Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés

23-08-2016 SOCIETE LIBRE
L'été écrase tout sous son soleil nivellateur qui masque les différences sous le hâle luisant du bronzage. Comme le dit la chanson, le soleil donne la même couleur aux gens. Certes, on ne bronze pas de la même façon au camping des flots bleus que sur la plage Boucan-Canot à la Réunion. Mais à la fin de l'été, du bureau à l'atelier, c'est enfin la revanche des bronzés... Et dans cet entre-deux particulier, le blanc fait pâle figure.

Il est difficile d'accepter, dans notre société branchée à l'info customisée, que l'injustice soit à la fois sa marque de fabrique et sa raison d'être. "Selon que vous serez puissant ou misérable..." (1) nous annonçait La Fontaine qui dénonçait les moeurs de son époque. C'était avant la nuit du 4 août 1789. Et depuis ?

Serge Dassault, 91 ans aux fraises, est sénateur LR de l'Essonne. Le parquet national financier a pourtant requis contre lui une peine de cinq ans d'inéligibilité, deux ans de prison avec sursis et 9 millions d'euros d'amendes pour blanchiment de fraude fiscale et dissimulation de patrimoine auprès de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HAPTV) sans compter une forte suspicion d'achats de votes lors de municipales à Corbeil-essonne, ville dont il fut maire.
Il continue donc à percevoir, chaque mois, les 7 100 euros versés par l'Etat (hors indemnité représentative de frais de mandat de 6 037.23 euros non soumise à l'impôt ainsi que les avantages de 7 458.10 euros pour faire face aux dépenses diverses).
Malgré ses mises en examen pour fraude fiscale, blanchiment de fraude fiscale, corruption passive et déclaration mensongère, le maire de Levallois-Perret, Patrick Balkany est toujours député.
Il continue donc à percevoir, chaque mois, les 5 547,77 euros versés par l'Etat (hors indemnité de résidence de 166,43 euros, indemnité de fonction de 1 428,55 euros et réserve parlementaire d'environ 15 000 euros annuels).
Sylvie Andrieux, exclue du PS après sa condamnation pour détournement de fonds publics, siège encore à l'Assemblée Nationale. Elle a pourtant été condamnée par la cour d'appel d'Aix-en-Provence à une peine de quatre ans de prison, dont un an ferme, assortie d'une amende de 100.000 euros et de cinq ans d'inéligibilité. Naturellement, elle a introduit un pourvoi en cassation qui suspend l'exécution de la peine prononcée par le tribunal.
Elle continue donc à percevoir, chaque mois, les 5 547,77 euros versés par l'Etat (hors indemnité de résidence de 166,43 euros, indemnité de fonction de 1 428,55 euros et réserve parlementaire d'environ 15 000 euros annuels).
Thomas Thévenoud a été nommé le 26 août 2014 secrétaire d'État chargé du Commerce extérieur, du Développement du tourisme et des Français de l'étranger. Atteint d'une maladie rare (Phobie administrative), il est contraint à la démission après la découverte d'une série d'impayés dont les impôts, loyers, etc. Il est toujours député.
Il continue donc à percevoir, chaque mois, les 5 547,77 euros versés par l'Etat (hors indemnité de résidence de 166,43 euros, indemnité de fonction de 1 428,55 euros et réserve parlementaire d'environ 15 000 euros annuels).
L'homme, qui n'hésite pas à brandir la tolérance zéro contre les délinquants, qui ne souhaite pas s'encombrer "d'arguties juridiques" face au terrorisme, qui pense que la "délinquance résulte d'un mépris pour les valeurs fondamentales de notre société", va se présenter aux suffrages des adhérents de son parti politique, espérant en devenir le candidat unique pour la présidentielle de 2017. Cet homme se nomme Nicolas Sarkozy. Il est actuellement mis en examen pour financement illégal de sa campagne présidentielle de 2012, dans le cadre de l'enquête sur les fausses factures de Bygmalion, ainsi que pour corruption et trafic d'influence dans le dossier des écoutes, dans lequel il est soupçonné d'avoir tenté d'obtenir, début 2014, auprès d'un haut magistrat, des informations couvertes par le secret dans une procédure judiciaire.
En tant qu'ancien chef de l'Etat, cet homme a droit à un bureau de fonction (320 m² loués 16 431 euros par mois au 77 rue de Miromesnil), meublé et entretenu par deux personnes, ainsi que sept collaborateurs, deux officiers de sécurité, deux chauffeurs, une voiture et une allocation mensuelle de 6000 euros, le tout à vie. Sans oublier naturellement les 12 000 euros mensuels en tant que sage du Conseil constitutionnel.
Agnès Saal (2) ex-directrice de l'INA (Institut National de l'Audiovisuel) a été condamnée à 3 mois de prison avec sursis pour détournement de fonds publics en raison de notes de frais de taxi de plus de 40 000 euros, alors même qu'elle disposait d'une voiture de fonction. Haut fonctionnaire du corps des administrateurs civils, elle a retrouvé son ministère d'origine, celui de la Culture.
Elle occupe un poste de chargée de mission sur les questions de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences pour un salaire annuel de 51 318 euros. Elle a été promue au rang d'officier de la légion d'honneur le 1er janvier 2015.
Elle s'appelle Nadia, elle a 45 ans et 3 enfants qu'elle élève seule depuis longtemps. Mais elle aurait pu s'appeler Mariem, Yasmine, Haifa, Khadija ou bien Sandra, Gisèle, Gladys... Elle était caissière à l'Auchan de Roubaix. Mais la même histoire aurait pu tout aussi bien se dérouler au Simply Market de Paris 11ème ou au Décathlon de Narbonne. Elle était chargée de la surveillance des caisses automatiques. Ces machines qui poussent les clients consentants à faire le travail des caissières qui dans quelques temps iront pointer à Pôle emploi.
Employée modèle et jamais prise en faute, Nadia a été licenciée pour avoir "délibérément fermé les yeux sur une boite de sauce tomate de 85 centimes non déclarée par une cliente." Elle a été virée séance tenante pour "manipulation frauduleuse volontaire". Elle est aujourd'hui au chômage et touche 527.02 euros mensuels. Aucun supermarché de sa région ne souhaite plus embaucher cette "voleuse".
En savoir plus
(1) "Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir."
Les Animaux malades de la peste - Jean de LA FONTAINE - Nous lui avons emprunté le titre de cet article.

(2) Une Saal habitude



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Qu'est-ce que la convention tacite d'assistance bénévole ?

Qui n'a jamais aidé une personne dans la rue à porter un objet lourd ? Porter assistance à une personne encombrée est un acte charitable, mais que se passe-t-il si vous êtes

La relation conjugale dans l'administration d'une association

De très nombreuses questions sur le Forum, illustrent des situations souvent conflictuelles : une femme et son mari à la tête d'une association. Où bien, l'épouse dirige une

Peut-on faire des bons cadeaux pour remercier ses bénévoles ?

La question mérite d'être posée en cette fin d'année propice aux cadeaux qui cimentent les relations au sein de nos structures. Bien sûr, on peut répondre par l'affirmative. Oui,

Quand la responsabilité pénale d'un dirigeant associatif entraîne sa responsabilité civile

Jusqu'à présent, on savait que le président d'une association ne se voyait condamner à engager son patrimoine personnel pour rembourser une victime, que si la faute commise était

Mandat de conseiller municipal et présidence d'une association

L'article L2131-11 du Code des communes (1) est bien connu des conseillers municipaux. Sans doute autant que l'article L121-35 (2) du même code. Ainsi encadrée, la double

Une commune peut-elle refuser le renouvellement d'un bail à une association ?

Après une élection, qui voit un changement d'équipe à la tête d'une commune, les premières victimes sont bien souvent les associations. Certains maires s'arrogent en effet, le

Associations : organiser un voyage pour vos bénévoles, ce qu'il faut savoir

De très nombreuses associations tentent de remercier l'engagement sans faille de leurs bénévoles en organisant un voyage. Et c'est une très bonne chose qui permet de mieux se

Associations : du nouveau pour la responsabilité des dirigeants pour insuffisance d'actif

Toutes les associations déclarées, exerçant ou non une activité économique, peuvent être soumises à la procédure de redressement judiciaire (1). Elle a pour objet, à partir du

Reçu pour don : de gros changements pour 2019

Le reçu pour don ou reçu fiscal est un document que doit remettre une association reconnue d'intérêt général à son donateur. Cela permettra à ce dernier d'obtenir la réduction

Quand la gestion désintéressée de certaines associations devient intéressante

A l'origine de la création d'une association, il y a bien souvent le soutien à une cause. Celle-ci peut-être aussi bien destinée à lever des fonds pour faire soigner un enfant à

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

La mystérieuse disparition de Majorana

Étienne Klein est un philosophe des sciences. Il est aussi directeur du laboratoire de recherche sur les sciences de la matière du Commissariat à l'énergie atomique. Il est

Une petite histoire des villages morts pour la France

Il existe des maires qui ne font jamais campagne et pour cause : ils n'ont pas d'électeurs. Ils sont pourtant maires mais nommés par le préfet. Leur rôle ? Faire vivre et

Associations : faire beaucoup plus avec vraiment moins

Parce que la grande pauvreté augmente, parce que l'illettrisme progresse, parce que les inégalités se creusent, les associations doivent encore faire plus et mieux. Hélas, cette

Les fusillés pour l'exemple : une histoire française

Alors que nous allons fêter le centenaire de l'armistice de 1918, il y a dans notre mémoire collective, une empreinte indélébile, comme une tâche, comme l'oeil regardant Caïn dans

Où va l'argent du Livret de Développement Durable et Solidaire ?

Anciennement Codevi, le LDDS est un produit d'épargne rémunéré. Les fonds affectés à ce livret financent principalement des projets en faveur du logement social, des collectivités

Quand la monnaie complémentaire prend Racine

Le dimanche 7 octobre 2018 a été une date importante pour les habitants de la vallée de la Chevreuse. La ferme de Beaurain, au Mesnil-Saint-Denis, a été le théâtre du lancement

Les dons aux associations sont en chute libre

Ce n'est pas une vague impression de comptoir, mais le propre aveu de Pierre Siquier qui est le président en titre de France Générosités. Les dons aux associations sont en chute

La méthode du retour à l'envoyeur

Malgré la propagation sur nos téléphones du GPS et l'existence de 4 657 déchetteries dans l'Hexagone, il semble que certains de nos concitoyens ne parviennent pas à faire un lien

Pharos, un phare dans la nuit des violences

Les réseaux sociaux proposent des vidéos dont le mode de propagation est fondé sur la participation, le partage et l'échange. Et c'est une très bonne chose quand le contenu

Contrats à impact social : la grande illusion

Nous avons fait déjà de nombreux articles sur les CIS (1). Mais en cette rentrée 2018, ce qui semblait être endormi vient visiblement de se réveiller. Lors du Forum mondial

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Deux études inédites : bénévolat et associations, état des lieux et évolutions

L'association pour le développement des données sur l'économie sociale (ADDES) nous propose deux études inédites : "Les associations : état des lieux et évolutions. Vers quel

Le Genepi veut absolument retourner en prison

A l'origine, des jeunes gens de bonnes familles, un peu boy-scouts, un peu "chrétiens de gauche" venaient dans les prisons visiter les malheureux détenus. Aujourd'hui, cette

Les missions locales : nouvelle cible du gouvernement ?

Avec plus de 6500 sites, les 445 missions locales sont présentes sur l'ensemble du territoire national. Un maillage associatif qui exerce une mission de service public de

Les Waldeck : un Prix pour valoriser les dynamiques associatives ?

Pierre Marie René Ernest Waldeck-Rousseau est né à Nantes le 2 décembre 1846. Il est mort à Corbeil-Essonnes le 10 août 1904. Entre ces deux dates, cet homme politique aura

L'oubli de la vie associative dans le gouvernement

Oublier plus de 20 millions de français dans l'élaboration d'un gouvernement est chose étrange. Certes, l'intitulé "Vie associative" est bien accolé aux charges du ministère de

Faire un don à une association car donner fait du bien

Donner fait du bien nous dit le syndicat France Générosités (1). Et c'est vrai, le don (surtout désintéressé) fait du bien. Aider une action associative, même avec une petite

L'innovation sociale est-elle d'utilité sociale ?

Sous ce titre volontairement provocateur se cache tout de même une vraie question : qu'est-ce que l'innovation sociale ? Si l'utilité sociale pointe les effets positifs d'une

25 000 associations de moins en 2017

C'est une première en France. Le nombre d’associations, en constante progression depuis plus de 10 ans, stagne autour de 1,3 million. Comme l'explique l'association

Service civique : nouvelles modalités d'agrément

Accueillir des jeunes en Service Civique au sein d'une association nécessite l'élaboration d'un véritable projet d'accueil des volontaires. Processus qui doit être conduit en

Le Fonds de développement de la vie associative souhaite-t-il planquer ses noisettes ?

Le 27 août dernier, nous avons écrit un article intitulé : "Quand le fonctionnement du FDVA coûte plus cher que les subventions qu'il doit attribuer" (1). Nous expliquions, dans

Découvrir 10 autres articles