L'Eurovision : une vision de l'Europe ?

20-05-2019 SOCIETE LIBRE
J'ai l'âge d'avoir assisté à la retransmission du Grand Prix de l'Eurovision qui a vu la française Marie Myriam l'emporter avec sa chanson "L'oiseau et l'enfant" en 1977. Et je dois avouer que la dernière fois où j'ai été piégé par cette "fête de la chanson européenne" date de 1988 avec Gérard Lenorman qui termina à la 10ème place. Mais pour la rédaction, cela faisait de moi un "spécialiste" de la chose. Alors, j'ai fait le job samedi dernier.

Je dois avouer que je ne savais pas qui représentait la France avant de m'asseoir dans mon vieux fauteuil de cuir noir. Avec 26 participants, la soirée promettait d'être longue, alors le café s'imposait.

Au bout de 30 minutes, le doute commençait à s'emparer de moi. Je ne suis pas un grand fan des rythmes électro pop, des "oh oh oh" ou des "la la la". J'en suis resté à mes années 70 qui s'illustraient par des groupes dont les disques se vendent toujours aujourd'hui, inutile de vous faire la liste, nous avons forcement la même.

Passé le premier choc, je ne pouvais que constater que la langue de Shakespeare régnait en maîtresse accomplie, le talent du maître en moins. Beaucoup de chansons avec du "Love" et du "Spirit", du "Peace" et du "Bigger" et quelques "Truth" sans lien de cause à effet heureusement. Même le russe Sergey Lazarev nous a chanté un "Scream" sans l'accent Tovaritch. C'est dire l'état de la colonisation.

Bien sûr, on pourrait espérer que l'Eurovision soit l'occasion de présenter les patrimoines culturels qui forment l'Europe. Mais il faudrait déjà que ce prix soit européen. Pourquoi appeler Eurovision, ce qui sous-entend "Europe", un super marché du disque ouvert à tous les vents de la mondialisation heureuse accueilli en Israël ? Et que vient faire l'Australie dans ce naufrage ?

L'Europe est-elle aujourd'hui, à l'image de l'Eurovision, une salade formatée et noyée dans une musique d'ascenseur sur des rythmes genre "fête de la bière" où des voix suraiguës tentent de survivre dans ce no man land auditif, avec des "clodettes" sous Extasy suivies par des caméras sous anxiolytiques pour rattraper des jeux de lumière à la Jean-Michel Jarre de la période 80 ?

De quoi l'Eurovision est-il le nom ? D'un espace tellement ouvert qu'il dévore ses propres frontières ? D'une simple étendue sans peuple, sans âme, sans projet, sans avenir ? D'un vaste marché qui ne propose rien d'autre que de remplir "le temps de cerveau disponible" pour entretenir l'illusion d'un "vivre ensemble" bien terne avec une surcouche patriotique à 0.99 centimes la minute pour voter par pays ?

A une semaine de l'élection des députés européens, alors que nos candidats promettent du "franco-français" de préfecture, on ne peut que s'interroger sur ce qui fait l'Europe. La prestation du français Bilal Hassani ne m'apportant aucune réponse, j'ai tourné le bouton du poste et rejoint les bras de Morphée, dieu des songes, fils du dieu du sommeil Hypnos et de la déesse de la nuit Nyx. Si la mythologie grecque est bien le socle culturel européen, que dirait la princesse phénicienne Europe à son Zeus, devant l'affligeant spectacle de l'Eurovision ?



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Exclusion d'un membre d'une association : le doute se cache dans les détails

Au mois d'octobre 2019, nous avons traité ici de l'exigence d'impartialité (1) qui doit être prise en compte lors de l'exclusion d'un membre d'une association en confrontant

Quel statut pour les bénévoles occasionnels : responsabilités et risques juridiques

Ces dernières années, il y a eu un changement important au sein des associations : l'arrivée des bénévoles occasionnels. Si nos bénévoles sont encore 45% à s'investir

La mort est un marché très lucratif

C'est encore une association (1) qui révèle un curieux commerce, dont personnellement, j'ignorais tout. Comment imaginer que certains puissent gagner de l'argent (entre 500 000 et

Assiste-t-on à une baisse significative du budget alloué au Service Civique ?

Visiblement, l'articulation budgétaire entre le Service Civique et le Service National Universel (SNU) semble se dérouler au détriment du premier. Alors même que le SNU n'a pas

Remboursement des frais : les bénévoles sont-ils tous égaux ?

Nous le savons tous, le bénévole qui effectue une dépense pour le compte d'une association peut, et c'est bien normal, demander à cette dernière le remboursement des frais

Panorama législatif des associations pour 2020

Le panorama législatif des associations pour 2020 a-t-il beaucoup changé ? Bien sûr, il y a les augmentations de différents plafonds (sécurité sociale, forfaits divers, etc.).

Associations : attention aux faits reprochés utilisés pour justifier un licenciement

Le licenciement d'un salarié, surtout au sein d'une association de petite taille, n'est pas sans conséquences sur le fonctionnement de la structure. D'autant plus si les faits qui

Travailleurs handicapés : le point sur les nouvelles règles d'embauche

Depuis le 1er janvier 2020, la réforme portée par la loi de septembre 2018 (1) apporte des modifications profondes sur l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés (OETH). Si

Le point sur le développement des monnaies locales complémentaires

Les monnaies locales complémentaires et citoyennes (MLCC) sont reconnues par l'autorité de contrôle prudentiel de la Banque de France et par la loi 2014-856 du 31 juillet 2014

Droit au compte bancaire pour les associations et droit de gestion pour les présidents

Les banques sont aujourd'hui toutes puissantes et de très nombreuses associations ont du mal à en trouver une qui accepte de gérer "un compte sans intérêt" comme il a été répondu

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Le Sénat lance un site de pétitions en ligne

On a de la peine à imaginer M. Gérard Larcher, président du Sénat, en surfeur. Son embonpoint ne lui permettant pas de tâter de la vague ni de trouver une planche à sa mesure. Et

Le droit de manifester est-il toujours garanti en France ?

Des journaux comme Le Monde ou encore Libération, Le Parisien, etc. commencent à s'interroger : "Le droit de manifester est-il toujours garanti en France ?" Et cette question

Au secours, mon robot de cuisine a été piraté

Ce qui est bien avec mes concitoyens, c'est qu'il y a toujours matière à sourire. Même si parfois, ce sourire bienveillant se transforme en rire jaune. Vous souvenez-vous du

Loi de finances 2020 : quoi de neuf pour les associations ?

Le Mouvement associatif (1) avait, dès la parution du projet de loi de finances pour 2020, tenté de proposer des mesures en faveur des associations. Une demande qui ne pouvait que

Casser le thermomètre ne fait pas baisser la fièvre

Le Registre des Malformations en Rhône-Alpes (REMERA) est une association qui mène une double mission : de santé publique en décrivant l'incidence des malformations congénitales

Quand la ruche dit oui

La ruche qui dit oui est une entreprise commerciale française (Equanum SAS avec un agrément ESUS) issue de l'Économie collaborative au même titre que Uber, Rn&B et autres

Les Sentinelles de la Nature

L'idée est toute simple, encore fallait-il y penser. Nous avons presque tous un smartphone. Nous aimons tous nous promener dans la nature. Et nous sommes tous accablés de

Le baromètre de la fraternité en forte hausse

Les inondations dans le sud de la France nous font découvrir des images de désolation. Entre ceux qui ont tout perdu sauf la vie et ceux qui pleurent un proche disparu, les images

Le coeur des soignants

L'enfant pleure, allongé sur un brancard, dans le couloir neutre du CHU de Rennes. Dans quelques minutes, il sera endormi puis opéré. Ses parents n'ont pas pu l'accompagner

Le projet de Terminal 4 à l'aéroport de Roissy

Lors du sommet climat le 24 septembre 2019 à l'assemblée générale de l'ONU, le président de la République a fait un discours remarquable et remarqué sur les moyens de lutter

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Municipales 2020 : élection importante pour les associations

S'il y a une élection qui concerne les associations au premier chef, c'est bien l'élection municipale. En effet, le financement qu'apporte les communes représente 11,3% des

Que serait la France sans ses associations ?

La première qualité du secteur associatif, c'est sa pérennité, qu'il doit à son statut plus que centenaire (119 ans). Une qualité trop souvent moquée ou ringardisée dans une

Le CDD multi-remplacement : pourquoi faire ?

Le 18 décembre 2019 a été publié, au Journal Officiel, le décret n° 2019-1388 chargé de lister les secteurs d'activité autorisés à mettre en oeuvre l'expérimentation du CDD

La campagne 2020 du Fonds pour le développement de la vie associative est lancée

Depuis le décret 2018-460 du 8 juin 2018 relatif au fonds pour le développement de la vie associative, le FDVA se voit confier deux modalités de financement distinctes : le

Les Mutuelles de France appellent à manifester le 17 décembre

La Fédération des Mutuelles de France est née le 31 janvier 1986 d'une scission entre la Fédération Nationale des Mutuelles de Travailleurs et la Fédération Nationale de la

Le rôle des retraités dans les instances dirigeantes des associations

Alors que la réforme des retraites s'avance à pas de loup depuis que la contestation gagne du terrain, il est utile de s'intéresser au rôle des retraités dans les instances

La réforme des retraites : c'est François Fillon qui en parle le mieux

Vous vous demandez sans doute ce que vient faire François Fillon dans la réforme actuelle des retraites. Réforme qui risque bien de mettre des millions de Français dans la rue.

Mesurer l'Impact Social d'une association : une évaluation malaisée et malhonnête

Selon l'Avise, grande papesse du concept d'impact social, "Evaluer son impact social permet de démontrer que son activité est utile pour la société, d'affirmer son identité,

Service civique : les premiers chiffres de la grande enquête d'ampleur 2017-2018

C'est sous l'impulsion de l'Agence du Service Civique que l'INJEP (Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire) a mené la première enquête statistique

BénévaLibre : le logiciel libre et gratuit pour faciliter la gestion des bénévoles

Quelle est la principale ressource d'une association ? Ce sont ses bénévoles naturellement. Et plus ils sont actifs en son sein, et mieux se porte la structure. Le bénévolat, par

Découvrir 10 autres articles