01-08-2016  SOCIETE LIBRE

Bibliothécaires : les derniers hussards noirs de la République

Quoi de plus innocent qu'une petite bibliothèque municipale ? Fréquentation libre qui mêle allègrement toutes les classes d'âges, la "biblio" est à la fois un lieu de vie et, hélas, la caisse de résonance de toutes les tensions sociales. Il faut dire qu'avec 12 millions d'usagers par an, le brassage est digne des jours de grand départ sur les quais de nos gares. Victime de son succès, la "biblio" est confrontée à une logique communautaire qui transforme ses rayonnages en foire d'empoigne entre ce qui est bien et ce qui ne l'est pas.

Présente au colloque "Les bibliothèques - Laïcité, censure, communautarisme, violence" organisé par le Comité Laïcité République, l'association des bibliothécaires de France ne peut que constater tous les dangers qui se profilent pour l'avenir des ces lieux de vie et de pensée.

La neutralité de la bibliothèque remise en cause
Neutralité qui devient un enjeu important face à des groupes politiques, confessionnels ou ethniques qui ne supportent pas l'autonomie et la liberté absolue de pensée qui y sont cultivées.

Médiathèques publiques : des élus aimeraient dicter aux professionnels leurs choix dans la constitution des collections, au nom d'une morale particulière, d'un positionnement politique, ou de l'élimination de textes considérés comme "blasphématoires". Depuis quelques années, les représentants les plus extrêmes de certaines religions exigent que l'on puisse dans la bibliothèque s'adonner à la prière.

Bibliothèques universitaires : les signes de l'inégalité assumée entre hommes et femmes se multiplient, les étudiants qui se réclament de la laïcité, de l'athéisme, sont soumis à une pression constante et parfois intimidante de la part de ceux qui se chargent de faire respecter les "édits célestes". Affiches et tracts fleurissent mystérieusement sur les murs, jeunes femmes et jeunes gens arborant les signes les plus ostensibles de leurs croyances sont de plus en plus nombreux.

Bibliothèques en feu : la "mode" a été lancée lors des émeutes de 2005. Depuis, il ne se passe pas un trimestre sans qu'une triste nouvelle de ce genre ne vienne s'ajouter à une liste déjà longue. Autodafé qui ne dit pas son nom, s'en prendre à un lieu d'enrichissement personnel et collectif, comme s'il fallait effacer ce qui ne peut être contrôlé...

Nos bibliothèques sont en danger. Comment trouver l'équilibre entre l'étranglement budgétaire de la censure politique et la pression communautariste ? Comment préserver et développer ces asiles de liberté, d'égalité, de fraternité et de laïcité ? Comment poursuivre l'ensemencement de la libre pensée face à la domination numérique sur les moyens de la connaissance et du savoir par les grandes entreprises multinationales ?

La protection juridique des bibliothèques s'impose
On l'ignore souvent, les bibliothèques ne sont régies par aucune loi. Aucun statut ne protège ces lieux uniques ! Le choix des collections et leur fonctionnement sont laissés à la bonne volonté des mairies... Depuis 30 ans, on parle d'un texte législatif et tel le serpent de mer, jamais il n'apparaît. Il serait donc salutaire que chacun d'entre nous s'enquiert auprès de son député de la possibilité d'un projet de loi. A moins d'un an des législatives, cette amicale pression aurait un peu plus de chance d'aboutir...

Pour finir sur une note optimiste, laissons la parole à l'un de ces "hussards noirs" de la Culture pour tous : "En fonction du quartier dans lequel se trouve la bibliothèque, il faut s'adapter. Par exemple, dans un quartier à forte immigration marocaine, il est intelligent de mettre en vitrine des livres de recettes de la cuisine de l'Atlas. Mais sans oublier de poser juste à côté, un exemplaire du "Discours d'un Citoyen" de Voltaire."

En savoir plus
L'association des bibliothécaires de France

Comité Laïcité République

Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller sans transformation dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Bibliothécaires : les derniers hussards noirs de la République 
Quoi de plus innocent qu'une petite bibliothèque municipale ? Fréquentation libre qui mêle allègrement toutes les classes d'âges, la "biblio" est à la fois un lieu de vie et, hélas, la caisse de résonance de toutes les ...  <a href="https://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=2385" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

D'autres articles de la rubrique : SOCIETE

99 992 abonnés et moi et moi et moi

Oui, après 16 années d'existence, notre lettre d'information associative Lettrasso atteindra bientôt 100 000 abonnés gratuits. Il n'en manque que huit. Quand 99 992 personnes s'abonnent à une lettre, c'est sans doute qu'elle apporte quelque chose. Lettrasso est là, dans le paysage, depuis 2002. Nous étions tous plus jeunes et certains n'étaient même pas nés. Alors bien sûr, entre

Lire la suite...

Comment j'ai raté un train qui n'est jamais parti

La SNCF n'aime pas les usagers, mais elle adore ses clients. L'aventure que je vais vous conter illustre très bien ce qui pourrait être une maxime et qui n'est, hélas, qu'un constat. Voici le récit de mon odyssée ferroviaire. Comme un bon petit soldat du rail, j'avais réservé mon billet à l'avance via la plateforme OUI. La différence de prix entre un TGV et un OuiGO étant ce

Lire la suite...

Et la neige est venue poser ses grandes ailes

Et la neige est venue poser ses grandes ailes sur le manteau frileux d'une nature en sommeil. Et l'homme d'aujourd'hui, dans sa tour de verre, paralysé sera, devant le naturel. Tel un grain de sable, le flocon bloquera nos machines, se moquera de nos applications, de notre assurance, de notre morgue. Resteront, suspendus et fragiles, les sourires des enfants sous les bonnets de

Lire la suite...

Génération Bataclan : du rififi dans le commémoratif

Deux jours après la tragique soirée du 13 novembre 2015, une association dénommée "Génération Bataclan" est créée. Elle se donne comme objet de regrouper les personnes physiques ou morales qui sont en faveur de l'édification d'une statue commémorative. Une "oeuvre mémorielle citoyenne", selon le terme utilisé par son président, qui aurait été érigée boulevard Voltaire, sur le

Lire la suite...

Et mon attente finira par payer

Cette semaine, l'envie est à l'écrémage. Vous livrer une succession de petites nouvelles aérées façon purée en sachet plutôt que l'article parfois plus lourd à digérer. Passe ton chemin Parmentier, bienvenue à toi Oh Vico, Roi de la patate en poudre. Après la crème, ne pas oublier l'oeuf qui donne le petit goût inimitable. Et surtout, laisser quelques grumeaux de poudre. Comme pour

Lire la suite...
Si les articles suivants ne s'affichent pas, veuillez rafraîchir la page en cliquant sur Rafraîchir la page

Depuis 1999 au service des associations

Inscrivez votre association dans l'Intranet et rejoignez les 29 050 associations inscrites

L'annuaire des 29 050 associations inscrites dans l'Intranet du site

Pour déposer gratuitement vos offres d'emploi ou bien les consulter

L'annuaire BlogAsso : 259 sites internet sélectionnés

Présentation de toutes les subventions allouées par l'Etat aux associations