L'effet papillon ou la théorie du chaos

19-11-2018 SOCIETE LIBRE
L'effet papillon est une théorie, développée par le météorologue Edward Lorenz, selon laquelle un battement d'ailes de papillon au Brésil peut provoquer une tempête au Texas. En mathématiques, la théorie du chaos étudie le comportement des différences infimes qui entraînent pourtant des résultats totalement différents à ceux attendus par les calculs initiaux. Ce qui rend toute prédiction impossible à long terme. Ce qui n'est pas très rassurant.

L'arrestation de Carlos Ghosn au Japon, qui est le patron non exécutif de Nissan et le PDG de Renault, pour fraude fiscale et utilisation de biens de l'entreprise à des fins personnelles aura-t-elle un effet papillon sur la situation sociale en France ?

Que pouvons nous appréhender de la situation d'un homme, Carlos Ghosn, qui a gagné pour la seule année 2017, 7,4 millions d'euros chez Renault et 9,6 millions d'euros chez Nissan ? Soit 17 millions d'euros ou bien, plus de 450 années de SMIC. Carlos Ghosn possède des résidences en France, au Liban, au Japon et au Brésil. Voilà un homme qui n'a pas dû apprécier l'arrêt du Concorde. Plus moyen pour lui, de prendre son petit déjeuner en France, un petit Falafel à 10h au Liban, un Coxinha à 13h au Brésil et finir par une Sushie party à 20h au Japon.

Que peuvent bien penser les "Gilets jaunes" à la lecture d'une telle information ? Un homme qui gagne 17 millions d'euros par an et qui gruge le fisc ? Rapprocher une somme d'une situation n'impose pas, selon la théorie du chaos, que le résultat soit prévisible. Tout comme un salarié qui gagne 1750 euros par mois ne va pas nécessairement bloquer les routes. En revanche, le blocage des routes ne sera jamais le fait des gens qui gagnent 17 millions d'euros pas an. CQFD.

Autre exemple, à la Bourse de Paris, l'action Renault a chuté de 12 % depuis l'annonce de l'arrestation de son PDG. La valeur boursière du constructeur français a perdu plus de 1 milliard d'euros en quelques heures. Selon la théorie du chaos, ce qui est prévisible, c'est à dire faire payer les pertes au véritable responsable de cette hécatombe n'est pas sûr. En revanche, l'effet papillon va-t-il se vérifier ? Les personnels de Renault vont-il compenser les pertes ?

Il est une autre théorie qui semble marquer le pas, celle du ruissellement. Notre président nous a expliqué, doctement, brillamment, sobrement, que le fait de baisser les impôts sur les plus riches devait leur permettre d'investir l'argent ainsi économisé dans notre économie. Bien sûr, il a fallu trouver le manque à gagner dans d'autres poches. Et d'expliquer, doctement, brillamment, sobrement, aux retraités, aux étudiants, aux salariés, au petit peuple en un mot, qu'il fallait tout miser sur les premiers de cordée. Il y a depuis, du mou dans la corde.

Un président qui pratique, lui aussi, l'effet papillon. Ainsi, selon lui, l'augmentation des prix à la pompe permet de lutter contre le réchauffement climatique. Mais, selon la théorie du chaos, quelques différences infimes dans la trajectoire de ces concepts faussent le résultat. Une "affaire Benalla" par là, des "gens qui ne sont rien" par ici, un "qu'ils viennent me chercher" là-bas et voici le chaos sans théorie. Et encore, notre président a de la chance, car nos PDG bien de chez nous ne grugent pas le fisc, eux, on le saurait.

En savoir plus
"L'effet papillon" est un mythe. Des mathématiciens l'ont démontré. En fait, lorsque le nombre de variables impliquées est grand, il n'y a pas de "dépendance sensitive aux conditions initiales". L'erreur qui a généré le mythe de "l'effet papillon" est d'avoir outrageusement simplifié les calculs, faute d'ordinateurs. Depuis, les calculs de Lorentz ont été refaits avec un grand nombre de variables et il a été mathématiquement prouvé que son "effet papillon" n'existe pas.

On peut également citer la maxime de Benjamin Franklin :
"A cause du clou, le fer fut perdu.
A cause du fer, le cheval fut perdu.
A cause du cheval, le cavalier fut perdu.
A cause du cavalier, le message fut perdu.
A cause du message, la bataille fut perdue.
A cause de la bataille, la guerre fut perdue.
A cause de la guerre, la liberté fut perdue.
Tout cela pour un simple clou.
"



Depuis 1999 au service des associations

Communic'Asso : pour communiquer auprès des associations

Logiciel comptable pour associations : Comptasso-win TXA

Votre site internet complet à un prix associatif