Boire ou fumer, il faut choisir

05-10-2021 SOCIETE LIBRE
La première fois que j'ai réagi, c'est lorsque les autorités américaines demandèrent la suppression de la cigarette dans les albums de Lucky Luke à partir de 1984. Voir le héros de notre enfance mâchouiller un brin de paille en lieu et place de son mégot avait quelque chose de saugrenu, voire indigeste. Puis, ce furent les photos retouchées de Jacques Prévert pour supprimer sa pipe, lui qui avait demandé à être enterré avec elle.

Ceci n'est pas une pipe semblait dire le poète devant sa lippe désormais vide. Magritte à la rescousse de l'auteur de "Paris est tout petit, c'est là sa vraie grandeur". Casser sa pipe une dernière fois.

Ainsi, le fumeur devenait l'ennemi, le proscrit, le criminel. Et commencèrent les hivers sur les balcons pour tirer sur la clope, chez des amis devenus intransigeants et qui pourtant, la veille encore, fumaient avec vous. Eloignons tout de suite les prétendues raisons de santé publique pour bannir ainsi les fumeurs. Le nombre de morts liés à la consommation du tabac serait de 75.000 décès prématurés chaque année en France. L'alcoolisme en revendique 49.000.

Mais, à ce second chiffre, il faudrait rajouter tous les morts et blessés à cause de la consommation d'alcool de l'un des protagonistes : accidents de voiture, meurtres, coups et blessures et j'en passe. Cela fait du monde. Consommer de l'alcool rend beaucoup plus agressif que de tirer sur sa pauvre clope. Le premier énerve, la seconde calme. Or, la croisade est bien dirigée contre les fumeurs, pas les buveurs.

Pour clore la parenthèse santé, jetons un voile pudique sur les 100.000 morts par an (1) que la pollution nous emporte auxquels il faudrait rajouter ceux que l'amiante trucide encore, que le glyphosate attend, que l'aluminium espère et j'en passe. Là encore, que je sache, pas de croisade virulente en vue. Tout juste des raclements de gorges à la pelle, des toux persistantes et des cancers inconnus.

Bien sûr, le covid fait tâche dans le paysage puisque pour le combattre, le monde s'est arrêté. Il est même susurré que la vaccination deviendrait obligatoire. Mais aucune interdiction du tabac à cause de taxes intéressantes pour le budget de l'Etat. Le fumeur gêne, il fait tâche dans le paysage plus blanc que blanc que souhaitent nous destiner nos libres censeurs. Mais il rapporte. Un peu comme le sexe qui gêne au cinéma, alors que nos publicités le suggèrent à chaque carrefour sur des affiches géantes.

Plusieurs ministres de la santé ont demandé l'interdiction de l'usage de la cigarette dans les films français. La dernière en date était Agnès Buzyn en 2018. Faire le buzz quand on se nomme Buzyn était une prédestination. On connaît la suite de la carrière de cette dame. Son successeur, trop occupé avec le covid, oublia la prétendue croisade, mais pas l'augmentation des taxes afférentes.

Combattre les fumeurs plutôt que se pencher sur l'avenir de nos hôpitaux est une nouveauté de la startup nation. Sûr que pour faire le buzz, les premiers sont plus rentables que les seconds. Si le cancer tue, le ridicule aussi. Diminuer le nombre de lits en pleine pandémie démontre rapidement les limites de ces raisonnements fumeux.

Reprenons le raisonnement de dame Buzyn. Ainsi, montrer un fumeur à l'écran peut inciter nos enfants à faire de même ? Mais dans ce cas, que faut-il faire des scènes de torture, des massacres à la kalachnikov, tronçonneuses et autres objets contondants sans compter les viols, la mafia et autres gentils membres qui débordent des écrans que nos chers enfants consomment sans modération ? Ces faits n'ont-ils aucune influence sur nos bambins ?

A les croire, seule la clope est transgressive. Seul le fumeur est dangereux. Cette fumée bleue cache le feu rougeoyant de l'enfer, signons-nous mes biens chers frères.

La cigarette tue à petit feu, c'est indéniable. Des chercheurs ont même estimé le manque à vivre : onze minutes de vie en moins par clope ! Mais pour un vrai fumeur, c'est cinq minutes de bonheur en plus. Et comme le minutage négatif nous est décompté en fin de vie, alors fumons mes frères.

A quoi bon mourir en bonne santé dans une maison de retraite hors de prix et finir tué par la maltraitance involontaire d'un personnel médical en trop petit nombre, ou bien sous la sournoise aiguille d'un Rivotril en intramusculaire ?

En savoir plus
(1) La pollution de l'air provoquerait près de 100.000 morts prématurées par an en France - Le Figaro



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Panorama associatif numéro 103 : début juin 2024

11-06-2024

Le Panorama associatif de Loi1901 a pour objectif de vous détailler plusieurs mesures qui ne peuvent pas faire l'objet d'un article complet, à l'unité, car trop courtes. Au

Licenciement d'un salarié protégé au sein d'une association

11-06-2024

Le licenciement d'un salarié protégé, au sein d'une association comme dans une entreprise, suppose la délivrance préalable d'une autorisation administrative par l'inspection du

Tout savoir sur la déclaration des bénéficiaires effectifs des associations

11-06-2024

Depuis la loi du 10 avril 2024 (1), dite loi "DDADUE" (Diverses Dispositions d'Adaptation au Droit de l'Union Européenne en matière d'économie, de finances, de transition

Gestion de fait : comment éviter la faute ?

04-06-2024

La définition d'une gestion de fait se traduit comme le maniement non autorisé de deniers publics ou assimilés. En d'autres termes, toute personne, qui n'a pas la qualité de

Motif économique de licenciement : quid de la non lucrativité ?

04-06-2024

En matière de licenciement économique, les difficultés invoquées par l'employeur doivent être réelles et sérieuses pour constituer un motif économique légitime de licenciement. Il

Activité d'intérêt général, quelle structure choisir : association ou société à mission ?

04-06-2024

Une société à mission est une "qualité" attribuée aux sociétés qui intègrent des objectifs sociaux dans leurs statuts (loi Pacte du 22 mai 2019). La société à mission se donne

Panorama associatif numéro 102 : fin mai 2024

28-05-2024

Le Panorama associatif de Loi1901 a pour objectif de vous détailler plusieurs mesures qui ne peuvent pas faire l'objet d'un article complet, à l'unité, car trop courtes. Au

Acquisition de congés payés pendant un arrêt maladie : la loi

28-05-2024

Un salarié a droit à 2.5 jours de congés payés par mois de travail effectif chez le même employeur, quel que soit son contrat de travail (CDI, CDD, contrat d'intérim) et qu'il

Subvention : quand le lucratif croise le non lucratif

28-05-2024

Selon la loi ESS du 31 juillet 2014, "Constituent des subventions les contributions facultatives de toute nature, justifiées par un intérêt général et destinées à la réalisation

Associations : deux guides pour vous aider à vous financer

21-05-2024

La recherche de financements est une part importante du temps destiné à élaborer un projet artistique. Période d'autant plus difficile que les généreux mécènes ne sont pas légion.

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

La dite solution d'une dissolution

11-06-2024

Nous recevons beaucoup de courriers de nos lecteurs. Souvent, il faut bien le reconnaître, c'est pour nous morigéner sur certaines de nos prises de position. Parfois, on nous

1 an de nettoyage social avant les Jeux Olympiques de Paris 2024

04-06-2024

Le 31 octobre 2023, nous avons publié un article intitulé : "Le revers de la médaille". Il s'agissait alors de relayer le cri d'alarme lancé par Médecins du Monde et plus de 70

Dérives sectaires : le renforcement du rôle des associations

28-05-2024

La loi n° 2024-420 du 10 mai 2024 (1) visant à renforcer la lutte contre les dérives sectaires et à améliorer l'accompagnement des victimes, a été publiée au Journal Officiel le

C'est pour la bonne cause

21-05-2024

Le sociologue Simon Cottin-Marx a publié, en septembre 2021, un livre au titre évocateur : "C'est pour la bonne cause" (1). Un ouvrage destiné à penser le travail associatif avec

Protection de l'enfance : hébergement, mentorat, parrainage et mensonges

14-05-2024

Depuis l'entrée en vigueur de la loi du 7 février 2022, dite loi "Taquet", le parrainage et le mentorat sont enfin reconnus et font maintenant partie intégrante du dispositif de

Transition écologique : le HCVA s'adresse aux associations

07-05-2024

Le Haut Conseil à la vie associative (HCVA) est une instance de consultation placée auprès du Premier ministre. Il est saisi de tous les projets de lois et de décrets concernant

Cour des comptes : plus de transparence dans la générosité publique

30-04-2024

Le contrôle de la Cour des comptes est principalement fondé sur le fait que les donateurs aux organismes concernés bénéficient d'un avantage fiscal, que celui-ci soit obtenu dans

La Défenseure des droits est inquiète de l'état de notre démocratie

23-04-2024

Dans son rapport annuel (1) d'activité 2023, la Défenseure des droits se montre très inquiète de la banalisation des atteintes aux droits et libertés. Elle constate une hausse

Pour faire des économies, allez au bistrot

16-04-2024

Faire des économies en allant au comptoir de votre bistrot préféré ? C'est possible grâce au concept du club-épargne en Moselle. Le club d'épargne est une association régie par

Pour le Sénat, la loi séparatisme doit encore prouver son utilité

09-04-2024

Cette loi est connue sous plusieurs noms. Pour le grand public et les associations, c'est la loi "séparatisme". Dans les administrations, on trouve de plus en plus souvent

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Financement des associations : le cri d'alarme du CESE

11-06-2024

Le 28 mai 2024, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a adopté à l'unanimité un avis qui alerte (c'est un euphémisme) sur la situation critique des associations.

Certificat de formation à la gestion associative : l'indispensable Sésame

04-06-2024

C'est en 2005, que l'ex Conseil National de la Jeunesse devenu aujourd'hui Conseil d'orientation des politiques de jeunesse (COJ) a souhaité mettre en place une formation

Association syndicale libre : le respect des statuts avant tout

28-05-2024

Bien qu'elles répondent aux mêmes objets que les autres associations syndicales de propriétaires, les associations syndicales libres (ASL) ont un régime de déclaration très proche

La finance solidaire au service des associations

21-05-2024

Qu'est-ce que c'est que la "Finance Solidaire" ? La finance solidaire relie les épargnants qui cherchent à donner du sens à leur argent à des entreprises et associations dont

Faut-il partager la valeur dans les structures de l'ESS ?

14-05-2024

La loi 2023-1107 du 29 novembre 2023 transpose l'accord national interprofessionnel (ANI) sur le partage de la valeur en entreprise (conclu en février 2023 entre les syndicats et

Un guide mécénat pour prévenir les risques de corruption

07-05-2024

L'Agence française anticorruption (AFA) est un service à compétence nationale créé par la loi du 9 décembre 2016 relative à la transparence, à la lutte contre la corruption et à

CESE : Evolution des modèles de financement des associations

30-04-2024

La commission Economie Finances du CESE s'est saisie d'un projet d'avis sur le financement du modèle associatif. Dans ce cadre a été lancé un questionnaire à l'attention des

Une nouvelle loi sur la vie associative en toute discrétion

23-04-2024

Au mois de décembre 2022 avait été mise en ligne une plateforme chargée de recueillir les doléances des responsables associatifs dans le cadre d'une "Grande consultation

Panorama de l'accès à l'emploi en France

16-04-2024

Selon l'INSEE, les personnes en emploi au sens du Bureau international du travail (BIT) (actifs occupés) sont celles âgées de 15 ans ou plus ayant travaillé (ne serait‑ce

Service civique et chômage des jeunes : des variations entre départements

09-04-2024

Le service civique joue un rôle important dans le dispositif de l'insertion professionnelle. Qui l'eût cru ? Une nouvelle étude de l'Institut national de la jeunesse et de

Découvrir 10 autres articles
Abonnez-vous à Lettrasso+