Associations et clientélisme politique : un couple d'enfer

24-12-2013  LIBRE
L'année 2014 sera électorale. Les municipales sont des élections très importantes en France. Et pour des raisons politiques évidentes, un grand nombre de villes et villages vont changer de maires. C'est ainsi et c'est bien.

La loi de 1901 est l'une des lois les plus importantes du 20ème siècle. En conférant un statut juridique aux associations, elle a permis le regroupement de citoyens qui partagent et défendent des intérêts communs.

Mais l'association est aussi beaucoup plus que cela. La disparition progressive des corps intermédiaires dans notre "moderne" république lui permet de représenter ce que le sociologue Pierre Rosanvallon estime introuvable : le peuple ! Oui, l'association c'est le peuple, nommé pudiquement société civile.

Et de ce statut particulier, l'élu ne peut faire l'impasse... En profiter peut surprendre, mais en abuser déçoit.

Draguer les associations pour mieux séduire l'électorat
Un élu ne peut ignorer les assemblées générales ou les fêtes associatives sur le territoire de sa commune ? Comment pourrait-il toucher autrement ce "peuple" qu'il ne croise jamais dans ses meetings ? La prise de parole du maire ou de son représentant, lors de ces manifestations, devient un évènement certes "normalisé" mais qui exclut, dans la plupart des cas, totalement l'opposition municipale.

Et le maire détient alors un véritable monopole de la présence et du verbe avec les responsables associatifs, d'où l'importance pour lui et son équipe, de les maîtriser... en favorisant son soutien aux adhérents grâce à des subventions de toute sorte (pécuniaire ou en nature).

La subvention : clientélisme politique ou reconnaissance du travail accompli ?
La subvention est LE levier politique par excellence. Grâce à elle, l'élu peut s'appuyer sur le maillage associatif de sa commune pour mettre en œuvre sa politique locale, mais aussi se créer des affidés... Où se trouve la frontière entre les intérêts particuliers et le service public ?

L'élection : le piège à associations
Une association qui est subventionnée par une mairie devra, qu'elle le souhaite ou pas, prendre parti lors des élections. C'est presque toujours le cas. Ce n'est que très rarement imposé officiellement par l'élu. Mais se faire tirer l'oreille est à coup sûr une erreur, si d'aventure la même équipe est reconduite... Cela se paie au prix fort lorsque du renouvellement de la subvention.

Sans compter les salles jusqu'ici prêtées sans problème et qui deviennent tout à coup indisponibles ou alors contre des tarifs de location prohibitifs. Qui peut nier l'arbitraire et les règlements de compte post électoraux ?

Il suffit de lire les observations faites aux communes par les chambres régionales des comptes pour comprendre que le clientélisme persiste... et signe. Et de trop nombreux élus s'exonèrent de leurs devoirs en continuant à faire preuve d'opacité dans leurs concours aux associations.

Par exemple, les subventions en nature ne sont que très exceptionnellement intégrées dans la liste des subventions générales d'une commune. Et pour cause ! Cela permet à l'élu de n'avoir pas à se justifier...

L'association : victime consentante ?
Oui, certaines associations ont un fonctionnement pour le moins discutable. Il suffit de vérifier la composition de leur d'administration pour s'en convaincre... Parfois même, c'est l'objet de leurs statuts qui pose problème. Citons pêle-mêle certaines associations dites caritatives ou sociales qui sont exclusivement financées par des subventions locales et qui ne servent qu'à fidéliser certaines populations pour le coup redevables, alors que le service proposé devrait relever du CCAS (centres communaux d'action sociale).

Ces cas de doublons sont monnaie courante, mais si le CCAS est très contrôlé, l'aide apportée à l'association concernée l'est beaucoup moins, ceci expliquant sans doute cela...

Le clientélisme est une zone grise qui échappe au contrôle des services de l'Etat et des juges. Et entre le clientélisme et la corruption, la frontière est parfois bien abstraite...

En savoir plus
Cumul et écrêtage : les deux mamelles de l'élu - Lettrasso du 27-11-2012



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Comment mettre en place le nouveau règlement comptable des associations ?

C'est le dernier article sur ce sujet. Après vous avoir expliqué tous les changements intervenus dans le nouveau règlement comptable des associations (1), voici venu le temps

Etre trésorier d'une association : une obligation peu connue

La loi du 1er juillet 1901 n'impose aucune obligation en matière de comptabilité. Ce qui laisse supposer que la tenue d'une comptabilité n'est pas obligatoire. Le trésorier d'une

Dons aux associations : comment freiner la chute ?

Les chiffres de la Fondation de France sont sans appel : elle rapporte une baisse de 28 % des dons reçus en 2018 par rapport à 2017. La mise cause du remplacement de l'impôt de

Cadeaux aux bénévoles, encaissement des cotisations et autres éclairages associatifs

Le droit évolue par modifications ou ajustements successifs. Et ce qui était autorisé hier ne l'est plus aujourd'hui et inversement. Nous allons présenter 5 situations pour

Exclusion d'un membre d'une association : attention à l'exigence d'impartialité

L'exclusion d'un membre d'une association est une sanction souvent difficile à prendre. Mais une fois la décision prise, il faut non seulement respecter scrupuleusement les règles

Associations : le point juridique de la responsabilité civile et pénale en cas d'accident

Les associations sont, comme les autres personnes morales, soumises à des devoirs et à des obligations. Ceux-ci ne sont pas intangibles. Une jurisprudence nombreuse vient

Tenue d'une AG : les règles qui s'appliquent dans le silence des statuts

De très nombreuses associations construisent leurs statuts à partir de ceux qui sont fournis par les préfectures. Certes, l'essentiel y est. Mais le diable ne se cache-t-il pas

Lancement d'une procédure à l'encontre d'un président malhonnête ou dictatorial

Comment se débarrasser d'un apprenti dictateur ou d'un voleur quand il se trouve à la tête d'une association ? Cette question récurrente sur le forum du site, nous oblige à vous

Partenariats entre les associations et le ministère de l'éducation

Les associations qui proposent aux enseignants, des activités éducatives complémentaires dans le respect des projets d'école peuvent demander 2 niveaux d'agrément au ministère de

Comment répondre à la carence du président d'une association ?

Nos associations éprouvent de plus en plus de mal à trouver un président tant les responsabilités et les difficultés, à la fois administratives et financières, rendent le poste

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

EuropaCity : une ZAD aux portes de Paris

Alors que la conscience de l'urgence climatique s'éveille peu à peu parmi nos concitoyens, une autre urgence pointe son nez aux portes de Paris : le projet EuropaCity. Urgence de

Rouen : une ville oubliée sous le nuage

Le nuage noir était impressionnant obscurcissant le ciel en quelques minutes. La belle ville de Rouen plongea alors dans une nuit mazoutée sous une pluie de suie. Je m'attendais à

Le revenu universel d'activité expliqué aux enfants

Nous allons bientôt pouvoir donner notre avis sur le revenu universel d'activité, RUA de son petit nom. C'est madame Agnès Buzyn, ministre de la Santé, qui a annoncé le lancement

Smart City : le rêve de Big Brother qui se réalise avec notre consentement

De la Quadrature du Net, association bien connue de nos lecteurs, à la Ligue des droits de l'Homme et la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE), l'inquiétude est de

Il était une fois 28 millions d'euros

Il y a des contes qui ne font pas le compte. A l'issue du grand débat national, le président de la République avait promis un grand plan pour soutenir les associations et

Bonne nuit les petits

Il est plus de minuit dans l'EHPAD Saint-Antoine de Lille, ce 31 août 2019. Tout est calme. Et dans le silence de cette nuit un peu fraîche, une âme légère et discrète s'envole

L'électricité verte est aussi écologique que le parti EELV

Pardonnez-nous ce titre un peu provocateur, surtout si vous êtes écologiste à EELV. Mais la fin des vacances ne passe pas et nous avons besoin de rire un peu. Nous avons eu droit

La grande Histoire dans une petite Courtine

Dans toutes les guerres il y a des histoires incroyables. En ce mois d'août 2019, il nous a semblé utile de vous raconter l'une des aventures les plus extraordinaires de la

Steve est mort

Depuis plus d'un mois fleurissaient sur les murs de la ville de Nantes 3 mots accolés : OùEstSteve. Il en était de même sur les réseaux sociaux et sur les pancartes des

Alicem : il ne faut plus se voiler la face

Alicem, quel joli nom qui cache une réalité moins prosaïque puisque ce sigle veut dire : "Authentification en ligne certifiée sur mobile". En d'autres termes, il s'agit d'une

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Ils vont privatiser nos routes nationales

Au mois de juin, nous annoncions que la privatisation de nos barrages hydroélectriques était engagée (1). Il s'agit maintenant de privatiser les routes nationales. Un décret,

Budget des sports 2020 : une hausse qui cache mal une baisse

La ministre des sports, Roxana Maracineanu, a présenté le budget de son ministère le 27 septembre dernier. Et c'est avec fierté qu'elle a annoncé, dans le cadre du projet de loi

Pour les associations d'aide aux SDF, la côte d'alerte est dépassée

Elles sont toutes unanimes, les associations qui viennent en aide aux "sans domicile fixe". Le nombre de SDF dans les rues de nos villes a atteint des sommets jamais vus alors

La Bretagne est en deuil : En Envor n'est plus

L'association En Envor était LA plateforme de contenus culturels, scientifiques et éducatifs traitant de l'histoire contemporaine en Bretagne. Sur son site, on pouvait tout aussi

Selon France Générosités : la philanthropie est un projet de vie

France générosités est un syndicat qui représente le secteur de la philanthropie auprès de l'Etat afin de défendre les intérêts de ses membres. Ceux-ci sont, peu ou prou, les plus

Après les faux steaks hachés, les escalopes de poulets gavées d'eau

Après les 1436 tonnes de faux steaks hachés (1) dont 457 tonnes avaient déjà été distribuées aux bénéficiaires des aides sociales via les associations caritatives, ce ne sont pas

Féminicides à quoi va servir le Grenelle violences conjugales ?

Jusqu'en 1994, le meurtre d'une femme par son conjoint ou ex était nommé crime passionnel et bénéficiait d'une certaine mansuétude de la part des juges qui considéraient que la

L'économie de demain se fait son université d'été

Sous le mot dièse #NousSommesDemain se cache un collectif qui a pour projet d'obtenir l'engagement des entreprises à avancer vers la transition écologique et sociale. Vaste

Préconiser l'entrepreneuriat associatif : est-ce bien raisonnable ?

Depuis bien des années, notamment sous l'influence de la Fonda et autres "think tank" libéraux, on sent bien que le modèle associatif dérange. Cette vieille dame de 118 ans

L'affaire des faux steaks hachés donne le vertige aux associations

La majorité LREM vient de ratifier le CETA (1) en nous promettant des contrôles tellement sévères que la population n'aura pas à craindre d'ingérer, dans les produits canadiens,

Découvrir 10 autres articles