est l'auteur d'ouvrages de vulgarisation sur les OGM et l'un des sept initiateurs du communiqué opposé au moratoire sur le maïs résistant à la pyrale.

Mais le plus incroyable c'est que ce scientifique soit également président de la Commission du génie biomoléculaire chargé de l'étude des risques liés aux OGM par les ministères de l'agriculture et de l'environnement. On se pince pour ne pas hurler de rire...

Pour être complet avec Marc Fellous, il faut savoir que le 18 janvier 2011, il a été condamné pour diffamation, par un jugement de la 17e chambre tribunal correctionnel de Paris, pour avoir écrit de Gilles-Éric Séralini qu'il était "un chercheur avant tout militant anti-OGM qui se prétend indépendant alors que ses études sont financées par Greenpeace". Il semblait effectivement bien placé pour savoir que l'étude du professeur Gilles-Éric Séralini n'avait pas été financée par l'INRA.

A l'issu de notre enquête, nous avons ressenti un profond malaise sur l'état actuel de la recherche française. A force de coupes sombres dans les budgets, les laboratoires se retrouvent dans l'obligation de "quémander" de l'argent aux industriels qui sont trop heureux de financer une recherche pauvre et fatalement "orientable" par le financeur. Le conflit d'intérêts semble prendre de plus en plus de place et les accusations pleuvent d'un chercheur à l'autre, accusations souvent utilisées pour "descendre" des travaux gênants pour certains financeurs.

Voici un exemple hélas très parlant :
Dans un communiqué commun exceptionnel (du jamais vu...), l'Académie d'agriculture de France, l'Académie nationale de médecine, l'Académie nationale de pharmacie, l'Académie des sciences, l'Académie des technologies et l'Académie vétérinaire de France ont publié un communiqué pour critiquer les travaux du professeur Séralini qui se termine ainsi : "Quant aux conflits d'intérêt dont Séralini accuse continuellement les scientifiques de tous bords et de toutes origines, on peut se poser la question de l'absence de tels conflits d'intérêt pour lui-même et ceux qui l'entourent quand on connaît leur engagement écologique et les soutiens financiers qu'ils ont obtenus par des groupes de distribution fondant leur publicité sur l'absence d'OGM dans les produits alimentaires qu'ils proposent à leurs clients".

Pasteur revient vite, ils sont devenus fous !

En savoir plus
(1) Cette étude a comparé des rats nourris avec du maïs génétiquement modifié (cultivé avec ou sans Roundup), des rats ayant reçu du Roundup uniquement (sans maïs OGM) et des rats "contrôles" sains, durant deux ans. L'étude a révélé que les rats femelles ayant ingéré du maïs OGM et/ou du Roundup sont mortes en plus grand nombre et beaucoup plus rapidement que le groupe "contrôle". De même, les rats mâles et femelles testés ont développé plus de tumeurs que les rats "contrôles".

(2) Appel à projets 2007 Programme ANR OGM

(3) http://www.criigen.org/

(4) Programme OGM – Edition 2007 Comité d'Evaluation

Le professeur Séralini répond à ses détracteurs en vidéo

Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller sans transformation dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
L'étrange rejet du financement public de l'étude portant sur la nocivité du NK 603 de Monsanto 
Comment montrer les étranges relations qu'entretiennent certains de nos chercheurs entre eux et avec des industriels dont le moins que l'on puisse dire et qu'ils desservent l'objet même des recherches menées... Voici ...  <a href="https://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=1968" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

Découvrir 10 autres articles



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Le contrat à durée déterminée est assoupli

03-08-2020

Assouplir un contrat de travail qui est déjà une dérogation au contrat de travail dit à durée indéterminée est un étrange objectif. C'est pourtant le cas dans une loi fourre-tout

La Cour de justice de l'UE consacre la liberté d'association

03-08-2020

Dans un arrêt du 18 juin 2020, la Cour de justice de l'Union Européenne (CJUE) a consacré, pour la première fois, la liberté d'association. C'est un pas très important, car la

Tout savoir sur le dispositif de soutien aux petites associations sportives

03-08-2020

Le Cosmos (Conseil social du mouvement sportif) a publié en avril 2020, les résultats de ses deux enquêtes (1) menées auprès des acteurs du sport (associations, entreprises et

Une association peut-elle signer une reconnaissance de dette ?

27-07-2020

Une reconnaissance de dette est un document attestant la nature d'un prêt entre deux particuliers. C'est un acte à travers lequel un individu s'engage à confirmer le fait qu'il

Responsabilité d'une association en cas de dégradation d'un bien

27-07-2020

La responsabilité pénale des associations (et autres personnes morales) a été instaurée à partir de 1994 dans l'article L 121-2 du code pénal (1). Mais cette responsabilité ne

Bien choisir le modèle économique de son association

27-07-2020

En France, les associations sont reconnues comme des acteurs majeurs dans toutes les actions qui relèvent de l'intérêt général. Mais la pérennité d'une structure ne peut s'appuyer

S'ennuyer à mourir au travail

20-07-2020

La Haute Autorité de Santé donne du burn-out, la définition suivante : syndrome d'épuisement professionnel qui se caractérise par "un état d'épuisement physique, émotionnel et

Les conséquences de la réforme du mécénat d'entreprises sur les dons

20-07-2020

A la fin de l'année 2019, l'Assemblée nationale a voté (malgré l'opposition du Sénat) l'article 50 du Projet de loi de Finances 2020. Un article qui vise à baisser la réduction

Quel avenir pour la formation des bénévoles associatifs ?

20-07-2020

La nécessité de structurer de renforcer et d'organiser des moyens publics pour ouvrir au plus grand nombre la formation des bénévoles des associations est une évidence. Et

Vie statutaire de l'association : le quorum

15-07-2020

En droit, le quorum ne concerne que la validité de la délibération d'une assemblée générale, selon le pourcentage du nombre minimum de participants requis prévu par les statuts.

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

We want sex equality et après on verra pour le reste

28-07-2020

En 2011, est sorti en France, un film réalisé par l'Anglais Nigel Cole : "We want sex equality". Ce film traite de la première grève des ouvrières de l'usine automobile Ford à

Des nouvelles d'ici et d'ailleurs

21-07-2020

Cette semaine, l'envie est à l'écrémage. Vous livrer une succession de petites nouvelles aérées, mais pas forcément fraîches, façon purée en sachet plutôt que l'article parfois

Tchekhov cherche Mouettes désespérément

15-07-2020

La Mouette a été jouée pour la première fois le 17 octobre 1896 au théâtre Alexandrinski de Saint-Pétersbourg. Ce fut un échec total. Tchekhov, qui s'y attendait, eut cette phrase

Comme un itinéraire que l'on emprunte sans se hâter

07-07-2020

En ces temps de remaniements ministériels où la communication l'emporte sur le politique, il faut se faire du bien. Voici, exhumée des limbes du temps, une lettre qu'un président

La sangsue : une petite bête qui monte qui monte

30-06-2020

Depuis plus de 2000 ans, l'hirudothérapie est une approche thérapeutique qui utilise des sangsues en médecine. Ces petites bêtes sont une sous-classe de l'embranchement des

Du réchauffement climatique à l'épistémé

23-06-2020

Personne ne connaissait le village russe de Verkhoïansk, il y a encore une semaine. Depuis, cette commune située au nord-est de la Sibérie, sur le fleuve Iana, près du Cercle

Une histoire au doigt mouillé

15-06-2020

Alors que le confinement pèse encore sur nos esprits chagrins et que le déconfinement peine à nous remplir de joie, voici une petite histoire propre à vous faire rire un peu.

Quand Camus est utilisé pour penser le post-confinement

02-06-2020

Albert Camus est l'auteur de "La Peste". Ce qui lui vaut d'être présenté, voire utilisé, par certains penseurs comme étant aujourd'hui l'homme de la situation. Ce roman publié en

Quand des associations proposent un plan de sortie de crise

26-05-2020

Cela fait des mois que des débats profonds agitent organisations associatives, syndicales et ONG. Des mois que l'idée de changer de système économique et social circule sans pour

Après le manque de masques, le manque de tests Covid19 : pourquoi ?

19-05-2020

Après l'Arlésienne des masques, voici la fable des tests sérologiques du Covid19. Souvenez-vous de notre premier ministre qui annonçait fièrement que dès le 11 mai, la France

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

La place des seniors dans les associations

03-08-2020

On ne peut que constater, aujourd'hui, une augmentation du nombre de jeunes retraités qui sortent du monde du travail avec devant eux une longue espérance de vie en assez bonne

Le grand retour des contrats aidés

27-07-2020

La ministre du travail, Muriel Pénicaud, précisait en 2017 que les contrats aidés étaient le dispositif le moins efficace de toutes les politiques de l'emploi. Trois ans plus

La crise sanitaire vécue par les associations et vue par le HCVA

20-07-2020

Le Haut Conseil à la Vie associative (HCVA) a été créé en décembre 2009, suite à la deuxième conférence de la vie associative qui était un espace unique de dialogues, de

La vie associative a été oubliée dans le nouveau gouvernement

15-07-2020

C'est maintenant une habitude avec le président Macron. Déjà, dans le premier gouvernement d'Edouard Philippe la vie associative était la grande absente de la start-up nation. Et

Voler en grand et restituer en petit, c'est la philanthropie

06-07-2020

Nous empruntons ce titre à une citation de Paul Lafargue qui, bien que né à Santiago de Cuba en 1842, était un homme politique français. Mais il savait aussi écrire et son essai

Dix mesures urgentes pour sauver les associations

29-06-2020

Nous avons publié, la semaine dernière, un article intitulé : "L'après Covid19 : comment vont les associations ?" (1). Il s'agissait d'une analyse de la deuxième grande enquête

L'après Covid19 : comment vont les associations ?

22-06-2020

Réalisée du 18 mai au 15 juin 2020, la seconde enquête (1) du Mouvement associatif et du Réseau national des maisons des associations a recueilli 13 500 réponses, ce qui prouve

Connaissez-vous Les Licoornes ?

15-06-2020

Il y a la licorne, créature légendaire à corne unique, et Les Licoornes qui sont des sociétés coopératives d'intérêt collectif opérant sur un marché de masse. L'objectif affiché

Pour une extension rapide du dispositif territoire zéro chômeur de longue durée

08-06-2020

Depuis la parution de l'Arrêté du 11 février 2020 (1) qui fixe le montant de la participation de l'Etat à l'expérimentation du dispositif territoire zéro chômeur de longue durée,

ESS : En Marche pour une économie du bien commun ?

01-06-2020

Christophe Itier est Haut-Commissaire à l'Economie Sociale et Solidaire et à l'Innovation Sociale. Ceci pour ceux qui ne connaîtraient pas l'homme. Placé auprès du ministre

Découvrir 10 autres articles