Jaune jaune jaune le gilet, jaune jaune jaune il est

03-12-2018 SOCIETE LIBRE
La cinquième République a pris l'habitude de laisser aux manifestations populaires, un triangle compris entre Bastille, Nation et République. Une façon de parquer la colère dans une géométrie longtemps conciliante, puisque du même bois. Les "Gilets Jaunes" portent le fer au sein même du royaume des nantis, ce qui fait tâche dans l'univers feutré des affaires. Mais le symbole est fort : rendre visite à ceux qui les ignorent est une façon comme une autre d'imposer la mixité sociale.

L'affaire est entendue, et il ne sert plus à rien de brandir les mots fléchés comme "populisme", "poujadisme", "radicalisation", etc. Le mouvement des "gilets jaunes" est avant tout un vrai mouvement social, qui plus est, populaire.

Embarrassé par une vision d'uniformité désordonnée dite "vision de la poule", La République En Marche souhaite rester dans le vieux monde en dénonçant les "beaufs anti-écolos" manipulés par le Rassemblement national. Il est vrai que c'est pratique et puis, cela pourrait servir lors des élections européennes qui arrivent.

Mais en tenant ce discours, le gouvernement enfile, sans doute malgré lui, le costume étriqué du citadin nanti qui se sent importuné par les gueux sans dents et sans avenir ; l'uniforme empesé du premier de cordée qui sent du mou dans la corde ; la livrée repassée du grand vainqueur de la mondialisation heureuse qui découvre que ce bonheur est à géométrie variable.

Le plus étonnant, dans le mouvement des "Gilets Jaunes", c'est l'absence du bouc émissaire habituel, c'est à dire l'étranger ou le migrant. L'intelligence se pose ici par la désignation claire de l'adversaire : les gouvernements successifs et la classe dirigeante dans son ensemble.

Certes, comme le mouvement est composite, il y a parfois des dérapages, certaines contradictions et quelques demandes extravagantes. Mais la protestation, globalement, se dresse contre la vie chère, les bas salaires, la dureté du quotidien et l'inégalité fiscale et sociale.

En fait, c'est un discours de gauche, je veux dire, du temps où la gauche se souciait de défendre les plus défavorisés, avec des valeurs comme la justice et l'égalité. La disparition de cet objectif au sein du parti socialiste et l'exubérance du chef de la France insoumise ont laissé un grand vide. N'étant plus représentés et encore moins pris en compte, les "Gilets Jaunes" ont craqué et d'une colère montée, la mayonnaise a pris.

Et c'est le président actuel qui centralise les colères, mais il n'est pas, loin de là, le seul responsable. Même si sa morgue n'a rien aidé, on ne peut, par soucis d'objectivité, lui imputer l'entièreté de la responsabilité. De fait, l'enrichissement des riches, qui est à l'oeuvre depuis au moins quarante ans, a fait exploser le prix des logements en ville. En face, la stagnation du pouvoir d'achat des classes moyennes et populaires, les a poussées de plus en plus loin du centre ville et encore bien plus loin de leur lieu de travail.

Ce qui transpire de cette colère, c'est bien une lutte des classes mais qui se dédouble dans une lutte des espaces. Si les hausses de carburant ont mobilisé, elles sont surtout le reflet de ce que le britannique David Goodhart nomme, dans son essai : "The road to somewhere" (La route de quelque part), les "anywhere" (de Nulle part) contre les "somewhere" (de quelque part).

Un "anywhere" appartient à la classe privilégiée, mobile et mondialisée. Un "somewhere" est attaché à son espace, son endroit, son identité. Il souffre face aux mutations qui vont trop vite. Il se sent surtout lésé par une mondialisation vendue comme une opportunité et qui pour lui, se révèle être un désastre.

"Etre né quelque part" chantait Maxime Le Forestier. C'est bien le clivage. Quand le "anywhere" peut décider de s'expatrier pour protéger sa fortune de l'impôt, le "somewhere" prend de plein fouet une fiscalité qui s'impose à lui dans toute sa force et souvent dans toute son injustice. Il sent confusément qu'il est pris pour le dindon de la farce.

Il paie pour des services qui s'éloignent de lui : plus de gares, de postes, d'hôpitaux, de tribunaux, d'écoles, de gendarmeries et par simple logique, encore moins de cinémas, de théâtres, d'épiceries. Il sait que ce qui lui est pris, jamais ne reviendra.

Alors, n'ayant plus rien à perdre, le "Gilet Jaune" sera jusqu'au-boutiste et, parti d'une simple proposition sur les réseaux sociaux, le fleuve qui enfle ne peut que déborder. La classe populaire et la classe moyenne sont, en France, largement majoritaires.

Unies dans une même douleur, elles représentent aujourd'hui, le flambeau d'un espoir qui se décline, à chaque carrefour, par une tonitruante Marseillaise. Un chant dont l'aspect révolutionnaire ne doit pas échapper à une classe dirigeante que sa surdité a délégitimé. Le jaune est une belle couleur.

En savoir plus
Le titre de cet article est inspiré de la magnifique chanson de Claude Nougaro : Mai mai mai Paris mai, mai mai mai Paris.



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Concurrence déloyale entre associations : un cas précis

01-06-2020

La concurrence entre associations devient de plus en plus féroce. Bien sûr, le cas le plus fréquent reste celui de la pratique restrictive de certaines entreprises vis à vis de

Covid19 : panorama législatif du déconfinement pour les associations

01-06-2020

Entre la dernière ordonnance du gouvernement et les recommandations de la Direccte, le panorama législatif du déconfinement est chargé pour les associations. Il l'est d'autant

Salariés : attention à la qualité de dirigeant de fait d'une association

01-06-2020

Les associations disposent, par la loi de 1901, d'une liberté d'organisation et de fonctionnement statutaire. Mais, cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas de dispositions légales

Associations : encadrement de l'annulation des manifestations culturelles et sportives

25-05-2020

L'épidémie du Covid19 a obligé les associations culturelles et sportive à annuler spectacles, festivals et manifestations sportives. Comment ces structures associatives vont-elles

Covid19 : Comment encourager et récompenser vos bénévoles ?

25-05-2020

Si de très nombreuses associations (1) se sont retrouvées dans l'obligation de cesser leurs activités pendant le confinement, d'autres ont pu maintenir le cap et poursuivre leurs

Le cadre financier pluriannuel 2021-2027 du Fonds européen d'aide aux plus démunis

25-05-2020

Le Fonds européen d'aide aux plus démunis (FEAD) sera donc intégré dans un Fonds Social Européen (FSE+) perdant ainsi une certaine indépendance budgétaire. Terminé l'instrument

Covid19 : inexécution d'un contrat pendant la crise sanctions ou pas ?

18-05-2020

Comme le précise l'ordonnance 2020-306 du 25 mars 2020 (1) dans son article 4, la période comprise entre le 12 mars 2020 et la fin de l'état d'urgence sanitaire, (plus un mois)

Covid19 : le point sur la responsabilité pénale du dirigeant pendant la pandémie

18-05-2020

La loi du 11 mai 2020 (1) qui proroge l'état d'urgence sanitaire apporte son lot de modifications, dont celle liée à la responsabilité pénale du dirigeant en cas de contamination

Confusion autour de l'accès au fonds de solidarité pour les associations

18-05-2020

Le dispositif d'aide aux entreprises et associations qui subissent la crise liée à l'épidémie de coronavirus a été modifié à plusieurs reprises. Un nouveau décret (1) apporte de

Covid19 : quid des congés payés acquis non pris au 31 mai 2020 ?

11-05-2020

En principe, les congés payés acquis non pris au 31 mai sont perdus. Est-il possible de les reporter pour cause de pandémie ? Oui, mais à la condition que l'employeur donne son

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Quand Camus est utilisé pour penser le post-confinement

02-06-2020

Albert Camus est l'auteur de "La Peste". Ce qui lui vaut d'être présenté, voire utilisé, par certains penseurs comme étant aujourd'hui l'homme de la situation. Ce roman publié en

Quand des associations proposent un plan de sortie de crise

26-05-2020

Cela fait des mois que des débats profonds agitent organisations associatives, syndicales et ONG. Des mois que l'idée de changer de système économique et social circule sans pour

Après le manque de masques, le manque de tests Covid19 : pourquoi ?

19-05-2020

Après l'Arlésienne des masques, voici la fable des tests sérologiques du Covid19. Souvenez-vous de notre premier ministre qui annonçait fièrement que dès le 11 mai, la France

Quatre guides pour aider à la reprise des activités physiques post-confinement

12-05-2020

Alors que s'ouvre une première phase de déconfinement depuis le 11 mai, les Français peuvent-ils à nouveau pratiquer des activités physiques et sportives ? Oui, répond le

Quand chante le coeur des soignants

05-05-2020

Ils ont été méprisés par la ministre de la Santé et battus par les CRS lors de leurs manifestations. Depuis le début du mois de mars, ils sont devenus des héros. Ils n'en

StopCovid : les apprentis sorciers de nos libertés

28-04-2020

Pour lutter contre la pandémie, le gouvernement a pris de très nombreuses mesures dont beaucoup ont eu pour effet de favoriser de graves entorses au Code du Travail, au bénéfice

Connaissez-vous la Pharmacie centrale des armées ?

20-04-2020

C'est par le biais d'un documentaire diffusé par Arte que votre serviteur à découvert l'existence de la Pharmacie centrale des armées (PCA). Lorsque l'on survole cette

L'estuaire de la Gironde en danger d'éoliennes

14-04-2020

Le plus grand estuaire d'Europe abrite une biodiversité parmi la plus importante au monde. Sauvage et reposante est la Gironde. L'eau circule entre ses îles au gré de ses marées

Personnes handicapées : les oubliées de la pandémie ?

06-04-2020

Ce ne sont pas moins de 48 associations, et non des moindres, qui ont signé une tribune pour lancer un cri d'alarme sur le devenir des personnes atteintes de handicap lorsqu'elles

Un site internet pour ceux qui ont du mal à utiliser les sites Internet

30-03-2020

Ainsi, pour aider ceux d'entre nous qui ne savent pas utiliser Internet ou qui ont du mal à naviguer sur les sites Internet gouvernementaux, notre gouvernement vient de mettre en

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

ESS : En Marche pour une économie du bien commun ?

01-06-2020

Christophe Itier est Haut-Commissaire à l'Economie Sociale et Solidaire et à l'Innovation Sociale. Ceci pour ceux qui ne connaîtraient pas l'homme. Placé auprès du ministre

Déconfinement : où en sont les associations ?

25-05-2020

Après le succès de la première enquête "COVID19 : Quels impacts sur votre association" (1) à laquelle plus de 20 000 associations ont répondu, voici la deuxième édition,

Covid19 : le secteur associatif français est-il en danger ?

18-05-2020

Poser la question, c'est hélas y répondre en grande partie. Le tissu associatif, qui n'était déjà pas au mieux de sa forme avant la pandémie, risque de payer un lourd tribu

Circulaire sur les mesures d'adaptation des subventions publiques

11-05-2020

Elle était attendue cette circulaire sur les mesures d'adaptation des règles de procédures et d'exécution des subventions publiques. Nous arrive-t-elle avec tous les espoirs que

Covid19 : Quel avenir pour les subventions accordées par l'Etat aux associations ?

04-05-2020

Le mardi 21 avril 2020, a eu lieu à l'assemblée nationale la séance des questions orales au gouvernement. Confinement oblige, le nombre de députés présents était volontairement

Covid19 : Les outils pour gérer votre association à distance

27-04-2020

Continuer à maintenir le lien entre les membres d'une association est primordial pour assurer l'avenir de la structure et réussir son redémarrage. Mais comment communiquer et

Covid19 : Premiers résultats de l'enquête Les impacts sur votre association

20-04-2020

Le 30 mars, nous avions annoncé le lancement d'une grande enquête en ligne pour mesurer l'impact de la pandémie sur les associations. Initiée par le Mouvement associatif, menée

Convention Citoyenne pour le climat : son plan pour la sortie de crise

13-04-2020

Les 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat se sont réunis en visioconférence les 3 et 4 avril pour une session de travail un peu exceptionnelle. Ils ont souhaité

Pour prolonger les applaudissements de 20h

06-04-2020

Tous les soirs à 20h, depuis les balcons ou les jardins, fleurissent des applaudissements aux soignants. Un encouragement autant qu'un hommage. Et ils le méritent bien ces femmes

Coronavirus : une enquête en ligne pour en mesurer l'impact sur les associations

30-03-2020

Pour préparer l'après épidémie des associations, il est important de connaître l'impact réel et concret que cette crise sanitaire fait peser sur nos structures. Une enquête,

Découvrir 10 autres articles